QM119 : "L'appropriation culturelle"

principalement autour des huis clos et autres petits GN, mais aussi pour le plaisir de flooder.
Avatar du membre
Thanos
Expert du d'avance
Messages : 801
Enregistré le : mer. 25 mai 2011 08:55
Localisation : Saint Joseph
Contact :

Re: QM119 : "L'appropriation culturelle"

Message par Thanos » mar. 17 déc. 2013 11:12

J'ai quand même l'impression qu'il y a pas mal de jeu avec des perso féminins intéressants, que ce soit dans des époques où les femmes étaient en retrait sur certains domaine (comme les affaires sur un jeu XIXième) que dans d'autres époques où ce n'est pas le cas. Enfin, les femmes du forum seront mieux placées que moi pour affirmer ou confirmer ceci, mais c'est en tout cas l'impression que j'ai. On est quand même souvent loin du perso féminin qui n'est que pute de saloon ou femme au foyer soumise (et fort heureusement !).

Avatar du membre
fenriss
Expert de miches
Messages : 544
Enregistré le : jeu. 22 mars 2012 21:09
Contact :

Re: QM119 : "L'appropriation culturelle"

Message par fenriss » mar. 17 déc. 2013 11:27

Pour revenir sur un vocabulaire plus rolistique, je ne pense pas que nous utilisons des stéréotypes mais bel et bien des archétypes.
Car, le Gn a ses codes et nous les réutilisons sans vraiment y réfléchir. Combien de fois ais-je pu jouer le bandit au grand coeur type Han-solo. ça n'a rien d'original et pourtant ça ne m'a pas empêché de m'amuser, au contraire.
Pour le fait de donner aux femmes un rôle "de femme" dans les jeux historique, perso je suis plutôt pour. Si on ancre un jeu dans une époque, c'est pour en explorer l'ambiance, quel intérêt alors si on abandonne complètement les conventions sociales de l'époque.
Dans un jeu où l'univers est créé de toutes pièces, ça peut être de la facilité que de coller de base aux relations sociales habituelles, quitte a créer un nouvel univers, pourquoi ne pas changer les règles pour apporter de la fraicheur.
Quand aux jeux genrés, avec Fanny nous avions une habitude sur nos premiers jeu qui était d'avoir plusieurs rôle masculin/féminin. LE rôle pouvait être incarné par un homme ou une femme selon les inscriptions. Depuis le Highland nous avons arrêté parce que ce manque de différenciation sexuelle du perso les rendait souvent moins intéressant.

Joaquim
Expert de manches
Messages : 210
Enregistré le : mer. 26 sept. 2012 10:53

Re: QM119 : "L'appropriation culturelle"

Message par Joaquim » mar. 17 déc. 2013 11:42

lucieXperience a écrit :@ Joaquim : on n'a peut-être pas la même définition du stéréotype en fait. c'est quoi un stéréotype du coup ?

EDIT : la définition de wiki : "un stéréotype est l'image préconçue d'un sujet dans un cadre de référence donné, telle qu'elle y est habituellement admise et véhiculée"

Pour moi ce n'est pas parce que j'écris un personnage stéréotypé de super héros ou de loser, par exemple, que ces rôles ne seront pas intéressants et riches.
J'ai dit le contraire ?
Que le rôle soit intéressant ou pas n'y change rien : la répétition systématique de stéréotypes, même au service de rôles intéressants, est problématique.

Avatar du membre
lucieXperience
Murder 9851,12
Messages : 1486
Enregistré le : mar. 8 févr. 2011 17:12
Contact :

Re: QM119 : "L'appropriation culturelle"

Message par lucieXperience » mar. 17 déc. 2013 11:46

alors je ne suis vraiment pas d'accord avec toi.
le site internet d'eXperience et son livre d'or qui ne demande qu'à être rempli !

Joaquim
Expert de manches
Messages : 210
Enregistré le : mer. 26 sept. 2012 10:53

Re: QM119 : "L'appropriation culturelle"

Message par Joaquim » mar. 17 déc. 2013 11:54

Je sais :P

Pour préciser :
- de manière générale, la reproduction de stéréotypes, c'est paresseux et ça n'encourage pas la créativité. La notion de "codes" est un mot confortable pour dissimuler le fait que beaucoup de GN ne font que se citer les uns les autres, en usant de références répétées.
- plus précisément sur les stéréotypes genrés (ce dont il me semble qu'on parlait au départ, je ne vois donc pas bien ce que ton exemple de super-héros vient faire là), en plus de l'absence de créativité déjà citée, ils contribuent à véhiculer une image des femmes / des hommes / des rapports entre les deux rarement glorieuse. Je ne parle pas de l'utilisation de codes sociaux propres à un cadre (comme le rôle effacé des femmes au 19ème, par exemple), mais plutôt de clichés comportementaux comme "une femme ça agit plutôt comme ça", "un personnage qui agit de telle sorte est forcément un homme", etc. À ce titre, considérer qu'un personnage non-genré est forcément moins intéressant me semble un peu flippant.

