Simulationnisme VS Narrativisme

principalement autour des huis clos et autres petits GN, mais aussi pour le plaisir de flooder.
Avatar du membre
Gilles_BE
Connaisseur en points d'action
Messages : 61
Enregistré le : jeu. 28 août 2014 08:58
Localisation : Bruxelles
Contact :

Re: Simulationnisme VS Narrativisme

Message par Gilles_BE » jeu. 8 janv. 2015 15:24

Lila a écrit :Il est tout à fait possible de demander aux joueurs d'avoir une attitude "gagner" (qu'on pourrait donc dire gamiste, mais en fait non) dans un jeu narrativiste, car le jeu aura été désigné pour que les joueurs aient vécu, au final, une histoire.
Merci. Oui, l'optique d'un jeu peut avoir une intention définie par le GNS (et même au-delà) et différente de celle qu'on demande aux joueurs. C'est d'ailleurs dans certaines combinaisons que se trouvent à mon sens les GN qui me parlent le plus.
Gilles Cruyplants
- Vieux con belge -

Avatar du membre
hoog
Général En-Jeu
Messages : 259
Enregistré le : sam. 10 mai 2014 23:59
Contact :

Re: Simulationnisme VS Narrativisme

Message par hoog » jeu. 8 janv. 2015 15:27

Thanos a écrit :Et du coup, je me demande si vouloir absolument coller un jeu dans le schéma GNS alors qu'il n'a pas été conçu comme ça ne donne pas une image fausse de ce GN, différente des intentions de l'auteur. Est-ce que quelqu'un ayant lu la critique du Pouet de Vincent ne risque pas de s'inscrire sur le jeu en pensant aller sur un type de jeu alors que ça sera autre chose, les intentions de Fredou étant différentes.
En d'autres termes, est-ce que sur la critique d'un jeu, ne faudrait-il pas bannir les références au GNS si l'orga du jeu lui-même n'en a pas parlé dans sa communication, pour ne pas mal interpréter et donc ne pas induire en erreur un lecteur de la dite critique ? Ou au moins écrire quelque chose comme "Les intentions de l'auteur sont blablabla alors que j'ai plutôt eu l'impression de jouer un jeu bliblibli" ? (après, la critique de Vincent était peut-être tournée comme ça, je ne l'ai pas lue).
En imaginant qu'une telle interdiction soit possible, je ne vois pas ce qu'elle apporterait :). Ce n'est pas parce qu'un auteur de GN ne souscrit pas à une théorie que celle-ci ne permet pas efficacement de l'analyser. En poussant le raisonnement à son terme, on en viendrait à interdire à tout le monde sauf son auteur de parler d'un GN :D

Avatar du membre
hoog
Général En-Jeu
Messages : 259
Enregistré le : sam. 10 mai 2014 23:59
Contact :

Re: Simulationnisme VS Narrativisme

Message par hoog » jeu. 8 janv. 2015 15:31

Pink a écrit :Moi ce qui m'embête dans ces discussions sur la théorie GNS, c'est qu'elles donnent faussement l'impression que la nature de la réaction d'un joueur face à une même situation est exclusive.
La théorie GNS n'a jamais dit ça :). Dans une même approche (par exemple gamiste), un joueur peut réagir de mille façons différentes, sans pour autant créer de conflit d'approche.
Pink a écrit :Dès lors qu'on se met à catégoriser le fonctionnement d'un joueur et de ses sources de satisfaction, tout ça me parait hasardeux.
Euh, pourquoi ?

Avatar du membre
hoog
Général En-Jeu
Messages : 259
Enregistré le : sam. 10 mai 2014 23:59
Contact :

Re: Simulationnisme VS Narrativisme

Message par hoog » jeu. 8 janv. 2015 15:54

Lila a écrit :De ce que nous en dit Vincent, le but ultime de l'Agonie du Poète est de faire vivre une histoire. Le BUT est donc l'histoire. donc GN narrativiste. Le but d'un GN simulationniste étant de faire vivre un univers, une ambiance, et celui d'un jeu gamiste de relever des challenges. En gros.
Donc, ça, c'est faux :). Ou plutôt, c'est utiliser les termes GNS pour décrire quelque chose d'autre que le GNS ^^
Lila a écrit :Je crois que Ron Edwards a différencié dans ses écrits le jeu (à définir par le GNS) de l'attitude à adopter par le joueur durant le jeu.
Et ça, c'est également faux :). Ron Edwards décrit les GNS en trois phrases de la manière suivante :
- G = "step on up" (les participants sont là avant tout pour surmonter des challenges)
- N = "story now" (les participants sont là avant tout pour créer une histoire)
- S = "the right to dream" (les participants sont là avant tout pour kiffer un univers cohérent)
Il s'agit bien de ce que font les participants pendant le jeu. Et pour le narrativisme spécifiquement, le "now" est important.

Pour aller plus loin, Ron Edwards parle d'ailleurs de "jeu favorisant l'approche narrativiste" (par exemple), et non de "jeu narrativiste", montrant bien que le GNS traite de ce que font les joueurs et non du jeu dans l'absolu.

