QM102 : le GN, pour quoi faire ?

principalement autour des huis clos et autres petits GN, mais aussi pour le plaisir de flooder.
Fredou
Amiral du Fair-play
Messages : 730
Enregistré le : mer. 11 janv. 2012 15:49

Re: QM102 : le GN, pour quoi faire ?

Message par Fredou » jeu. 26 sept. 2013 09:28

De la même manière que Frédou a déposé le "Mu+1", je vais me positionner sur le "Bross+1" systématique
Le pire c'est que ça n'a rien d'incompatible.

Bross +1 :)

Avatar du membre
Thanos
Expert du d'avance
Messages : 801
Enregistré le : mer. 25 mai 2011 08:55
Localisation : Saint Joseph
Contact :

Re: QM102 : le GN, pour quoi faire ?

Message par Thanos » jeu. 26 sept. 2013 10:39

lucieXperience a écrit :
Thanos a écrit :Moi qui suit un grand timide renfermé, ça m'aide beaucoup :D
pas moi. je suis une huître dans la vie, je reste une huître en GN où je ne ferais certainement pas jouir Bross. :mrgreen:
Ah moi, ça m'a beaucoup aidé. Ca ne s'est pas encore beaucoup transposé dans la vie (mais ça vient petit à petit), par contre, ça s'est grandement amélioré en GN déjà :p

Avatar du membre
Lila
Expert de miches
Messages : 512
Enregistré le : lun. 20 mai 2013 19:24

Re: QM102 : le GN, pour quoi faire ?

Message par Lila » jeu. 26 sept. 2013 11:13

Fredou a écrit :
Jouer avec un objectif différent de jouer, /radical time/, ça se voit.
Très exactement. D'ailleurs quand certains sont présents par curiosité intellectuelle "juste pour voir", j'ai envie d'ajouter que très souvent ça se voit. On ne joue jamais sur un jeu de manière "neutre", et lorsque c'est sans enthousiasme, on n'y apporte pas vraiment la même chose qu'une personne plus motivée.
ça se voit à quel niveau ?
Ces gens jouent mal ? :mrgreen:

Bross
Expert de manches
Messages : 238
Enregistré le : mer. 4 janv. 2012 19:08

Re: QM102 : le GN, pour quoi faire ?

Message par Bross » jeu. 26 sept. 2013 11:42

Lila : les "touristes" se voient parce qu'ils ne sont pas "playfulness" (checke les bouquins du KP 2013)
Leur manque d'implication crée une distance entre eux et le jeu.
Si tu perçois cette distance, ça te rappelle qu'il y a un monde au dehors du jeu et ça te défonce ton immersion.
Et je passe sur la sensation éventuelle d'être regardé comme un animal dans un zoo.

Avatar du membre
Lila
Expert de miches
Messages : 512
Enregistré le : lun. 20 mai 2013 19:24

Re: QM102 : le GN, pour quoi faire ?

Message par Lila » jeu. 26 sept. 2013 12:01

Je vois ce que tu veux dire.

J'étais en train de prendre le truc à l'envers, les gens overplayful qui te mettent mal à l'aise en te balançant leurs larmes et leur "je vis trop le jeu quoi" à la gueule. Je me suis déjà retrouvée spectatrice d'un jeu dans lequel je ne me sentais pas invitée, dont les codes, connus et maîtrisés par les habitués, m'échappaient totalement, pourtant j'estime être plutôt playful en général.

Un autre truc que j'attend du GN, aussi. Me sentir invitée, et en confiance.

Le truc, c'est que ça me gêne un peu de lire que les timides, les huîtres et les curieux nuisent à l'immersion (même si c'est vrai), parce que j'ai l'impression que ça favorise les castings de vieux joueurs dont on est assurés de la playfulness, et du coup l'exclusion des autres.

On a chacun notre façon de vivre le jeu. Certains sont à fond, certains sont pudiques, certains sont spectateurs. Je souhaite que tous ces gens puissent cohabiter en bonne intelligence.

Oui, je suis vraiment de bonne humeur. Paix et amour. 8-)

Bross
Expert de manches
Messages : 238
Enregistré le : mer. 4 janv. 2012 19:08

Re: QM102 : le GN, pour quoi faire ?

Message par Bross » jeu. 26 sept. 2013 12:28

Lila a écrit :Le truc, c'est que ça me gêne un peu de lire que les timides, les huîtres et les curieux nuisent à l'immersion (même si c'est vrai), parce que j'ai l'impression que ça favorise les castings de vieux joueurs dont on est assurés de la playfulness, et du coup l'exclusion des autres.
Je bondis.

Les joueurs excessifs, qui surjouent, pour reprendre un vocabulaire théâtral et franchouillard, ne sont pas enjoués (trad. jolie de playfulness). L'enjouement suppose de se mettre au service du jeu, de se laisser porter par le jeu. Les joueurs très démonstratifs mettent le jeu au service de leur représentation, qu'ils en soient conscients ou pas. Personnellement, je trouve ça relou, voire carrément agressif. Si ça épate la galerie moi je m'en cogne, je ne fais pas du GN pour voir des wannabe-acteurs se la péter grâce à trois ficelles de comédie éculée. Forcer l'autre à (n')être (que) spectateur de soi ne correspond pas à mon idée d'un jeu. Ou sont l'écoute, la dialogue, la construction mutuelle, la réciprocité ? Ce comportement est bien pire, en terme d'immersion, et amha, qu'un joueur timide ou discret. L'extraverti spectaculaire n'en a souvent rien à cirer des intentions des auteurs, du propos du jeu et des joueurs, il est là pour faire le beau. Dans l'idée suggérée plus haut que jouer c'est jouir, et toutes proportions gardées, cette attitude c'est un peu du viol.

