QM104 : restructuration drastique

principalement autour des huis clos et autres petits GN, mais aussi pour le plaisir de flooder.
Répondre
Avatar du membre
lucieXperience
Murder 9851,12
Messages : 1489
Enregistré le : mar. 8 févr. 2011 17:12
Contact :

QM104 : restructuration drastique

Message par lucieXperience » dim. 29 sept. 2013 18:28

Un élément est pourri dans votre jeu et vous le savez, est-ce que vous essayez de le sauver ou vous le dégager (en sachant que cet élément exigera de faire des modifications énormes dans tout votre jeu) ?
le site internet d'eXperience et son livre d'or qui ne demande qu'à être rempli !

Avatar du membre
Pascal
Amiral du Fair-play
Messages : 712
Enregistré le : dim. 23 janv. 2011 21:06
Localisation : Château Gratry, Halluin, Nord
Contact :

Re: QM104 : restructuration drastique

Message par Pascal » dim. 29 sept. 2013 19:16

Ca dépend complètement du contexte. Pour faire simple, on évalue les arguments ci-dessous et on décide.

Arguments pour la modification :
- l'élément apporte quelque chose au jeu
- la modification est plus facile à gérer que la suppression

Arguments en faveur de la suppression :
- L'élément n'apporte pas grand chose au jeu
- La suppression est plus facile à gérer que la modification

Il y a de nombreux cas de séance d'amélioration d'un GN où on conserve un élément qui mériterait d'être supprimé (le cas inverse me paraît moins fréquent). C'est souvent dû à un attachement irrationnel, au sens où le désir de conserver l'élément fautif est surtout émotionnel et ne devrait pas résister à un examen objectif. Ca peut aussi être dû à une mauvaise lecture de l'intérêt de l'élément, généralement induite par une vision idéalisée de son résultat. Plus rarement, ça peut être généré par une erreur d'estimation de la difficulté de procéder à la modification ou la suppression.
Mister May !

Le Wargs, c'est ici : www.wargs.org

Gilles
Dénoueur de multi-intrigues
Messages : 139
Enregistré le : ven. 28 juin 2013 12:04
Localisation : Lyon

Re: QM104 : restructuration drastique

Message par Gilles » dim. 29 sept. 2013 21:50

Grosse bonne question.

Je mets de côté la préparation/ intersession d'un GN, durant laquelle les points développés par Pascal se retrouvent fortement fixation irrationnelle sur tel ou tel projet d'évènement). Je mets aussi de côté la casse matérielle qui compromet l'élément en question.

Ceci fait, je vais plus faire un retex qu'autre chose.

Je me suis trouvé confronté à conduire 35 sessions de formations de 2 jours d'affilée en résidentiel. Le contenu des formations portaient sur les risques psychosociaux (RPS) dans l'air du temps (France Télécom toussa)... et on m'avait donné carte blanche. J'ai donc opté pour une formation très "expérientielle" qui consistait à créer des conditions qui allaient amener les participants à glisser à grande vitesse dans des situations de "RPS" en toute bonne conscience. L'objectif était de les amener à comprendre que ces risques pouvaient venir de et arriver à n'importe qui et pas simplement aux personnes "fragiles". Deux psychologues balisaient le terrain et les risques de dérapages/craquages.

On était donc sur des attendus forts, assez proches de certains GN finalement. Cela nécessitait un lâcher prise maximum pour que les participants s'impliquent à fond, tout en gardant un contrôle permanent sur les risques de dérapages. Autre contrainte : ces 35 sessions concernaient tous les cadres d'une même entreprise. Si le contenu était confidentiel, ils devaient pouvoir à l'issue de la formation partager entre eux autour d'une sorte d'expérience commune.

A plusieurs reprises, les choses n'ont pas été comme on l'espérait: manque d'implication, faible niveau émotionnel etc. qui faisaient que le but risquait de ne pas être atteint. Que faire alors: rajouter un exercice bien gras, histoire de les faire monter en tension? Ou bien laisser couler en les renvoyant à leur responsabilité?

L'expérience m'a démontré que le sur-ajout en direct, qui veut relancer la machine: cela ne marche pas. Cela crée de la confusion, de la fatigue, mais très très rarement une dynamique qui va faire réfléchir, motiver, provoquer un sursaut. Ce que j'ai pu valider, c'est que même si les choses semblent ne pas prendre en réalité, il se passe toujours plus dans la tête des participants que les orgas/animateurs ne peuvent le voir. Et si le final est bien préparé, alors on retombe sur ses pattes, parfois de façon spectaculaire.
De façon générale, dans cette formation il m'a fallu épurer et élaguer bien plus que modifier et ajouter.

Et je garde désormais ça bien au chaud dans ma petite tête pour de futurs GN.
Pourquoi faire simple quand on peut faire très, très compliqué?
In: Questions fondamentales de la psychologie à deux mains

Avatar du membre
lucieXperience
Murder 9851,12
Messages : 1489
Enregistré le : mar. 8 févr. 2011 17:12
Contact :

Re: QM104 : restructuration drastique

Message par lucieXperience » lun. 30 sept. 2013 10:17

Gilles, je confesse que j'ai pas tout compris. :mrgreen:

J'ai posté cette question suite à une réunion d'écriture de notre GN Dodgeball pendant laquelle nous avons tiré au canon sur des intrigues auxquelles j'étais attachée, principalement parce que les fiches de personnages étaient déjà écrites (par moi en l'occurrence) et que je les aimais.

Pour autant la réécriture quasi intégrale de ce GN (qui explique pourquoi il se fait tant attendre) nous semble à tous les 3 indispensable. Elle est nécessaire parce que ce GN a été conçu, à la base, par intrigues : or je suis aujourd'hui convaincue que les intrigues représentent le mal absolu en GN. Ecrire une liste d'intrigues à dispatcher aux différents personnages occasionne un trop-plein, et souvent des histoires qui n'ont rien à voir les unes avec les autres ni avec le thème du GN. Si à l'époque où on a commencé à écrire ce GN, on ne l'avait pas écrit comme ça, nous n'aurions pas à fournir autant de travail pour le purifier aujourd'hui. Et c'est bien de purification qu'il s'agit : on supprime tout le superflu pour garder l'essence de chaque personnage, tout ça dans le but d'arriver à l'objectif qu'on s'est fixé.

Mais putain ce processus est douloureux et demande un travail considérable et des fois, j'ai un peu envie de pleurer sur des personnages, des fiches, des intrigues auxquelles j'étais attachée et qu'on se doit de supprimer pour que le jeu soit cohérent, simple et efficace.
le site internet d'eXperience et son livre d'or qui ne demande qu'à être rempli !

Gilles
Dénoueur de multi-intrigues
Messages : 139
Enregistré le : ven. 28 juin 2013 12:04
Localisation : Lyon

Re: QM104 : restructuration drastique

Message par Gilles » lun. 30 sept. 2013 10:56

En même temps en commençant à rédiger trop tard, je prenais le risque de pas me faire comprendre... :lol:

Bon, en bref je faisais un topo sur la modification d'une structure de jeu en direct, pendant le jeu lui-même.

Donc rien à voir avec ta choucroute!
Dans ton cas, je pense tout de suite à autre chose:
Spoiler : :
Image
Pourquoi faire simple quand on peut faire très, très compliqué?
In: Questions fondamentales de la psychologie à deux mains

Répondre