QM93 : jouer avec des contraintes physiques

principalement autour des huis clos et autres petits GN, mais aussi pour le plaisir de flooder.
Avatar du membre
kilourh
Expert emptoire
Messages : 986
Enregistré le : lun. 21 févr. 2011 21:56
Localisation : Saint Etienne

QM93 : jouer avec des contraintes physiques

Message par kilourh » ven. 23 août 2013 09:36

Bon, j'ai une QM un peu délire, et comme Lucie a toujours dit qu'on pouvait poster nos propres QM, j'y vais :

Seriez vous prêt à jouer un rôle avec de grosses contraintes physiques, du genre : un manchot, en fauteuil roulant, avec des échasses, ou encore plus difficile, jouer un siamois, donc jouer durant tout le jeu avec un autre joueur collé à vous ?
Jérome

Comptes de fées en ligne sur ce site...

Avatar du membre
lucieXperience
Murder 9851,12
Messages : 1489
Enregistré le : mar. 8 févr. 2011 17:12
Contact :

Re: QM 93 : jouer avec des contraintes physiques

Message par lucieXperience » ven. 23 août 2013 11:02

Yeah ! :D

Oui carrément. Et je dirais même que j'aime pas jouer, mais ce type de jeu me brancherait bien.
le site internet d'eXperience et son livre d'or qui ne demande qu'à être rempli !

Avatar du membre
Baptiste
Expert du d'avance
Messages : 823
Enregistré le : sam. 26 févr. 2011 14:02

Re: QM 93 : jouer avec des contraintes physiques

Message par Baptiste » ven. 23 août 2013 11:41

- Il y a un jeu en préparation où la grande majorité des joueurs seront aveugles.
- On peut trouver quelques rôles de muet dans les murders sur internet. très jouable.
- Le fauteuil roulant est lioin d'être un classique mais je sais que quelques joueurs l'ont déjà fait.

Je pense que c'est sous exploité en GN et que si un jeu me propose un challenge de ce type, je peux signer immédiatement sur la base de ce seul argument.

Le fait de jouer avec des talons pour jouer une femme, sans parler des faux seins et du reste était une super contrainte et j'ai adoré l'expérience.

Il y a un jeu dont j'ai oublié le nom qui propose des contraintes hyper lourdes et abstraites dans l'univers du jeu, mais qui mérite d'être mentionné. Stéphane se souviendra du nom pour moi.

Les joueurs, tous, ont une consigne comme par exemple, garder en permanence la joue au contact de quelque chose, comme un mur, le sol ou une personne. ça peut être aussi marcher avec les bras et les jambes très écartés etc...

J'imagine que le jeu doit durer deux heures ou plus et faire l'expérience d'un corps, d'une démarche différente dépayse et renforce la sensation d'expérimenté autre chose que soi même.

C'est pour moi un excellent vecteur de rupture avec le joueur au même titre que le costume pour certain. Et je crois que l'on gagnerait à toujours travailler sa démarche et ses gestes avant de jouer un personnages, ce qui est comme se poser des contraintes, même si ça reste plus léger qu'un handicap comme ceux que tu cites.

Avatar du membre
Leïla
Murder 4000
Messages : 82
Enregistré le : jeu. 15 nov. 2012 22:37

Re: QM 93 : jouer avec des contraintes physiques

Message par Leïla » ven. 23 août 2013 14:49

Le jeu dont Baptiste parle s'appelle White Death et est muet.
J'aimerais beaucoup le jouer (Lila et Stéphane, cette perche est pour vous. Et vous le savez :) ).

J'ai déjà vu une joueuse jouer un rôle de muette pendant trois jours : ça m'a donné envie après-coup et je m'étais d'ailleurs sérieusement demandé si elle était capable de parler.

Les contrainte fortes me semblent intéressantes parce qu'elles invitent au dépassement et à l'exploration. Je pense qu'il y a beaucoup à découvrir en jouant sur le corps, en redonnant une vraie place aux sensations plutôt que de passer systématiquement par la parole.

Faire des exercices d'incorporation du personnage me paraît souvent plus utile pour rendre une personne vivante que d'apprendre l'histoire de sa vie. Si ce n'est pas tellement utilisé, pensez-vous que à cause d'une idée du genre : "le corps de mon personnage, c'est mon corps donc je ne peux pas le changer alors que je peux changer facilement mon discours" ?