Avatar du membre
lucieXperience
Murder 9851,12
Messages : 1486
Enregistré le : mar. 8 févr. 2011 17:12
Contact :

Re: QM119 : "L'appropriation culturelle"

Message par lucieXperience » mar. 17 déc. 2013 12:02

je donnais ces exemples-là pour montrer que les stéréotypes ne sont pas forcément globalement à jeter (encore peut-être que c'est plus des archétypes du coup comme dit Fenriss, je ne sais pas).

Pour le reste je suis d'accord.
le site internet d'eXperience et son livre d'or qui ne demande qu'à être rempli !

Avatar du membre
Lila
Expert de miches
Messages : 512
Enregistré le : lun. 20 mai 2013 19:24

Re: QM119 : "L'appropriation culturelle"

Message par Lila » mar. 17 déc. 2013 12:06

"Les rôles d'esclave c'est les rôles normaux pour l'époque de l'esclavage pour un noir, un rôle stéréotypé n'enlève pas sa richesse. C'est un contexte historique, à quoi ça sert de faire un jeu histo si c'est pour ne pas respecter ses codes."

Ah tiens, ça marche moins bien.

Juste un truc, j'y pensais ce matin et ça peut nourrir le débat, j'ai commencé le jeu de rôle et les murder en Martinique, et avec mon ex, on avait écrit une murder Death Note (japon, aucun perso black), et on l'a fait jouer à des noirs, qui ont joué des personnages japonais.

Je voulais revenir sur la notion de choix esthétique. Je comprend l'idée de vouloir qu'un jeu correspondent à l'idée qu'on s'en fait, mais personnellement cette notion d'esthétique n'a jamais comporté pour moi une composante sexe couleur de peau ou orientation sexuelle, c'est justement de l'esthétique dans le sens le plus évident du terme, je vois un joueur, une joueuse et je me dis "il faut qu'il joue ça". Ce choix esthétique se fait a posteriori, je n'exclue pas à l'avance des gens qui pourraient ne pas correspondre, alors que je ne les ai même pas vu !

Avatar du membre
lucieXperience
Murder 9851,12
Messages : 1486
Enregistré le : mar. 8 févr. 2011 17:12
Contact :

Re: QM119 : "L'appropriation culturelle"

Message par lucieXperience » mar. 17 déc. 2013 12:16

Lila a écrit :"Les rôles d'esclave c'est les rôles normaux pour l'époque de l'esclavage pour un noir, un rôle stéréotypé n'enlève pas sa richesse. C'est un contexte historique, à quoi ça sert de faire un jeu histo si c'est pour ne pas respecter ses codes."

Ah tiens, ça marche moins bien.
Ben en fait si ça marche. je vois pas l'intérêt de faire un jeu historique pendant l’esclavage si c'est pour ne pas l'évoquer. et moi je parle de personnages, pas de joueurs.
le site internet d'eXperience et son livre d'or qui ne demande qu'à être rempli !

Avatar du membre
fenriss
Expert de miches
Messages : 544
Enregistré le : jeu. 22 mars 2012 21:09
Contact :

Re: QM119 : "L'appropriation culturelle"

Message par fenriss » mar. 17 déc. 2013 12:20

Lila a écrit :"Les rôles d'esclave c'est les rôles normaux pour l'époque de l'esclavage pour un noir, un rôle stéréotypé n'enlève pas sa richesse. C'est un contexte historique, à quoi ça sert de faire un jeu histo si c'est pour ne pas respecter ses codes."

Ah tiens, ça marche moins bien.
Je ne vis pas pourquoi ça marche moins bien. Si j'écrivais un jeu sur l'esclavage des noirs, ce serait bien entendu pour exploiter l'opposition Noir/blanc, donc sauf une exception qui pourrait justement apporter du jeu(un noir qui a réussi, comment, pourquoi, son rapport avec ceux qui sont encore esclaves) les noirs seraient effectivement des esclaves.

De la même façons que si je fais un GN bar à putes, les filles joueront des putes

Pour le coup des clichés comportementaux, oui, il y en a surement, mais tu ne peux pas forcément les éviter car il ont un aspect structurant sur le personnage puisqu'ils ont appel à des mécanismes que tout le monde connait. C'est comme de montrer la tour eiffel pour identifier Paris. C'est ultra cliché, n'empêche qu'en 1 image tout le monde sait de quoi on parle.

Joaquim
Expert de manches
Messages : 210
Enregistré le : mer. 26 sept. 2012 10:53

Re: QM119 : "L'appropriation culturelle"

Message par Joaquim » mar. 17 déc. 2013 12:28

J'espère que j'ai mal compris : tu as besoin de passer par les clichés comportementaux pour qu'on comprenne qu'on parle d'un homme / d'une femme ? Ces clichés sont un aspect structurant des personnages ?

Répondre