Sexcraft

Résumé

Sexcraft est une comédie romantique sur les amours et amitiés croisées de 4 acteurs de la voix qui vont se rencontrer sur le doublage d’un dessin animé pornographique japonais de fantasy (un hentai).

Le jeu alterne des scènes où les joueurs font évoluer les histoires d’amour toutes mignonnes et presque naïves de leurs personnages et des scènes de doublage très épicées. Ces dernières sont jouées comme on le ferait dans un vrai studio de doublage : face à un écran avec le texte à interpréter qui défile sous les images.Les dialogues et situations du hentai sont grotesques et improbables ( au menu : ninjas et monstres libidineux, gémissements orgasmiques et rebondissements capillotractés ) mais – soyez avertis – les extraits utilisés dans le jeu ne laissent rien à l’imagination. Pour cette raison le jeu est à réserver aux plus de 18 ans.

Sexcraft est un jeu de Frida Sofie Jansen et de Tor Kjetil Edland.

Commentaire d’un des traducteurs de la version française

Sexcraft fait partie de ces petits jeux à scènes sans costume dont les scandinaves – même si ce ne sont pas les seuls – sont de grands producteurs. Abordant tous les sujets, qu’ils soient dramatiques, réalistes ou fantastiques, j’ai un goût particulier pour ces jeux rapides à organiser et nécessitant le plus souvent peu de matériel. Parmi ceux-ci je tiens Sexcraft pour un petit joyau. Sous des apparences simples et un peu scandaleuses se dissimule un jeu très intelligemment écrit, qui s’est révélé les quatre fois où je l’ai proposé, un grand moment d’amitié et nous a laissé avec la banane. Pour parvenir à ce résultat, Sexcraft  mélange deux recettes anciennes mais inratables : vous mettre dans la peau de gens fondamentalement gentils (les scènes sentimentales) et vous proposer de faire à plusieurs un truc un peu idiot et un poil au-delà de la pudeur quotidienne (les scènes de doublage).

Sexcraft est par ailleurs facile à jouer. Le contexte et les enjeux des scènes sentimentales sont énoncés clairement par l’organisateur – qui lit un texte – au début de chaque scène et tous les joueurs les entendent. il n’y a donc aucun secret dans le jeu et l’issue même des scènes est tout aussi clairement télégraphiée.

Côté pratique, vous aurez besoin d’un écran assez large ou d’un vidéoprojecteur, d’une pièce convenablement insonorisée ou de voisins absents / durs d’oreille (il serait dommage de ne pas oser vous lâcher), d’une table et quelques chaises.

Télécharger

Merci de ne télécharger le jeu que si vous avez plus de 18 ans.

SEXCRAFT_VF.zip

Sexcraft_précision complémentaire.pdf


Commentaires

  1. Pia

    J’ai testé cette murder, organisé par un MJ brillant qui nous as vraiment fait passer un bon moment.
    C’est un jeu « cul et cucul »® a essayer si on ose crier un peu ! (et puis on se marre quoi xD)

    Un réel bon moment, qui demande peu d’organisation mais avec beaucoup de plaisir et de rire 😀

  2. eyefighter

    juste énorme. J’ai animer 2 séances et les 2 groupes ce sont énormément amuser.

    les points négatifs que j’ai eu :
    – l’air karaoké, on ma dit que se serais plus sympa avec du vrais karaoké (avec des chansons française)
    – Les fiche à lire, faut il les lira à haute vois ou chaque joueur la garde privé? personnellement, j’ai préféré que chaque joueur lisent sa propre fiche. (mais peut être qu’ajouter un objectif secret en plus pour chaque joueur, surtout pour la scène du téléphone)

  3. Stéphane

    Bonjour eyefighter, l’un des traducteurs ici, je n’y avais pas pensé mais c’est une très bonne idée de trouver des chansons en français.
    Pour les fiches, il n’y a pas vraiment de secret. Quand je fais jouer le jeu, je présente les persos en une phrase, je fais la répartition (j’explique comment je m’y prends dans le doc de conseils qui est dans le dossier de jeu) puis je fais lire aux joueurs la citation de leur perso à haute voix (pour Edge au passage, la citation n’est pas très claire mais je pense qu’il faut la comprendre comme quelque chose que Edgel dirait à une autre personne, un exemple de son côté ‘je suis à fond’) et éventuellement aussi les 3 adjectifs qui les caractérisent qui sont inscrit en bas de fiche. Moins pour que les autres les retiennent que pour aider le joueur du perso concerné à s’en souvenir. Aussi pour commencer à installer une atmosphère complice entre les joueurs qui constatent que tous les personnages sont un peu gentiment barrés ou bizarres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.