Avatar du membre
fenriss
Expert de miches
Messages : 544
Enregistré le : jeu. 22 mars 2012 21:09
Contact :

Re: QM 93 : jouer avec des contraintes physiques

Message par fenriss » ven. 23 août 2013 20:30

perso je kiffe aussi, sur un jeu j'ai eu la surprise de devoir utilisé des béquilles sur tout le jeu. C'était chiant c'est sur mais c'est une gros plus pour l'interprétation/imersion. Une vrai rupture avec le monde réel qui m'a apporté un vrai plus.
Sur le Azkaban, j'ai boité pendant plus de la moitié du jeu car un détenu m'a pété la jambe et qu'on ne pouvais pas me soigner puis lorsqu'enfin on m'a soigné, j'ai continué à faire semblant pour pouvoir tranquillement planqué une baguette dans ma jambe. Bref, c'était ludique et fun malgré la contrainte.
Donc ouais, ça peut être kiffant ce genre de contrainte(par contre clairement tout les joueurs ne seront pas prêt à ces sacrifices, il faut une certaine dose de masochisme je pense)

Avatar du membre
Sam
Expert de la nation
Messages : 107
Enregistré le : jeu. 15 août 2013 13:38

Re: QM 93 : jouer avec des contraintes physiques

Message par Sam » lun. 26 août 2013 13:00

À titre personnel, je me sentirais plus de le faire sur un court-format que sur un long GN de plusieurs jours. Après, les choses dépendent aussi de la contrainte envisagée. Boiter, bégayer ou psychologiquement quelque chose de pas trop lourd, ça va, je le gère. Être cul-de-jatte, muet, autiste ou autre... Je pense que c'est plus facile de le tenir durant seulement quelques heures. Sur la durée, ce genre de contrainte à tendance à s'effacer, se diluer, dans la masse du GN. Et le joueur à décrocher.

Avatar du membre
Lila
Expert de miches
Messages : 513
Enregistré le : lun. 20 mai 2013 19:24

Re: QM 93 : jouer avec des contraintes physiques

Message par Lila » mar. 27 août 2013 09:21

Les contraintes dans White Death permettent vraiment de créer une rupture a un moment du jeu. Elles ne sont contraignantes que pour accentuer une libération. Je crois que cette notion de rupture est très importante, de la même façon que souvent, ce n'est pas du noir que nous avons peur, mais de ce qui réapparaît lorsqu'on rallume la lumière, la contrainte physique est intéressante si elle créé une rupture, une trace, une empreinte physique. Nous sommes tristes parce que nous pleurons, en gros.
Je trouve que de façon générale, le corps et la physiologie sont totalement sous exploite en GN. Je suis entrain d'écrire un jeu sur la maladie et la marche, et l'aspect physique sera très important.

Avatar du membre
Thomas B.
Initiateur de roleplay
Messages : 440
Enregistré le : lun. 19 déc. 2011 13:58

Re: QM 93 : jouer avec des contraintes physiques

Message par Thomas B. » mer. 28 août 2013 08:43

Comme Sam pour la durée et comme Baptiste pour l'aide à l'immersion. Jouer une femme "high maintenance" avec maquillage chargé donc nécessitant des raccords, prothèses et vêtements pas pratiques change complètement la manière dont tu te tiens et gère ton temps, ça te fait intégrer des éléments de jeu que tu n'aurais jamais imaginé avec juste la théorie. Rien que le fait de porter une jupe droite te rappelle que tu ne peux pas te lever d'un banc derrière une table comme un homme: ça coince.

Après y a des contraintes physiques qui n'aident pas: jouer mon hobgobelin avec costume noir, prothèses latex et armure de cuir par 35°C à l'ombre en Allemagne était plus une forme de sport extrême que d'immersion.

Avatar du membre
kilourh
Expert emptoire
Messages : 986
Enregistré le : lun. 21 févr. 2011 21:56
Localisation : Saint Etienne

Re: QM 93 : jouer avec des contraintes physiques

Message par kilourh » mer. 28 août 2013 10:34

Personne n'a vraiment répondu à l'idée de jouer deux frères ou sœurs siamois(es). Car ici la contrainte est ailleurs, en plus d'être gêné dans vos mouvements, il faut jouer tout le jeu avec une personne collée à vous...
Jérome

Comptes de fées en ligne sur ce site...

Fredou
Amiral du Fair-play
Messages : 730
Enregistré le : mer. 11 janv. 2012 15:49

Re: QM 93 : jouer avec des contraintes physiques

Message par Fredou » mer. 28 août 2013 10:42

Dans le genre, il y a eu un GN "meute" autrefois, où chaque personnage était incarné par 5 joueurs côte-à-côte, incarnant différents aspects de sa personnalité.

Répondre