marie-claireOriginaire de Rouen en Haute-Normandie, Marie-Claire découvre le JDR sur le tard, en 1993, alors qu’elle est déjà étudiante en maîtrise de Biologie à Paris (oui, elle est vieille !). Ses amis biclassés étudiants-rôlistes, et originaires de Haute-Savoie, l’entrainent dans leur GN médiéval-fantastique annuel… Mais son enthousiasme initial est rapidement entaché par l’absence d’intérêt qu’elle a toujours eu pour les orcs, nains, boules de feu, objets magiques et autres médiévaleries fantastiques (elle n’a jamais pu lire ni regarder en entier les différents épisodes du Seigneur des anneaux !). Néanmoins son caractère entreprenant l’encourage à s’impliquer comme PJ, puis PNJ et orga, dans cette activité dans laquelle elle ne se reconnait pas encore, tout en rêvant à un lendemain fait de GN Star Wars et de murder party.

C’est alors qu’elle fait la connaissance d’une joyeuse bande Epita-enne, qui pratique les « Soirées Enquêtes », huis clos, mini-GN et autres murder party (rayer les mentions non étymologiquement correctes ou illégales). Et là c’est le premier déclic : le huis clos c’est bon, mangez-en !!!!!

Ce premier déclic est rapidement suivi d’un second : la rencontre avec Olivier, président de l’association Rôle, qui lui apporteront (l’homme et l’asso) quelques bricoles sur les années qui suivront : un engagement TSMB (*) strict, le statut à vie de FL (**), une magnifique petite fille… et des GN star wars (et autres GN non médiévaux) !!!

Parallèlement elle fait la connaissance de la merveilleuse équipe Fédé de l’époque et s’engage dans un projet un peu fou déjà en conception : la création d’un magazine dédié au GN ! Elle reste co-rédac chef de GN Mag aux côtés de Stéphane Gesquière de 2001 à 2006, soit 20 numéros, ce qui reste une des plus riches expériences de sa vie (oui rien que cela !). Elle a l’immense responsabilité de la rubrique huis clos et a ainsi pu, tout au long de ces 20 numéros, tester, relire, corriger, organiser… suffisamment de huis clos et mini-GN pour oser se prétendre sinon « experte française en huis clos » au moins « mastress of the huis clos » (oui, en plus d’être vieille et parisienne, elle a aussi une très haute opinion d’elle-même). Parmi ceux-ci, elle en co-écrit plusieurs de bon niveau, avec celui qui est devenu entre temps son époux. Si vous choisissez de les organiser, elle sera ravie de répondre aux questions que vous aurez adressées à Olivier !

Pour résumer son palmarès GNistique, elle est coupable de plus de 150 GN en temps que joueuse, orga ou PNJ, dans une petite quinzaine d’associations, mais reste cependant très fidèle à Rôle où elle a trouvé ses meilleurs amis et les thèmes de GN qui lui plaisent vraiment. Elle a monté notamment en mai 2009 le GN « Ça va jazzer à Chicago », qui n’en doutons pas fera date (on cherche encore date de quoi).

Anecdotes supplémentaires : elle pratique le théâtre depuis 5 ans, et a été surnommée DJ’MC (après avoir assuré la sonorisation/ambiance musicale sur plusieurs jeux).

* TSMB : Tout Sauf du Med Bour, doctrine de l’association Rôle
** FL : First Lady