Je ne dis pas qu'il n'est pas intéressant d'analyser les GN sous un autre angle. Par contre, utilisons d'autres termes, parce que sinon ça embrouille les gens :)

Avatar du membre
Gilles_BE
Connaisseur en points d'action
Messages : 61
Enregistré le : jeu. 28 août 2014 08:58
Localisation : Bruxelles
Contact :

Re: Simulationnisme VS Narrativisme

Message par Gilles_BE » jeu. 8 janv. 2015 15:59

hoog a écrit :Donc, ça, c'est faux :). Ou plutôt, c'est utiliser les termes GNS pour décrire quelque chose d'autre que le GNS ^^
Chic, on refait les mêmes discussions sur des forums différents ! :)
Gilles Cruyplants
- Vieux con belge -

Avatar du membre
Thanos
Expert du d'avance
Messages : 801
Enregistré le : mer. 25 mai 2011 08:55
Localisation : Saint Joseph
Contact :

Re: Simulationnisme VS Narrativisme

Message par Thanos » ven. 9 janv. 2015 10:39

hoog a écrit : Ce n'est pas parce qu'un auteur de GN ne souscrit pas à une théorie que celle-ci ne permet pas efficacement de l'analyser.
Certes, mais tu dis plus haut
De ce que je connais du Pouet, c'est un jeu simulationiste (n'en déplaise à Vincent, mais c'est une autre question ^^)
Quel intérêt de baser une critique sur une théorie dont les défenseurs ne sont pas d'accord entre eux ? Si je lis la critique de Vincent et que je n'aime que les jeux simulationiste, je ne m'inscrirais pas sur le Pouet. Alors que si c'est toi qui en parle, je vais m'y inscrire. En partant sur la même théorie. C'est qu'il y a un problème quelque part non ?

Avatar du membre
hoog
Général En-Jeu
Messages : 259
Enregistré le : sam. 10 mai 2014 23:59
Contact :

Re: Simulationnisme VS Narrativisme

Message par hoog » ven. 9 janv. 2015 14:03

Vincent utilise des termes GNS pour parler d'autre chose, comme je l'explique juste au-dessus, assez clairement je pense.

Après, chacun est libre :D. Si tu n'es pas convaincu par cette théorie, il te suffit d'ignorer les critiques qui y font appel ^^. Moi qui trouve le GNS utile, je les lirai :)

Avatar du membre
Magali
Expert de manches
Messages : 242
Enregistré le : jeu. 23 juin 2011 19:36
Localisation : Grenoble

Re: Simulationnisme VS Narrativisme

Message par Magali » ven. 9 janv. 2015 14:23

Thanos a écrit :
De ce que je connais du Pouet, c'est un jeu simulationiste (n'en déplaise à Vincent, mais c'est une autre question ^^)
Quel intérêt de baser une critique sur une théorie dont les défenseurs ne sont pas d'accord entre eux ? Si je lis la critique de Vincent et que je n'aime que les jeux simulationiste, je ne m'inscrirais pas sur le Pouet. Alors que si c'est toi qui en parle, je vais m'y inscrire. En partant sur la même théorie. C'est qu'il y a un problème quelque part non ?
Là pour le coup je ne suis pas d'accord avec toi, si tu lis la critique de Vincent, il n'y a qu'une phrase où il parle de narrativisme ou de simulationnisme, sur un grand ensemble, et il explique assez clairement le pourquoi de son point de vue (et personne n'est d'accord avec lui ;) )

Avatar du membre
Lila
Expert de miches
Messages : 512
Enregistré le : lun. 20 mai 2013 19:24

Re: Simulationnisme VS Narrativisme

Message par Lila » dim. 18 janv. 2015 19:36

Comme ça vous passionne :mrgreen: :

Lors de notre dernière réu avec Manu, on a décidé que notre jeu était résolument narrativiste.
Je m'étais trompée en fait. Ce que je prenais pour une simulation dans le premier acte, est en fait la phase d'une narration qu'on appelle l'exposition. Du coup c'est HYPER NARRATIVISTE, vu qu'on présente les personnages.

Hastag les pérégrinations d'une organisatrice
hoog a écrit :Et ça, c'est également faux :). Ron Edwards décrit les GNS en trois phrases de la manière suivante :
- G = "step on up" (les participants sont là avant tout pour surmonter des challenges)
- N = "story now" (les participants sont là avant tout pour créer une histoire)
- S = "the right to dream" (les participants sont là avant tout pour kiffer un univers cohérent)
Il s'agit bien de ce que font les participants pendant le jeu. Et pour le narrativisme spécifiquement, le "now" est important.
Selon moi, la raison (ou les raisons) pour laquelle les participants jouent (pour surmonter des challenges, pour créer une histoire ou pour vivre un univers cohérent) n'est pas l'attitude (ou les attitudes) qu'ils sont invités à adopter durant le jeu.

Avatar du membre
Thanos
Expert du d'avance
Messages : 801
Enregistré le : mer. 25 mai 2011 08:55
Localisation : Saint Joseph
Contact :

Re: Simulationnisme VS Narrativisme

Message par Thanos » lun. 19 janv. 2015 09:39

Magali a écrit :Là pour le coup je ne suis pas d'accord avec toi, si tu lis la critique de Vincent, il n'y a qu'une phrase où il parle de narrativisme ou de simulationnisme, sur un grand ensemble
Oui, je sais, j'ai volontairement grossi le trait pour la démonstration !
Magali a écrit :il explique assez clairement le pourquoi de son point de vue (et personne n'est d'accord avec lui ;) )
Ca va bien dans le sens de ce que je dis : il serait bon que tout le monde se mette d'accord sur ce qu'on met derrière ces mots et cette théorie avant de l'utiliser pour parler d'un jeu, sinon, il y aura risque de confusion.

Répondre