De Humani Corporis Fabrica

Murder party - De Humani Corporis Fabrica

Résumé

La journée touche à son terme à l’hôpital Louis Pasteur. Les infirmières se plaignent autour d’un café de leurs conditions de travail, les urgentistes véhiculent les ragots en même temps que les patients et les services spécialisés finissent de cracher leur compte-rendu avant de rentrer dîner. Mais ces rapports sont maigres car malgré une activité continue, aucune urgence médicale particulière n’a été encore signalée aujourd’hui.
C’est à cette heure-ci que le médecin-chef rassemble son équipe d’experts médicaux pour une dernière réunion. S’il n’en a pas précisé le thème, chacun y va de son opinion : annonce d’un nouveau patient atteint d’étranges syndromes ? Augmentations ? Licenciements ? Présentation officielle du nouvel anesthésiste ? La vie dans un hôpital réserve parfois bien des surprises, d’ordres médicales, ou non…

Commentaire de l’auteur (Guliver Ithildin)

Le titre de cette Murder Party vient du célèbre ouvrage de médecine anatomiste que l’on doit à André Vésale (1514 – 1564) et, malgré sa sonorité gothique, n’a rien à voir avec un scénario d’horreur ou de sorcellerie. Il s’agit d’une histoire d’enquête médicale avec multiples rebondissements et fausses pistes. Inspiré de célèbres séries télévisées actuelles, le jeu ne les copie pas pour autant et a son propre parfum d’anesthésiants. D’un rythme croissant, De Humani Corporis Fabrica devrait plaire aux débutants comme aux connaisseurs.

Télécharger

pdfDe-Humani-Corporis-Fabrica.pdf


Commentaires

  1. Tam

    J’ai joué cette MP (comme les autres de Guliver, organisées par Guliver et consorts), et cette MP en petit comité (6PJ) , fonctionne excellemment bien malgré un nombre restreint de joueurs.
    Chaque personnage est indispensable, a un jeu tranché et provoquera différentes situations (je n’en dis pas plus ;)).

    Le système de diagnostique est très bien pensé et demande de vrais réflexions, résumés et un tableau ou un paperboard seront indispensables. En effet on se prend à faire des diagnostics différentiels comme dans Dr House sans que ce soit une mécanique de jeu forcée et l’on se rend alors bien compte pourquoi cela est nécessaire dans la série.

    Le final est aussi très surprenant.

    Je mets un gros plus par rapports aux anciennes productions de Guliver, car il s’est enfin affranchi des horribles Points d’Actions (hoouu! Vade retro!)
    Et cela fonctionne parfaitement sans temps morts.

    Je conseille donc fortement cette MP, relativement simple à organisé mais demandant un peu de Matériel médical.

  2. Adrien

    J’ai MJsé cette murder. Je la trouve juste géniale, la meilleur murder que je n’ai jamais MJsé et (malheureusement pas) joué (parmi la dizaine auxquelles j’ai participé). Les joueurs étaient eux aussi conquis.

    Tout d’abord, seul point négatif (mais pas tant que ça pour le résultat): cela prend du temps à organiser. J’ai passé au moins une bonne douzaine d’heures à bien connaître le contenu, les personnages et mettre en place la scène (c’est peut-être faisable en moins, mais pour pouvoir bien réagir à certaines situations inattendues ce n’était pas inutile).

    En revanche, tout le reste est sublimement bien pensé. Les joueurs s’en rendent compte dès le début du jeu quand j’arrive et leur dit : « Très bien, à partir de maintenant, vous n’avez plus le droit à vos fiches, et je ne suis pas MJ mais PNJ. À vous de jouer ». La murder est tellement bien pensée que les joueurs n’ont pas besoin de MJ : fini les « fouilles » ou autre utilisation de PA, et les joueurs vivent enfin la murder en temps réel. Et plus je la fais jouer, plus je me rends compte que tout est extrêmement bien fait.

    De plus, c’est un vrai plaisir en tant que MJ que d’organiser cette murder. Il suffit d’observer les différents personnages évoluer et l’improvisation est alors très facile puisque tout a au préalable été réfléchi au millimètre par Guliver.

    Petit bémol : le système des enveloppes avec les heures (je n’en dis pas plus pour ne pas spoiler) n’est pas parfaitement pensé (mais peut facilement être amélioré).

    Pour ma part, j’ai fait la murder sans matériel médical (avec des verres en plastique transparent), ça se fait bien même si ça fait bien sûr moins réel.

    En bref, une murder à faire absolument, et merci Guliver de l’avoir écrite.

  3. Eowyn

    Cette murder est vraiment facile à organiser mais demande des joueurs capables de bien communiquer entre eux et de travailler en groupe tous ensemble.

