QM68 : GN et genre (#2)

principalement autour des huis clos et autres petits GN, mais aussi pour le plaisir de flooder.
Avatar du membre
lucieXperience
Murder 9851,12
Messages : 1489
Enregistré le : mar. 8 févr. 2011 17:12
Contact :

QM68 : GN et genre (#2)

Message par lucieXperience » jeu. 31 janv. 2013 10:43

Peut-on jouer un personnage de l'autre sexe ?
le site internet d'eXperience et son livre d'or qui ne demande qu'à être rempli !

Bross
Expert de manches
Messages : 238
Enregistré le : mer. 4 janv. 2012 19:08

Re: QM68 : GN et genre (#2)

Message par Bross » jeu. 31 janv. 2013 11:03

on peut.
néanmoins, faut-il le faire ?
paye ta réponse de merde !

Avatar du membre
lucieXperience
Murder 9851,12
Messages : 1489
Enregistré le : mar. 8 févr. 2011 17:12
Contact :

Re: QM68 : GN et genre (#2)

Message par lucieXperience » jeu. 31 janv. 2013 11:41

:P

J'ai déjà PNJiser un personnage d'un autre sexe. Ayant une tête de petit garçon on m'a fait jouer Louis XIV enfant. C'était marrant. Mais bon c'était un PNJ.

Je me dis qu'ayant déjà du mal à rentrer dans un personnage ce sera probablement encore plus difficile si ce personnage est un mec. En même temps, certains persos féminins sont tellement insipides qu'on se sent plus proche de persos masculins parfois.

Et il y a aussi la question de la crédibilité. Avec la meilleure volonté du monde, je peux difficilement être convaincante dans un rôle de gros biker barbu.
le site internet d'eXperience et son livre d'or qui ne demande qu'à être rempli !

Avatar du membre
Baptiste
Expert du d'avance
Messages : 823
Enregistré le : sam. 26 févr. 2011 14:02

Re: QM68 : GN et genre (#2)

Message par Baptiste » jeu. 31 janv. 2013 11:54

Ce qui est intéressant, c'est qu'en proposant des jeux où l'on peut jouer des personnages des deux sexes, on s'aperçoit qu'on attire une population qui est intéressée par la question des genres.

Sur le GN d'Arte, où il était possible de jouer un personnage d'un autre sexe, par exemple, il y avait une ou deux personnes qui l'avait demandé et qui avait même été particulièrement attirer par cette proposition.

En juillet, je vais essayer d'aller jouer mad about the boy, un GN qui se passe dans un futur ou les hommes ont été décimés par une épidémie. Une poignée de femmes tentent d'obtenir un échantillon de sperme en participant à des sélections. Il n'y a que des rôles féminin, mais la session de juillet est mixe. Des homme vont y jouer des femmes. Le jeu est mature et absolument pas parodique. C'est pourquoi il y aura des workshops pour essayer d'incarner des femmes crédibles durant le jeu.

On verra ce que ça donne. Enfin j'ai très peur des autres surtout, parce que moi je fais une super femme.

Avatar du membre
Thomas B.
Initiateur de roleplay
Messages : 440
Enregistré le : lun. 19 déc. 2011 13:58

Re: QM68 : GN et genre (#2)

Message par Thomas B. » jeu. 31 janv. 2013 12:48

:mrgreen: Outre le calendrier, ce qui me travaille le plus pour Mad about the boy c'est jusqu'où j'irai au niveau des sourcils :)

Autant niveau apparence le drag ne me pose aucun problème (pour les autres, bah je fais 1m90 quand même :) donc ça fait une très grande gigue), autant niveau roleplay, posture etc pour être crédible va vraiment falloir me workshopper sévère.

Donc pour répondre à la question: oui on peut, mais le faire bien? Ca dépend.

Avatar du membre
Leïla
Murder 4000
Messages : 82
Enregistré le : jeu. 15 nov. 2012 22:37

Re: QM68 : GN et genre (#2)

Message par Leïla » jeu. 31 janv. 2013 13:36

Non seulement on peut, mais il faudrait que la possibilité soit ouverte plus souvent.
lucieXperience a écrit : Et il y a aussi la question de la crédibilité. Avec la meilleure volonté du monde, je peux difficilement être convaincante dans un rôle de gros biker barbu.
La question de la crédibilité est alors valable plus largement...il y a pas mal de mecs qui ne seront pas crédibles non plus en gros biker poilu.

Sur Just a little lovin', il y avait aussi un workshop préparatoire, axé sur le corps, les postures... pour les gens qui jouaient des persos de « l'autre sexe » (et il était plus largement ouvert aux intéressé.e.s). Dans les faits, il n'y avait que des femmes jouant des personnages hommes (dont une femme jouant un homme qui était drag-queen, ça peut aller loin ;) ), même si certains hommes jouaient des personnages faisant des performances drag-queen dans le jeu.
Sur Tournée, même chose, seulement des femmes qui jouaient des rôles d'hommes.
Alors, pourquoi ? Parce que cette question soulève des problèmes qui ne sont pas tant liés à la crédibilité qu'aux façons de penser le masculin et le féminin. Ce qui a trait au féminin est moins valorisé, et un homme qui joue une femme provoquera la plupart du temps un effet comique, parce qu'en une certaine mesure, il se « déclasse » -et en plus, il y a de grandes chances que le registre soit parodique. Forcément, ça n'aide pas...

