Into the wild

Jeepform - Into the Wild

Résumé

Voilà cinq jours que le petit groupe a quitté Leticia, la dernière grande ville avant la longue piste qui s’enfonce au travers de la forêt colombienne. Le vieux van a fait la route d’innombrable fois et ses amortisseurs claquent et couinent régulièrement, ne laissant que peu de répit aux vertèbres des passagers. Autour d’eux, il n’y a que de la végétation, d’un vert presque surréaliste. Quand soudain le moteur s’arrête brusquement, leur guide profite de l’élan du véhicule pour l’arrêter sur le côté. Il a l’habitude, ce n’est pas la première fois. Mais après plusieurs essais, il faut se rendre à l’évidence, le moteur est mort !

Introduction des auteurs

Ce jeu est le premier Jeepform écrit en France, qui fait mentir la présentation de cette section vous indiquant que vous ne trouverez ici que des jeux scandinaves. Comme il a été écrit lors d’un trajet en train, nous avons décidé d’intituler ce type de jeu « TGVForm ».

Le principe du jeu s’inspire du jeu Ditch’d (enjoy the silence), écrit par le finlandais J. Tuomas Harviainen, et dont l’idée est de jouer une première heure de GN classique, suivie d’une deuxième heure où l’on rejoue la même situation de départ, mais en ajoutant des règles particulières d’interprétation. En effet nous avons beaucoup utilisé Ditch’d pour de l’initiation au Jeepform, au point de nous en lasser, et nous lui trouvons en plus le défaut de tourner autour de relations de couples, ce qui n’est pas évident à mettre en place lorsque l’on n’a pas la parité. Ici nous avons voulu écrire un jeu où les rôles sont réellement mixtes.

Ajoutons que bien que les personnages se trouvent dans la forêt colombienne, ce jeu peut s’organiser dans votre salon sans aucun élément de décor, ni même aucun costume particulier.

Télécharger

pdfInto_the_wild.pdf


Commentaires

  1. OlivierEspigoule

    Jeepform joué hier à l’occasion d’une AG d’assos de GN.
    Les mécanismes du Jeepform marchent très bien, c’est un régal.
    Je pensais avoir lu que le risque était que la consigne relative au fait de savourer l’ennui était facilement oubliée au profit d’actions flamboyantes des joueurs. Ce ne devait pas être ici … mais ce fut le cas hier.
    Pas 1 seconde d’ennui n’a été interprété. Par contre vaudeville, action, trafic de drogue et menaces de mort furent au rendez-vous pour une 1 heure d’attente plus que trépidante.
    Pour assurer l’intégration des mécanismes du Jeepform, j’ai fait le « maitre de jeu ». Poste très agréable mais également très utile pour gérer les flash back et fast forward. On a intégré 2 flash back sur des relations entre persos avant le voyage + 1 sur une action ayant eu lieu « dans la jungle » hors du regard des autres.
    Très simple à mettre œuvre, très représentatif des mécanismes du Jeepform … mais laisse peut être trop de place à une exubérance toute française ? … Non c’est ça qui est bon !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.