    Le système de diagnostique n’est pas forcément évident au premier abord et demande de bien s’y attarder lors du briefing pour être sur qu’il est compris par tout le monde. Une fois assimilé il marche très bien et est très bien construit. Chapeau pour la quantité de fausses pistes cachées un peu partout.

    Le final est juste génial.

    Je conseil cette murder pleine de surprise, écrite avec soin.

  4. Maxine

    C’était la première fois que j’organisais une Murder, &ça s’est très bien passé ! Les joueurs étaient tous novices &ils se sont très bien pris au jeu. L’organisation demande un peu de temps, à la fois de logistique & de compréhension de l’univers médical dans lequel se joue l’histoire. Je conseille de choisir un endroit adéquat/décorer un endroit pour que l’immersion soit plus aisée. Pour ma part, j’ai eu la chance de pouvoir la faire jouer dans un cabinet dentaire – c’était parfait. 🙂
    Le scénario est vraiment original & demande aux joueurs unebelle coopération, ce qui est très appréciable !
    Je recommande vivement !!

  5. Alexpi

    Comme le commentaire plus haut, ma première murder avec des joueurs avec des niveaux différents.
    L,organisation demande de la recherche et du temps. Mais une fois tout mis en place, ça roule tout seul. Les joueurs rentre facilement et vite dans leur perso, peut importe si ils ont déjà fait du jdr.
    Cependant ça fait très plaisir de voir des joueurs ne pas vouloir arrêter malgré l’heure tardive et les portes ouvertes.

    Je conseil vivement cette murder, qui est immersive et ne demande pas vraiment de l’expérience autan pour l’organisation que pour les rôles.

  6. Gilles

    Deuxième fois que nous faisons jouer cette murder. Nous avons caler quelques petites choses par rapport à la première fois (les recherches de molécules ne se font plus à la demande mais chaque perso dispose de son petit livret ce qui facilite et dynamise les recherches) et le fait de l’avoir déjà fait jouer et de bien comprendre les mécanismes de recherche à améliorer sensiblement le résultat.
    Au final une murder très originale et très complète, seul la partie recherches mériterait une explication un peu plus claire.
    Maintenant que nous avons un labo et des livrets de recherche nous comptons bien la refaire jouer plusieurs fois.
    Merci pour le taff de rédaction impressionnant qui a été réalisé.

  7. Michael

    Première session le WE dernier.
    On s’est bien amusé, la montée en puissance a été sympa. Les diverses péripéties médicales sont plutôt cool à jouer, et le coté enquête a été assez sympa.

    (même s’il y a eu un peu un découplage entre une phase intrigue perso de chacun, et une phase « reconstitution du puzzle ». )

    Petit ennui à la fin en tant que MJ vu qu’on était assis a faire des suppositions. (enfin eux en faire et moi relancer le raisonnement de temps en temps)

    Pour les enveloppe, au fil du jeu, j’ai cessé de les donner en même temps, ça m’a l’air de marcher mieux.

    (Pour le timing, globalement on a pris un peu d’avance sur les premières phases, puis finalement, on a reperdu le temps sur la fin.)

  8. Guliver

    Bonjour à tous

    Je suis très heureux de voir que mon scénario vous a plu à ce point. Je note vos remarques mais sachez que le plus simple, si vous voulez faire progresser le scénario de base, c’est de m’envoyer vos commentaires et suggestions d’amélioration de jeu à mon adresse email (fournie dans le livret). Ainsi tout le monde pourra profiter d’une version améliorée.

    N’oubliez pas aussi de m’envoyer vos photos de jeu pour compléter la galerie sur le site internet qui regroupe mes scénarios: http://huisclosguliver.e-monsite.com/ J’adore voir ce que vous avez fait de mon idée de base !

    Guliver

  9. Dimitri

    Coucou,

    J’ai joué aujourd’hui cette murder comme joueur, dans le rôle de Lucas.
    Notre groupe était composé d’un panachage de vétérans, joueurs occasionnels et grands débutants.

    L’idée est bonne et le pitch intéressant.
    Le déroulement permet d’alterner échanges propres aux persos et recherche sur les maladies.
    Le système médical imaginé (bactéries / maladies / symptômes) est plutôt bien pensé et permet de bien occuper le groupe.

    *** ce qui suit contient de légers spoilers ***

    J’ai moins aimé le final sur lequel, en fin de compte, les joueurs n’ont pas une maîtrise complète ce qui donne un petit sentiment de frustration. Je ne sais pas si cela viens du scénario ou de notre mise en scène, mais la fin pêchait par manque d’un déclencheur dramatique pour sceller la fin de l’histoire en bonne et dûe forme.
    Par ailleurs les événements sont souvent similaires, et au bout d’un moment l’effet de nouveauté s’estompe et on tombe un peu dans la redite.

    Au final, notre groupe a passé un très bon moment et nous nous sommes bien amusés.
    Merci pour cette création !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.