QM113 : de la réalité historique

principalement autour des huis clos et autres petits GN, mais aussi pour le plaisir de flooder.
Avatar du membre
Heyrin
Expert cussion
Messages : 57
Enregistré le : mar. 22 nov. 2011 11:12
Localisation : Avignon/Nîmes/Montpellier/Marseille

Re: QM113 : de la réalité historique

Message par Heyrin » mer. 20 nov. 2013 15:23

La réalité Historique est très casse-gueule pour moi. Quand je crée un GN selon une période qui me plaît, j'ai tendance à ne donner que le contexte historique année 20, Grèce antique... et laisser l'Histoire uniquement pour créer du RP entre les joueurs désirant s'en servir pour faire du RP au-delà du scénario et donc créer du jeu par l'Histoire sans qu'elle ne gène le scénario de mon histoire.
Le contexte historique devient alors simplement un cadre pour le scénario, la psyché des PJ et les décors. Il permet aussi les anachronismes permettant le mysticisme (si cher à mon coeur). Un radio cachée qui diffuse de la musique pendant la période du moyen-age est forcément interprété par les personnages comme magique, pour les joueur du 21ième siècle comme un haut parleur caché.

Ce qui me gène avec un contexte historique fort c'est que les joueurs ne seront pas égaux face à ce contexte. Ceux qui sont mauvais en Histoire partiront avec un handicape que leur personnage n'aurait jamais eu (le personnage étant un contemporain de la période et donc fatalement au courant de beaucoup de chose).
Et toutes les aides du jeu du monde n'aidera pas entièrement à se sentir contemporain. Surtout pour les joueurs qui sont plus intéressés par un cadre plus que par une réalité.

Après je rejoins entièrement Lila et les autres, le problème avec les immersions partiels dans la réalité Historique formera un clivage entre ceux qui la connaissent bien et ceux qui ne connaissent que les aides de jeu. Et ça c'est carrément casse RP.
"Même le sang gèle dans le vent de l'enfer... Et j'espère que ça soulèvera quelques jupes"
Conception en cours : "Panique à bord" (A la recherche d'un titre décent)

Avatar du membre
Magali
Expert de manches
Messages : 242
Enregistré le : jeu. 23 juin 2011 19:36
Localisation : Grenoble

Re: QM113 : de la réalité historique

Message par Magali » mer. 20 nov. 2013 15:39

Je suis désolée je vais faire du "moi je" parce que je ne sais pas discuter théorie sans partir d'exemples.

Pour notre jeu, le contexte sera à peu près celui de 1908. Si vous n'avez pas de connaissances historiques, on vous résumera ce que vous avez besoin de savoir. Si vous avez des connaissances historiques, on vous résumera ce que vous avez besoin de savoir, c'est à dire des choses que peut-être vous savez déjà, parfois modifiées, et additionnées d'éléments créés pour notre jeu.
Je ne vois pas trop le problème en fait. Si vous avez des connaissances supplémentaires en art ou en histoire, tant mieux mais vous n'en aurez pas besoin. Si des événements historiques sont importants pour la construction d'un perso, ils apparaîtront dans sa fiche.
Si vous parlez d'un événement qui ne se trouve pas dans les aides de jeu, vous courez le risque que les autres joueurs ne vous suivent pas…

Avatar du membre
Baptiste
Expert du d'avance
Messages : 823
Enregistré le : sam. 26 févr. 2011 14:02

Re: QM113 : de la réalité historique

Message par Baptiste » mer. 20 nov. 2013 15:47

Moi je ne vois pas de problème magali.

Je me demandais pourquoi n'avoir pas pris 1870. J'ai eu ma réponse. ça me semble cohérent.

Prendre en compte les différences en donnant des aides de jeu avec ce qu'il faut savoir et considérer le reste comme du bonus non necessaire c'est effectivement important

Avatar du membre
lucieXperience
Murder 9851,12
Messages : 1486
Enregistré le : mar. 8 févr. 2011 17:12
Contact :

