Parlons ciné - Cartel

principalement autour des huis clos et autres petits GN, mais aussi pour le plaisir de flooder.
Répondre
Avatar du membre
fenriss
Expert de miches
Messages : 544
Enregistré le : jeu. 22 mars 2012 21:09
Contact :

Parlons ciné - Cartel

Message par fenriss » ven. 6 déc. 2013 16:43

Bon, comme on m'a récemment supplié(comment ça j'exagère?) de relancer "parlons ciné", je profite que j'ai une question bien pourrie (et malgré que vous ne manquiez pas de sujet de discussions en ce moment) pour me lancer
Déjà voici la critique de cartel: http://elprogramator.blogspot.fr/2013/12/cartel.html" onclick="window.open(this.href);return false;

Et la question GN qui en découle est simple: Est-ce qu'un Gn peut être trop bavard?

Avatar du membre
Baptiste
Expert du d'avance
Messages : 823
Enregistré le : sam. 26 févr. 2011 14:02

Re: Parlons ciné - Cartel

Message par Baptiste » ven. 6 déc. 2013 17:00

J'ai pas vu le film, mais la critique est claire et en plus prométhéus se prend un taquet ce qui est toujours une bonne chose.

Radical man :

Un GN est toujours trop bavard. Surtout en France où on a peur des silences.

Savez-vous que le temps de silence acceptable avant de reprendre la parole après quelqu'un varie selon l'age, le sexe, le pays ? Pour un apache, il est de 9 secondes. Pour un anglo-saxon, de 2 secondes, pour un français, il est de 0,6 seconde. Les italiens sont pires, mais quand même.

Cette culture particulièrement méditerranéenne fait de nous sans surprise un peuple considéré comme bavard.

Je soupçonne que le GNiste a une telle peur du vide et du silence que son score approche celui des italiens voire tombe dans le négatif. On n'est pas près de jouer des apaches crédibles.

Avatar du membre
lucieXperience
Murder 9851,12
Messages : 1486
Enregistré le : mar. 8 févr. 2011 17:12
Contact :

Re: Parlons ciné - Cartel

Message par lucieXperience » ven. 6 déc. 2013 17:01

aaaah, ça fait plaisir. :D

Et bien je n'avais pas du tout envie de voir ce film, mais visiblement c'est moins une merde que ce que je croyais.
le site internet d'eXperience et son livre d'or qui ne demande qu'à être rempli !

Avatar du membre
Lila
Expert de miches
Messages : 512
Enregistré le : lun. 20 mai 2013 19:24

Re: Parlons ciné - Cartel

Message par Lila » ven. 6 déc. 2013 17:50

Intéressant : avec Vincent nous avons mené un atelier aux Gniales sur le silence en GN, il s'est avéré que de nombreux participants ont instauré un langage muet (mimes et onomatopées) pour parler sans parler. Est-ce parce que laisser un silence simple est quelque chose d'insupportable ?

Le silence donne du poids aux mots. C'est pourquoi il devrait être plus présent en GN.

Avatar du membre
Baptiste
Expert du d'avance
Messages : 823
Enregistré le : sam. 26 févr. 2011 14:02

Re: Parlons ciné - Cartel

Message par Baptiste » ven. 6 déc. 2013 17:57

Je me rends compte qu'on a peut être tapé à côté de la question qui était "est ce qu'un gn peut être trop bavard ?"
Est ce qu'un Gn peut dans sa conception amené un jeu bavard ? C'est peut être comme ça qu'il faut le comprendre.
Auquel cas, je dirais que la tendance est plutôt au GN verbal que action (voir la table de mixage du gn) et que la tendance est aux intrigues complexes et noueuses ce qui amène beaucoup de discussion.

Comme on a souvent beaucoup de quiproquos et de malentendus à démêler dans les backstories, c'est dur de faire ça en parlant peu.

Défi : Ecrire son prochain GN sans un seul malentendu ou quiproquos dans les fiches.
Qui signe ?