Pour les touristes, je maintiens ce que j'écrivais. La curiosité intellectuelle pourquoi pas, mais avant tout, le respect du projet. Le jour où ça me prend de découvrir le twirling bâton, j'irais au bout de la démarche, au moins par respect pour ceux qui me permettront d'accéder à un nouveau champ d'expérience. Donc je mettrais un collant ou un tutu, je me plierais à la même préparation physique et je prendrais le risque de me prendre la honte en public en participant à une compétition. Si c'est pour rester en survêtement, mater les filles dans leurs vestiaires, sans lever le petit doigt, c'est du voyeurisme et/ou du foutage de gueule.

A l'inverse, les timides et les huîtres ont au moins un mérite, par opposition à l'excessif, c'est de respecter le jeu. Je dirais même que ceux-là, ainsi que les joueurs débutants, parce qu'ils sont intimidés, sont souvent naturellement enjoués. Bien plus que les vieux routards, en tout cas, pour qui c'est parfois difficile de se remobiliser l'enthousiasme. Après, au sein des vieux, il y a aussi des gens qui parviennent à rester enjoués, heureusement.

Avatar du membre
Lila
Expert de miches
Messages : 512
Enregistré le : lun. 20 mai 2013 19:24

Re: QM102 : le GN, pour quoi faire ?

Message par Lila » jeu. 26 sept. 2013 12:53

Mon utilisation du préfixe "over" était destiné à marquer l'excès, non pas de jeu dans le sens théâtral du terme, mais de playfullness, ce qu'on pourrait autrement appeler le talent. Je ne parle pas ici des surjoueurs, et autres interprètes baroques qui personnellement me ravissent. Je te parle bien des joueurs enjoués à l'extrêmes, des jouisseurs frénétiques. Ceux-là peuvent exclure bien malgré eux tout simplement par leur maîtrise. Dans l'hypothèse ou jouer c'est jouir, perso regarder des gens se branler ou baiser quand personnellement je bande mou, beh... c'est juste frustrant en fait.
Modifié en dernier par Lila le jeu. 26 sept. 2013 13:08, modifié 1 fois.

Bross
Expert de manches
Messages : 238
Enregistré le : mer. 4 janv. 2012 19:08

Re: QM102 : le GN, pour quoi faire ?

Message par Bross » jeu. 26 sept. 2013 13:05

OK, je vois mieux. Je n'ai jamais croisé de telles personnes [EDIT : si c'est le cas, je n'ai pas eu l'impression d'être laissé de côté], mais je te crois. Cela dit je pense que quand on jouit comme un dingue sans se soucier des gens qui bandent mou juste à côté, on ne doit pas être si talentueux que ça. Et je reviens sur quelque chose que tu dis très justement :
Lila a écrit :Me sentir invitée, et en confiance.
=> tout juste.

Par les organisateurs, comme par les autres joueurs.
L'invitation, c'est le meilleur résumé possible de l'esprit qui devrait présider à chaque jeu.
Pas de contrainte, pas de pression, de la courtoisie et de la disponibilité.

Une phrase qui fait un peu penser à un club échangiste, mais bon... :D
Modifié en dernier par Bross le jeu. 26 sept. 2013 13:42, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Lila
Expert de miches
Messages : 512
Enregistré le : lun. 20 mai 2013 19:24

Re: QM102 : le GN, pour quoi faire ?

Message par Lila » jeu. 26 sept. 2013 13:07

Oui, il ne s'agit pas de dire "jouez un peu moins bien les mecs, histoire que les plus mauvais que vous se sentent à l'aise". On est pas là pour tirer vers le bas.

Personnellement la virtuosité me ramène aussitôt à une attitude de spectateur, et à ma vraie vie, je deviens la groupie du joueur ou de la joueuse qui se balade dans le jeu comme un poisson dans l'eau, et c'est bien le joueur ou la joueuse que j'admire et pas son personnage (et je ne parle pas de surjeu, mais bien d'une attitude de joueur enjouée qui se démarque comme il peut y en avoir). Les gens qui tirent le jeu vers le haut, qui captent le cadre donné par les orgas et s'en emparent de façon brillante, ces gens là me rendent admiratives hors-jeu, et j'arrête de jouer, ou en tout cas d'interpréter un personnage, pour les regarder. C'est une façon super positive d'exclure, et personnellement moi j'adore expérimenter ça, être sortie du jeu par un vrai talent hors-jeu. Je n'ai vécu que des moments comme ça à Afrosiatik, et j'espère en vivre plus souvent.

Donc, nuire à l'immersion ça peut être bien aussi. Des fois. Mais c'est quoi l'immersion ? Tu parles de monde et de personnages, ou tu parles de rythme, d'ambiance, d'émulation ?

Avatar du membre
kilourh
Expert emptoire
Messages : 985
Enregistré le : lun. 21 févr. 2011 21:56
Localisation : Saint Etienne

Re: QM102 : le GN, pour quoi faire ?

Message par kilourh » jeu. 26 sept. 2013 14:21

Tiens étrangement ça crée l'inverse chez moi. Quand je vois de superbes joueurs, ça me pousse à me dépasser, et j'entre encore plus dans le jeu, cela devient naturel, et je deviens mon personnage, le temps du jeu... Ainsi, face à de bons joueurs comme tu les définis, je ne sors pas pour devenir spectateur, j'entre un peu plus dans mon rôle pour créer avec eux :)
Jérome

Comptes de fées en ligne sur ce site...

Répondre