QM119 : "L'appropriation culturelle"

principalement autour des huis clos et autres petits GN, mais aussi pour le plaisir de flooder.
Avatar du membre
Thanos
Expert du d'avance
Messages : 801
Enregistré le : mer. 25 mai 2011 08:55
Localisation : Saint Joseph
Contact :

Re: QM119 : "L'appropriation culturelle"

Message par Thanos » mar. 17 déc. 2013 14:34

Thomas B. a écrit :"femmes génétiquement nulles en maths, "
Y'a vraiment des gens qui disent/pensent ça ? o_O
Maël a écrit :en effet, je parlais aussi des deux XIXèmes. Et pour cause, Lucie, tu disais toi-même (il me semble) que la véracité historique bancale des jeux de ce style te gonflait. On fait pas de la reconstit, du coup, on prend des libertés. de fait, historiquement, oui, il y a un gros sexisme lattent. Mais on ne joue pas histo ! et du coup, qu'est-ce que "le contexte" ? vu qu'on retouche à l'univers de toutes façons, on retouche le contexte.

je n'ai pas entendu parler de jeu de cette période qui prenait des libertés avec la place de la femme dans cette société. Pourtant, on en prend des vraiment plus grandes quand même (magie, un certain animal+looney toons, fantastique)... pourquoi ?
Rien ne t'interdit d'écrire un jeu XIXème sans les codes sexistes de l'époque. Tu peux très bien avoir envie de jouer dans un cadre XIXème en inversant ses codes, tout comme l'idée de faire un jeu sur l'esclavage en inversant les noirs et les blancs (il n'y avait pas un film qui avait fait ça, sans parler d'esclavage mais en inversant blanc et noir, avec John Travolta ?), ou tout simplement avec une égalité homme/femme, mais il faudrait bien communiquer en amont la dessus et bien préciser les intentions du jeu, parce qu'il y a effectivement des gens (et aussi des femmes, Lucie en est l'exemple) qui veulent jouer de beaux personnages et de belles intrigues dans cette époque avec les codes de l'époque. Sous peine de rebuter ces gens là et de pourrir le jeu. Tout comme il faut communiquer si le jeu est fantastique pour que les gens qui n'aime pas ça s'y inscrive. Enfin c'est mon avis.
Je trouve ça horrible de dire à un noir que sur un jeu histo il ne pourra jouer qu'un esclave (ou un esclave affranchi), et à une femme qu'elle ne pourra jouer qu'une courtisane.
Moi aussi, mais je pense que les gens parlent de personnages et pas de joueurs. Enfin, je pense. Si tu mets des personnages noirs sur un jeu esclavagiste, il y a de grandes chances, à quelques exceptions prêts, qu'ils soient esclaves. Est-ce que ça veut forcément dire qu'un joueur noir n'aura que ces rôles là, je ne suis pas sur que tout le monde le voit ça comme ça.
Si tu pars du principe que tous les esclaves sont en pagnes et les esclavagistes en tenus chiques, on s'en fiche de la couleur de peau du joueur, on saura au premier coup d'oeil, sans se poser de question, qui est quoi.

Avatar du membre
lucieXperience
Murder 9851,12
Messages : 1486
Enregistré le : mar. 8 févr. 2011 17:12
Contact :

Re: QM119 : "L'appropriation culturelle"

Message par lucieXperience » mar. 17 déc. 2013 14:34

@ Mael : parce qu' "on" n'a pas beaucoup d'imagination ?
le site internet d'eXperience et son livre d'or qui ne demande qu'à être rempli !

Avatar du membre
lucieXperience
Murder 9851,12
Messages : 1486
Enregistré le : mar. 8 févr. 2011 17:12
Contact :

Re: QM119 : "L'appropriation culturelle"

Message par lucieXperience » mar. 17 déc. 2013 15:13

Je précise le fond de ma pensée. je pense que dans tous les cas c'est une question de facilité.
C'est facile d'utiliser des clichés sexistes de base quand on manque d'imagination exactement tout comme c'est facile d'utiliser n'importe quel cliché de merde lors de l'écriture d'un GN (comme rajouter du fantastique dans un GN [BIM agression gratuite !]).
le site internet d'eXperience et son livre d'or qui ne demande qu'à être rempli !

Avatar du membre
fenriss
Expert de miches
Messages : 544
Enregistré le : jeu. 22 mars 2012 21:09
Contact :

Re: QM119 : "L'appropriation culturelle"

Message par fenriss » mar. 17 déc. 2013 15:57

lucieXperience a écrit :C'est facile d'utiliser des clichés sexistes de base quand on manque d'imagination exactement tout comme c'est facile d'utiliser n'importe quel cliché de merde lors de l'écriture d'un GN (comme rajouter du fantastique dans un GN [BIM agression gratuite !]).
Pour moi, ça va beaucoup plus loin que ça, le problème vient du fait que nous avons besoin de classifier pour appréhender et comprendre.
Et malheureusement, si tu fais sauter tout les cadres, ça devient le bordel et on ne comprend plus rien.

Pour répondre à Mael, oui je me sers des ces trucs, tout simplement parce qu'il font partie de mon bagage culturel. mais ça n'empêche pas effectivement des fois d'y réfléchir et de remettre les trucs en question. Au niveau féminisme par exemple, j'essaye le plus souvent de sortir des archétypes féminin même si je peux quand même avoir recours à ses ficelles, par facilité certes mais qui a dit que faire un gn devait être une corvée?