Avatar du membre
Lila
Expert de miches
Messages : 512
Enregistré le : lun. 20 mai 2013 19:24

Re: Parlons ciné - Cartel

Message par Lila » ven. 6 déc. 2013 18:23

Juste un truc. La tendance romanesque est au verbal, mais il me semble que sur l'ensemble du paysage gnistique français, on reste quand même plutôt action.
Le problème, c'est que même quand c'est censé être action, ça parle trop.
Je pense que le côté backstories complexes est clairement une réponse, mais en fait je crois que c'est aussi et surtout une habitude de verbaliser plutôt que d'agir (très française, comme tu démontrais plus haut). Quand tu lis les tragédies (modèle occidental), les gens parlent de ce qu'ils ont fait au lieu de le faire.
Je reste persuadée qu'on peut déméler des backstories, même complexes, par des jeux de regards, des non-dits, des silences. ça peut se débloquer en atelier, par exemple.

Avatar du membre
Lord Pepper
Murder 4000
Messages : 91
Enregistré le : ven. 22 nov. 2013 12:12
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: Parlons ciné - Cartel

Message par Lord Pepper » sam. 7 déc. 2013 00:30

Je viens d'appliquer la technique "apache".

J'ai laissé parler mon interlocutrice et j'attendais 9 secondes avant de répondre. Elle a parlé, parlé, parlé, relançant sans arrêt au bout de deux ou trois secondes maximum de blanc. Finalement, elle s'est agacée de mon silence (mais je ne pouvais pas la calmer, fallait que j'attende 9 secondes...) et elle a fini par faire la gueule. Du coup j'ai enfin pu en placer une (au bout de neuf très longues secondes...)

MERCI LES GARS !!!

C'était complétement con comme idée :mrgreen:

JorisKB
Expert cussion
Messages : 59
Enregistré le : ven. 22 juin 2012 14:27

Re: Parlons ciné - Cartel

Message par JorisKB » sam. 7 déc. 2013 03:34

Y'a pas plus bavard qu'un med-bour. bon, après, ça dépend des scènes, mais dans les moment où ça cause, c'est à flux tendu.

Un GN sans malentendu ni quiproquo. Moi je fais du Shojo monsieur, c'est un peu la base des romances de manga, le quiproquo. Les joueurs adorent jouer avec ça en plus pour faire durer le plaisir.
Ne pas en jouer, ça voudrait dire jouer efficace, et je n'aime pas trop être efficace sur un GN, généralement ça se fait aux dépend du jeu. Ou alors il faut jouer un jeu explicitement efficace, avec des personnages efficaces, là, pourquoi pas, ça peut même devenir un propos : efficacité vs relations humaines.

Avatar du membre
kilourh
Expert emptoire
Messages : 985
Enregistré le : lun. 21 févr. 2011 21:56
Localisation : Saint Etienne

Re: Parlons ciné - Cartel

Message par kilourh » sam. 7 déc. 2013 15:42

Baptiste a écrit :Défi : Ecrire son prochain GN sans un seul malentendu ou quiproquos dans les fiches.
Qui signe ?
Je pense que ça peut rentrer dans l'idée de mon prochain jeu, donc je vais tenter le truc !

Et contrairement à ce que dit Joris, je pense pas qu'un jeu sans quiproquo sans obligatoirement un jeu efficace et qu'il se fasse au dépend même du ludique (à moins qu'il ne parlait que pour le Shojo, à ce moment là, je ne peux rien dire, je n'en sais rien). Il y a d'autres moyens ludiques pour un jeu...

Après, tu parles de malentendu ou de quiproquos dans les fiches, mais on peut en mettre ailleurs ! ou est-ce que ce serait tricher ? Car j'ai bien une idée de jeu mais comme ça reste qu'une idée pour l'instant, que je n'ai rien développé, il est possible que je me fourvoie ! En tout cas je vais tenter le truc !

Et sinon, pour répondre à la question de Fenriss, je trouve aussi que les joueurs en jeu sont souvent bavards, pourtant je joue pas mal dans le silence, dans l'échange de regard, et dans la compréhension. Il m'est arrivé dans un jeu cette année de ne rien rétorquer à mon épouse qui me faisait tous les reproches du monde. C'était juste ma manière d'assimiler ce qu'elle me disait, d'en prendre note, d'y réfléchir, et de revenir plus tard m'exprimer... Du coup, nos discussions étaient assez intenses. Mais au final la plupart des émotions passaient par les mots !
Jérome

Comptes de fées en ligne sur ce site...

Répondre