Re: QM113 : de la réalité historique

Message par lucieXperience » mer. 20 nov. 2013 15:58

Magali a écrit :Je suis désolée je vais faire du "moi je" parce que je ne sais pas discuter théorie sans partir d'exemples.
nan mais toi t'as le droit, ça part de ton jeu cette histoire. :P

je vais rester dans le concret de cet exemple de jeu pour te dire le problème que j'y vois : j'ai fait des études d'histoire de l'art, j'ai étudié l'impressionnisme et l'art de 1908. Je pourrais potentiellement, en jeu, faire référence à des artistes ou des tableaux en fonction de leurs dates réelles en 1908 donc, sauf que ça fout le bordel dans ma tête parce que vous faites un GN Impressionniste en 1908. Est-ce que ça veut dire que vous transposez l'histoire de l'impressionnisme au début du siècle ? Tu vois ce que je veux dire ? Je trouve que ça apporte de la confusion.
En vrai le problème n'est pas énorme, ça a peu d'importance et sur ce sujet je suis un cas marginal, mais plus généralement je ne vois pas tellement l'intérêt, de modifier des dates d'événements historiques dans un GN historique. Même quand on s'en fout un peu de l'histoire, je trouve que ça ne coûte pas plus cher de mettre de vraies dates, à moins de vraiment faire une uchronie.
le site internet d'eXperience et son livre d'or qui ne demande qu'à être rempli !

Avatar du membre
Magali
Expert de manches
Messages : 242
Enregistré le : jeu. 23 juin 2011 19:36
Localisation : Grenoble

Re: QM113 : de la réalité historique

Message par Magali » mer. 20 nov. 2013 16:53

lucieXperience a écrit :Est-ce que ça veut dire que vous transposez l'histoire de l'impressionnisme au début du siècle ?
non :mrgreen:

Avatar du membre
lucieXperience
Murder 9851,12
Messages : 1486
Enregistré le : mar. 8 févr. 2011 17:12
Contact :

Re: QM113 : de la réalité historique

Message par lucieXperience » mer. 20 nov. 2013 16:59

ok. j'y vois plus clair sur ce jeu, mais la poursuite de cette discussion m'intéresse (et j'attends toujours la réponse sur les personnages artistes ! ;) )
le site internet d'eXperience et son livre d'or qui ne demande qu'à être rempli !

Sploutch
Expert européen de la murder party
Messages : 8
Enregistré le : mer. 20 nov. 2013 16:57

Re: QM113 : de la réalité historique

Message par Sploutch » mer. 20 nov. 2013 17:19

Je suis une des "collègues orga" de Magali, et je suis ce débat depuis le début sans poster...Mais finalement, même si Magali a presque tout dit, j'ai eu envie de participer aussi.

Ce qui me gêne beaucoup dans ce débat, et d'autant plus que c'est parti de notre GN à la base, c'est d'associer forcément un "on ne fait pas de la reconstitution stricte" à un "on s'en fout de l'histoire" (je reprends les termes utilisés...)
Bien sûr j'ai conscience que ce forum a une ligne directrice un peu "provoc" et "cash" donc je ne me formalise pas :) Mais sur le fond, comme c'est repris depuis plusieurs pages, ça me titille.

On peut ne pas souhaiter faire une reconstitution stricte, sans pour autant "s'en foutre". Simplement, on attendra plus de nos joueurs de s'imprégner du "ton" (puisque le mot ambiance est proscrit) du GN que d'un manuel d'histoire. Je fais peu de med'fans parce que les livrets de monde de 50 pages me rebutent profondément. Pour la même raison, je n'ai pas envie d'écrire un GN "cours d'histoire" (par contre je respecte tout à fait que d'autres aient envie d'en écrire et d'en jouer, il y a plein de types de GN différents et c'est tant mieux).

Ca ne veut pas pour autant dire qu'on fera arriver des téléphones portables dans notre GN 1908. Simplement, pour moi, en tant que joueuse, quand je fais un GN "historique", je cherche plus à me placer dans le "fantasme" d'une époque que dans une réalité factuelle, par ailleurs fort compliquée à reconstituer, car nos modes de pensée sont fortement façonnés par l'époque où nous vivons, et toute transposition est difficile. En tant qu'orga, je cherche donc les éléments qui pour moi sont essentiels par rapport à ma vision de cette époque, et je les intègre. Ce n'est pas parce que je fais une sélection que je "m'en fous" du reste : en tant qu'orga, je me renseigne à fond sur l'époque. Simplement je choisis ce qui est important pour vivre l'intrigue.

Bref, je trouve dommage qu'on soupçonne forcément les orgas d'être des je-m'en-foutistes, ou des collégiens qui situent Victor Hugo au XIIe siècle, quand ils écrivent "l'univers tel que nous le rêvons et non sous forme d'une reconstitution historique rigoureuse".

