Concours de définition poétique

principalement autour des huis clos et autres petits GN, mais aussi pour le plaisir de flooder.
Gilles
Dénoueur de multi-intrigues
Messages : 139
Enregistré le : ven. 28 juin 2013 12:04
Localisation : Lyon

Concours de définition poétique

Message par Gilles » sam. 20 juil. 2013 11:31

Bonjour à tous,

en entendant ce matin une rediffusion de l'émission de JC Ameizen "Sur les épaules de Darwin" à propos des rêves, et notamment de rêves lucides, je suis tombé sur cette phrase:
JC Ameizen : les rêves lucides seraient donc une fiction dont les participants sont à la fois personnages, auteurs et acteurs.
Et comme je parlais de GN à des non-gnistes, je me suis dit "c'est ça!" Une sorte d'eureka radiophonique au café...

En transposant au GN, ça donne donc:
Le GN serait donc une fiction dont les participants sont à la fois personnages, auteurs et acteurs. En somme c'est une sorte de rêve lucide, et collectif.
Partant de là, je vous propose le petit jeu suivant: une définition courte (moins de 200 caractères) et poétique si possible, de ce qui nous rassemble ici.
Bon week-end!
Pourquoi faire simple quand on peut faire très, très compliqué?
In: Questions fondamentales de la psychologie à deux mains

Avatar du membre
Pascal
Amiral du Fair-play
Messages : 712
Enregistré le : dim. 23 janv. 2011 21:06
Localisation : Château Gratry, Halluin, Nord
Contact :

Re: Concours de définition poétique

Message par Pascal » sam. 20 juil. 2013 12:26

Dans le vieux château,
Fleurissent chapeaux, ombrelles
Et la Capucine.
Mister May !

Le Wargs, c'est ici : www.wargs.org

Avatar du membre
Guliver Ithildin
Murder 5000
Messages : 163
Enregistré le : mar. 19 févr. 2013 18:32
Localisation : Prague

Re: Concours de définition poétique

Message par Guliver Ithildin » lun. 22 juil. 2013 11:18

Je dois avouer que tu as eu un éclair de génie en entendant cette phrase et surtout en la transposant au GN. C'est une très belle définition.
Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Fredou
Amiral du Fair-play
Messages : 730
Enregistré le : mer. 11 janv. 2012 15:49

Re: Concours de définition poétique

Message par Fredou » lun. 22 juil. 2013 11:26

Je mets un bémol sur "auteur" (ça va dépendre des cas) mais oui, sinon, ça colle.

Joaquim
Expert de manches
Messages : 210
Enregistré le : mer. 26 sept. 2012 10:53

Re: Concours de définition poétique

Message par Joaquim » mar. 23 juil. 2013 09:32

J'ai du mal à imaginer un cas dans lequel les joueurs ne soient pas auteurs. Après tout, quel que soit le travail de scénarisation effectué par l'organisateur, à la fin, ce sont les joueurs qui écrivent le destin de leurs personnages à partir de T0...

(mais peut-être n'a-t-on pas la même définition du terme "auteur", en fait)

Fredou
Amiral du Fair-play
Messages : 730
Enregistré le : mer. 11 janv. 2012 15:49

Re: Concours de définition poétique

Message par Fredou » mar. 23 juil. 2013 10:23

(mais peut-être n'a-t-on pas la même définition du terme "auteur", en fait)
Oui, je vois ce que tu veux dire. Dans mon idée, cette "écriture du destin à partir de T0" ne serait que l'action du joueur dans la peau de son personnage, quand bien même elle est indéterminée et présente des degrés de liberté, elle reste contrainte par la logique du personnage et du contexte, ce qui fait surtout du joueur quelqu'un qui agit, un acteur. Alors qu'auteur, en ce sens, serait celui qui crée (avec un tout autre degré de liberté) la matière originale qui va permettre de jouer, et dans ce cas, le joueur n'est réellement auteur que si le jeu lui permet d'être "créateur" en intervenant à un méta-niveau, ce qui existe mais n'a rien de systématique. Cela se résumerait ainsi : le roleplay c'est être acteur. Le freeplay, c'est se faire auteur.

Avatar du membre
Pascal
Amiral du Fair-play
Messages : 712
Enregistré le : dim. 23 janv. 2011 21:06
Localisation : Château Gratry, Halluin, Nord
Contact :

Re: Concours de définition poétique

Message par Pascal » mar. 23 juil. 2013 10:49

Il me semble en effet que l'acte créatif du joueur s'apparente plus à celui du metteur en scène qu'à celui de l'auteur.

Cela dit, le joueur/auteur existe. Dans le GN action "traditionnel", le joueur est autorisé à écrire la backstory et les objectifs de son personnage. Et là on parle bien d'intervention en tant qu'auteur.

Ca existe aussi dans des jeux nordiques, évidemment, mais je vais laisser les spécialistes en parler. :)
Mister May !

Le Wargs, c'est ici : www.wargs.org

Joaquim
Expert de manches
Messages : 210
Enregistré le : mer. 26 sept. 2012 10:53

Re: Concours de définition poétique

Message par Joaquim » mar. 23 juil. 2013 11:16

OK, ce sont donc en effet des définitions différentes. Selon la mienne, les organisateurs et les joueurs sont clairement des co-auteurs de l'histoire, et on ne saurait résumer le rôle des joueurs à celui "d'acteurs", qui pour moi sous-entend trop qu'ils sont dirigés et n'ont pas de responsabilité dans l'histoire qui est créée.

Avatar du membre
lucieXperience
Murder 9851,12
Messages : 1486
Enregistré le : mar. 8 févr. 2011 17:12
Contact :

Re: Concours de définition poétique

Message par lucieXperience » mar. 23 juil. 2013 11:19

je suis en train de lire un texte très intéressant sur l'invention du métier de metteur en scène au théâtre qui a capté toute la dimension artistique du médium au détriment de l'auteur et des acteurs. cette intervention ne sert à rien, mais ça m'y fait penser.
le site internet d'eXperience et son livre d'or qui ne demande qu'à être rempli !

Fredou
Amiral du Fair-play
Messages : 730
Enregistré le : mer. 11 janv. 2012 15:49

Re: Concours de définition poétique

Message par Fredou » mar. 23 juil. 2013 12:22

qui pour moi sous-entend trop qu'ils sont dirigés et n'ont pas de responsabilité dans l'histoire qui est créée.
Je trouve personnellement que c'est trop calquuer la définition d'acteur sur celle du théâtre ou du cinéma. Il est clair que l'acteur de GN s'en distingue ; il fait prendre des décisions logiques à son personnage en fonction de sa situation, mais pour autant, on est loin de la liberté de création qui, à mes yeux, fait l'auteur, sauf en cas de méta-jeu.

Répondre