Avatar du membre
Thomas B.
Initiateur de roleplay
Messages : 437
Enregistré le : lun. 19 déc. 2011 13:58

Re: QM119 : "L'appropriation culturelle"

Message par Thomas B. » mar. 17 déc. 2013 17:55

Oups j'ai bouffé mon message du 17 décembre qui répondait à Fenriss. Si un admin peut le récupérer c'est cool. Sinon y a du nouveau ci-dessous.
Modifié en dernier par Thomas B. le lun. 13 janv. 2014 13:14, modifié 2 fois.

Avatar du membre
Thomas B.
Initiateur de roleplay
Messages : 437
Enregistré le : lun. 19 déc. 2011 13:58

Re: QM119 : "L'appropriation culturelle"

Message par Thomas B. » lun. 13 janv. 2014 13:12

Et la petite mise à jour du jour: j'ai passé mon week-end à répondre en privé à la GNiste américaine qui écrit un article sur l'appropriation culturelle dans le prochain bouquin Knutepunkt.

Il n'y avait que quatre questions, mais le sujet est complexe, et la manière dont les questions étaient rédigées montrait bien qu'elle voyait le truc uniquement sous un angle américain.

Donc beaucoup, beaucoup de travail d'explication sur les réalités de la société française, suisse dans une moindre mesure, et de leurs milieux du GN en particulier. J'en suis même venu à ressortir une photo de notre session du huis clos antique In Cauda Venenum à la Nuit du Huis Clos 2007, dingue où ça va chercher tout ça. J'ai même pensé très fort au bordel Dieudonnesque actuel en lui expliquant que les accusations de racisme, c'est assez grave en France vu nos lois, qu'on est pas aux USA avec le Premier Amendement.

Soyons clair, je ne vais pas la convaincre: pour elle j'ai eu tort de faire ce jeu, point barre. Mais j'espère qu'elle va au moins intégrer la vision Franco-Suisse dans son article.

Entre temps, pour ceux que ça intéresse, j'ai eu confirmation par un GNiste français asiatique qu'il avait bien conscience qu'Afroasiatik n'essayait pas de faire une représentation fidèle et sérieuse des cultures asiatiques et qu'il était fan d'IAM, donc il aurait bien aimé le jouer.

J'avais déjà eu une confirmation par un GNiste suisse métis (noir-blanc) que le maquillage de Bross n'était pas un souci pour lui.

Pour ma gouverne, si vous connaissez des GNistes français noirs, est-ce qu'ils ont déjà commenté sur les GNistes blancs grimés en noir? Genre est-ce qu'il y avait un GNiste noir au Chicago de Rôle?

Soyons clair, il ne s'agit pas de faire des statistiques ethniques (il a fallu que j'explique la portée historique que ça avait en France d'ailleurs), mais je suis curieux de voir si c'est la même chose en Suisse et en France.

Et j'ai eu confirmation que des Nordiques (pas tous hein) étaient d'accord sur le fait que oui, les GNistes blancs avaient le droit de faire ce genre de jeux.

On verra ce que donne l'article à la fin, et on verra ce que donnera la table ronde sur le sujet à KP, animée par une américaine et un européen. Si j'estime l'article biaisé ou malhonnête je ferai un droit de réponse sur mon blog.

En attendant je voudrais bien avoir un week-end pépère, un jour. Et passer à autre chose.

Bross
Expert de manches
Messages : 238
Enregistré le : mer. 4 janv. 2012 19:08

Re: QM119 : "L'appropriation culturelle"

Message par Bross » lun. 13 janv. 2014 13:14

mé euh ?

Avatar du membre
Thomas B.
Initiateur de roleplay
Messages : 437
Enregistré le : lun. 19 déc. 2011 13:58

Re: QM119 : "L'appropriation culturelle"

Message par Thomas B. » lun. 13 janv. 2014 13:48

Bross a écrit :mé euh ?
Mec, t'es l'antéchrist aux yeux des GNistes de gauche américains et je suis ton âme damnée pour t'avoir laissé faire :). Bon je suis un peu l'antéchrist de toute façon pour avoir imaginé un jeu pareil, et fourvoyé tout ses participants.

Bref, j'ai du boulot moi, loyer à payer tout ça.

MrRico
Expert cussion
Messages : 52
Enregistré le : lun. 18 nov. 2013 10:28

Re: QM119 : "L'appropriation culturelle"

Message par MrRico » lun. 13 janv. 2014 14:55

Thomas B. a écrit :
Bross a écrit :mé euh ?
Mec, t'es l'antéchrist aux yeux des GNistes de gauche américains et je suis ton âme damnée pour t'avoir laissé faire :). Bon je suis un peu l'antéchrist de toute façon pour avoir imaginé un jeu pareil, et fourvoyé tout ses participants.

Bref, j'ai du boulot moi, loyer à payer tout ça.
Merci pour tes efforts en tout cas.
Pour te remercier je t'offrirai une tête de nègre a ton prochain passage à paris.

Avatar du membre
Baptiste
Expert du d'avance
Messages : 823
Enregistré le : sam. 26 févr. 2011 14:02

Re: QM119 : "L'appropriation culturelle"

Message par Baptiste » mar. 14 janv. 2014 10:00

sur le chicago, non, il n'y avait que des blancs de mémoire, mais je peux me tromper.

Par contre sur deux jeux précédents de la même asso, à savoir "pour une poignée de koyot" et "bal de promo", il y avait à la fois des blancs grimés en noir ou en indien et des vrais noirs, jouant des noirs mais des persos dont la couleur avait moins d'importance que pour le blanc grimé.

Je m'explique :
Le blanc grimé jouait "blanche neige", le noir que la communauté blanche a accepté en ville malgré sa couleur et dont l'histoire parle de racisme.
le noir noir en vrai jouait un cowboy de passage. Noir certes mais tout le monde s'en fout.

Et les joueurs en parlait un peu au cas où, mais globalement ça ne dérangeait personne.

Répondre