Par ailleurs...un autre aspect du débat était que selon certains, un GN impressionniste se devait d'être situé dans les débuts de l'impressionnisme, au moment où les avant-gardes ont du mal à se faire accepter, etc. Je confirme qu'un tel GN serait très alléchant, mais est-ce que ça veut dire pour autant que c'est le seul qui soit légitime ? c'est limite un peu facho non ?
Nous avons souhaité situer notre GN à une période où l'impressionnisme est reconnu et accepté. Et même remis en question par quelques avant-gardes (mais je ne vous dirai pas tout...). Je note d'ailleurs que dans la très récente série de colloques universitaires Normandie-impressionnisme, l'un portait sur "parler d'impressionnisme après 1910".


Bref, fidélité historique ou non, il n'y a pas une manière de parler d'une époque. J'ai écrit un mémoire sur le théâtre symboliste (fin XIXe), pour parler de mon domaine, ça ne m'empêche pas pour autant d'être conscience qu'à la même époque, le théâtre romantique était encore en vogue, et même bien plus généralisé qu'au début du siècle. Et si on me propose un GN se déroulant en 1909, dans lequel une troupe de comédiens monte une pièce en alexandrins tout ce qu'il y a de plus "académique" (et donc même pas romantique pour le coup :p) , je ne crierai pas au scandale, nonobstant mon amour de Maeterlinck-le-méconnu.

Donc toutes les positions sont acceptables, à condition pour les orgas de bien expliquer ce qu'ils font...et peut-être qu'on gagnerait à ne pas aussitôt les soupçonner d'ignorance ou de je-m'en-foutisme (on a une historienne dans l'équipe, une vraie, et je peux vous assurer qu'elle veille au grain).

Mais je vous rassure : j'aime pas être soupçonnée, mais par contre je trouve le débat sur l'historicité intéressant :):):)

Avatar du membre
lucieXperience
Murder 9851,12
Messages : 1486
Enregistré le : mar. 8 févr. 2011 17:12
Contact :

Re: QM113 : de la réalité historique

Message par lucieXperience » mer. 20 nov. 2013 17:32

pour le côté "je m'en fous de l'histoire" ça ne vous visait pas vous particulièrement, hein, c'est un truc que je trouve assez présent dans le milieu du GN quand on me lance "on ne fait pas de la reconstitution" et qui me chagrine.

Après les trucs les plus virulents qui ont pu être dits sur le débat FB de départ ont été dit principalement par des non GNistes qui ne connaissent rien au GN, donc il ne faut pas trop y prêter attention. Ce qui est important c'est le débat ici.
le site internet d'eXperience et son livre d'or qui ne demande qu'à être rempli !

Avatar du membre
Baptiste
Expert du d'avance
Messages : 823
Enregistré le : sam. 26 févr. 2011 14:02

Re: QM113 : de la réalité historique

Message par Baptiste » mer. 20 nov. 2013 17:40

Sploutch, ton message est top et construit.

Tu peux aller te présenter dans la section qui va bien en vitesse. On y passe tous. Un petit mot pour qu'on sache qui es là.

Et quand on est radical sur ce forum on essaye de l'indiquer, mais desfois on le fait pas en fait, mais on se soigne.

Sploutch
Expert européen de la murder party
Messages : 8
Enregistré le : mer. 20 nov. 2013 16:57

Re: QM113 : de la réalité historique

Message par Sploutch » mer. 20 nov. 2013 18:04

lucieXperience a écrit :Ce qui est important c'est le débat ici.
Je suis tout à fait d'accord, et c'est pour ça que je poste ! Il n'y avait aucune animosité dans mes propos. Je pense que des deux côtés, on a souvent tendance à partir dans le gratuitement agressif : "les pas histo sont des je-m'en-foutistes ignares" vs "les reconstituteurs sont des cons intolérants".

Je pointais une expression qui, s'étant généralisée sur plusieurs pages, pouvait justement fausser le débat. Parce que ça avait été à la base de ma réflexion. Mais je suis sincèrement ravie de ce débat, je trouve ça très intéressant d'en discuter !

Et au passage, dans l'ensemble, moi non plus je n'aime pas trop les GN "histo-n'imp" (sauf si c'est un GN scénaristiquement n'imp pour délirer, ce qui n'a rien à voir). La vraie question pour moi est plus : où s'arrête le n'imp et où commence l'extrémisme historique ?

Répondre