Braquage

Résumé

Braquage est un jeu narrativiste (= l’histoire est au centre du jeu) autour de 4 amis d’enfance qui vont finir par se déchirer lors d’un règlement de compte. Braquage est un jeu dramatique qui est construit sous forme de scènes courtes, allant de 1 à 10 minutes environ. Les choix faits par les joueurs influencent la suite du jeu et les scènes jouées.

Commentaire de l’auteur

J’ai écrit Braquage pour LaboGN 2015 comme un défi. J’avais envie d’écrire un jeu à scène et à arborescence comme j’avais pu l’expérimenter avec Plan Social. Pendant un an, j’ai ajusté le jeu pour obtenir la version finale présentée sur ce site, qui dure 3h de plus que le jeu originel.

Télécharger

braquage.zip


Commentaires

  1. Isacu

    J’ai eu l’occasion de jouer à ce jeu récemment et je peux confirmer que c’est un jeu de très grande qualité. L’histoire est intense à vivre et le jeu donne aussi vraiment plein d’idées pour comment réutiliser la mécanique de « scène » dans d’autres murder.

    Un grand merci à l’auteur pour avoir créé ce jeu et pour le laisser ainsi en libre accès !

  2. Arkritz

    Cette partie a été ma pire, mais surtout ma meilleure expérience de jeu.

    Je savais à quoi m’attendre en jouant cette partie, je ne m’attendais pas à un retour de bâton si violent. L’histoire raconté m’a affecté à tel point, que même après, entendre certaines musiques trigger une multitude de souvenirs et d’émotions liés à la partie. Je ne peux que la recommander aux personnes qui aiment s’investir pleinement dans leurs personnages et qui n’ont pas peur de briser le mur joueur/personnage.

    Je joue et écrit des murders depuis plus de dix ans, jamais aucune ne m’aura laissé un tel impact. Toutes mes félicitations à l’auteur pour son travail. Je vous déteste autant que je vous aime =D

  3. Jean-Philippe Camillo

    J’en suis à ma cinquième organisation de ce jeu sur l’année 2019, et a chaque fois, j’ai les mêmes retours des joueurs.

    « Parfois, un jeu crée un déclic…
    Parfois, des rencontres apportent de petites choses qui forment un tout…
    Parfois… on ne trouve pas les mots après en avoir prononcé tant en quelques heures…
    Sauf un ! MERCI ! »

    « Un magnifique tableau éphémère qui s’est monté hier. Avec une vraie complicité entre les participants. »

    « C’est fou ce qu’on a pu, à travers ces quelques heures, apprendre à connaître une face de chacun qu’on (je pense) ne présente pas de suite aux autres. Qu’à travers ces quelques heures, on a transcendé les « barrières sociales » pour nous ouvrir aux autres et présenter une partie de notre personnalité qu’on garde pour ses ultras-proches. Alors qu’à la limite, on se connaît à peine et qu’on ne connaît (presque) rien de nos réalités quotidiennes. Waah, quel jeu »

    « C’est ressentir les émotions jusque dans ses tripes… même si ce sont celles d’un autre… »

    Braquage est un jeu narrativiste dans la droite ligne de plan social par exemple, ou des choix clairs doivent être faits par les participants orientant ainsi le jeu dans telle ou telle direction.
    Braquage est un jeu minimaliste ou les costumes se résument à leur plus simple expression, il ne demande pas de lieu en particulier. Une table et 4 chaises suffisent pour être embarqué par cette histoire captivante.
    Ce jeu n’est pas à mettre entre toutes les mains de joueurs, certains vont très détester le jeu, d’autres vont l’encenser.
    Pour que le jeu fonctionne, il faut une pleine confiance dans l’autre (et entre joueurs, avec l’orga) car inévitablement on est obligé de se découvrir soi, la frontière entre joueur et personnage n’a jamais été aussi ténue voir perméable.
    Mais Braquage est bien plus que cela, c’est une expérience à vivre. Il s’agit d’un jeu très dur émotionnellement prenant aux trippes, progressant par gradations constantes.

    « Braquage fait partie de ces jeux qui force l’admiration, il y a un avant et un après Braquage. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.