Plan Social

Murder party - Plan social

Résumé

L’histoire d’un plan de licenciement collectif dans une usine à Saintes en Charente-Maritime. Plusieurs personnages vont vivre cette histoire pendant quelques mois et vont se retrouver face à des choix importants…

Télécharger

zipPlan_social.zip


Commentaires

  1. Beus

    Plan Social est le jeu qui va vous faire appréhender le GN différemment. Si tout comme moi, vous avez été bercé par les huis clos classiques sur une soirée,
    vous serez bousculés dans vos habitudes et vos certitudes gnistiques. Ici pas d’intrigues à démêler juste une histoire forte à vivre. Pour ma part, j’attends
    souvent d’un jeu qu’il me fasse jouer un rôle et que ce rôle engendre des émotions diverses et intenses.
    Et bien dans plan social, vous allez jouer une bonne dizaine de rôles en quelques heures ! Car la grande spécificité de Plan Social est de se dérouler en une trentaine
    de scènes (si ma mémoire est exacte) et avant chaque scène les organisateurs vous donneront le rôle à jouer dans la scène suivante.
    Tout au long du jeu, vous incarnerez soit votre rôle principal, soit des rôles secondaires qui servent à mettre en valeur les scènes des autres rôles principaux.
    L’histoire ira crescendo pour arriver à ce que votre personnage principal fasse des choix et modifie le cours de l’histoire.
    Et c’est bougrement efficace !

    Si la forme peut paraître déroutante et la mise en route a été pour ma part un peu laborieuse, le jeu se fludifie au fur et à mesure des scènes pour atteindre un ou deux climax émotionnels où votre personnage devra se dépétrer avec ses désirs et ses contradictions. Il suffit dès lors de se laisser porter par le rythme du jeu. La progression narrative m’a pour ainsi dire bluffé.
    Car Plan Social est un jeu fin où l’on sent que ses créateurs ont soupesé chaque détail afin d’éviter l’écueil du manichéisme inhérent à la thématique (en gros méchant patron / gentil salarié).

    La thématique parlons en. Certains reprocheront que le thème du jeu n’est pas sexy et ne fait pas rêver. Soit. Mais finalement le déroulement du plan social n’a été pour moi que le décor du jeu. Il n’y aucune volonté derrière de vous prouver qu’un plan social c’est comme cela exactement que cela se passe et d’en faire une reconstitution fidèle. Non l’idée est d’utiliser ce background pour vous faire vivre des émotions comme la lâcheté ou le courage, le reniement de ses idéaux, la fatalité etc sans pour autant sombrer dans le pathos. Et finalement ce sont les émotions que l’on retrouve dans nombreuses autres thématiques de GN. Pour ma part, ce jeu est à rapprocher à des films comme Ressources Humaines de Laurent Cantent, le Couperet de Costa Gavras ou certains Ken Loach.

    On pourra me dire que je ne suis pas objectif. Et sans doute que je ne le suis pas car les deux auteurs de ce jeu sont mes amis.
    Cela ne m’empêchera pas de penser que ce GN est un petit bijou.

  2. Anthony

    Le sujet est original, la forme aussi, très loin de ce que j’avais l’habitude de jouer, au point que je me demandais si on pouvait entrer dans des personnages avec des introductions aussi succinctes. Et pourtant ça marche, c’est rythmé, ça sonne juste.
    J’ai pris plaisir à le jouer, et aussi à l’organiser. Ça nous a donné envie de tester d’autres jeux du même format. Je conseille à tout le monde de l’essayer pour se faire un avis, et si je suis de passage par chez vous, hésitez pas à me demander de vous l’organiser ça sera avec grand plaisir.

  3. Jérôme

    J’ai vraiment bien aimé ce jeu, très ludique dans sa mise en oeuvre. J’avoue ne pas avoir trop été touché par le sujet, mais que j’ai vraiment beaucoup accroché au principe même du jeu. Le GN dont vous êtes le héro, et je pense très fortement réutilisé ce système de jeu pour l’un de mes prochains projets.
    Et J’envisage d’organiser ce jeu pour les gens autour de moi…

  4. JB

    Un thème pas facile à jouer mais plutôt bien appréhendé, un traitement original, plus proche du jeep form que du GN classique (succession de scènes courtes, interprétation de plusieurs rôles…) et une organisation simple à gérer.
    Le thème en rebutera plus d’un mais pour ceux qui sauteront le pas, ce sera une expérience intéressante, originale et immersive.

  5. Emma

    Ce jeu, tant dans son thème que dans sa forme, est très dynamique. Je l’ai testé samedi dernier à Octogone et j’ai beaucoup aimé! Je pense essayer de le faire jouer.

  6. Johan

    Une expérience très immersive et passionnante, à mi chemin entre le jeu de rôle et le théâtre d’improvisation.
    Les scènes s’enchaînent rapidement, et le script minimaliste de chacune d’entre elles laissent libre court à l’imagination du joueur, lui permettant de donner une profondeur à son personnage.
    A la différence du JDR classique, vous incarnez successivement plusieurs identités, et changez donc totalement de registre entre deux scènes.
    Je conseille ce jeu à une équipe déjà quelque peu habituée au JDR, ou possédant un petit background théâtral.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.