Si on fait le lien avec le jeu de rôle sur table, on voit encore plus clairement que la crédibilité physique n'est pas le vrai problème. Pas mal de joueurs et joueuses « s'interdisent » de jouer un personnage qui ne serait pas du même sexe, soit parce qu'ils/elles n'y pensent même pas, soit parce qu'ils/elles sont convaincues qu'hommes et femmes sont psychologiquement différents, et que ce sera donc trop difficile à interpréter/de réussir son immersion.

Pour pouvoir « faire bien », ça implique un contexte favorable, et donc la déconstruction de tout un tas de croyances...qui sont bien plus ancrées en France que dans les pays nordiques.
lucieXperience a écrit : Je me dis qu'ayant déjà du mal à rentrer dans un personnage ce sera probablement encore plus difficile si ce personnage est un mec. En même temps, certains persos féminins sont tellement insipides qu'on se sent plus proche de persos masculins parfois.
Ça m'intéresse ça. En quoi sont-ils insipides ? Est-ce que c'est récurrent ?

Avatar du membre
Baptiste
Expert du d'avance
Messages : 823
Enregistré le : sam. 26 févr. 2011 14:02

Re: QM68 : GN et genre (#2)

Message par Baptiste » jeu. 31 janv. 2013 13:55

une blague récurrentes des joueuses française :
"je jouais la pute n°=6 sur ce GN"

cela dit je pense que Lucie veut dire qu'il y a de nombreux contextes de fictions où les rôles féminins sont plus difficile à rendre riche que les rôles masculins.

Un exemple parmi tant d'autres : le western.
Il suffit de faire une liste des archétypes du western, qu'il soit spaghetti ou autre, pour se rendre compte que l'on risque d'avoir une majorité de rôles masculins à proposer. Mais il y a pire. j'ai co-écrit un GN "guerre de 14-18 dans les tranchées. C'est pas gagné pour mettre une femme. ;)

Avatar du membre
Leïla
Murder 4000
Messages : 82
Enregistré le : jeu. 15 nov. 2012 22:37

Re: QM68 : GN et genre (#2)

Message par Leïla » jeu. 31 janv. 2013 14:12

Baptiste a écrit : j'ai co-écrit un GN "guerre de 14-18 dans les tranchées. C'est pas gagné pour mettre une femme. ;)
Raison de plus pour laisser des femmes jouer des hommes !
Jouabilité VS plausibilité. Et si on ne veut ni exclure les joueuses, ni avoir des personnages de femmes qui se retrouvent à se ballader pour des raisons bidons autour des tranchées...Il n'y a pas le choix.

Ensuite, le fait que certains univers soient moins propices à des rôles de femmes intéressants : c'est souvent une question de représentation des joueurs/joueuses. Le contexte moyenâgeux est typique, entre ce qu'on croit être une réalité "historique" et ce qu'est le Moyen-Age si on se réfère à des travaux d'historiens, il y a un sacré écart. Concernant les univers fantasy, l'argument de "fidélité" aux inspirations, au contexte, est plus douteux encore puisque la base est tout à fait fictionnelle. Et puis, en quoi serait-ce si grave de mettre au féminin des archétypes masculins ? Pourquoi ne pourrait-on pas proposer sérieusement une femme shérif ?
Ce qui est difficile ce n'est pas tant de rendre riches des rôles féminins, c'est d'accepter (et de faire accepter) une sortie de sentiers battus.

Avatar du membre
Baptiste
Expert du d'avance
Messages : 823
Enregistré le : sam. 26 févr. 2011 14:02

Re: QM68 : GN et genre (#2)

Message par Baptiste » jeu. 31 janv. 2013 14:35

Dans le cas du 14-18, on s'était dit qu'on ferait une session où les femmes jouent des hommes, pour être sur de n'avoir pas une ou deux femmes déguisées, toutes seules, qui risqueraient d'être traitées différemment.

Dans le cas d'un western
où on déciderait de féminiser des archétypes, j'ai envie de dire "pourquoi pas?" Mais il y a des cas où on ne veut pas sacrifier la plausabilité à la jouabilité. Ou alors juste un peu. Ce qui laissera la place à une femme shérif au détriment de la femme patronne de saloon.

PS : Ce qui mériterait peut être un de ces 4, une QM : "Doit on sacrifier la plausabilité à la jouabilité "? Ou "Est ce qu'on s'en fout des coïncidences du moment que ça donne du jeu?"
Mais on a peut être déjà posé cette question. On y verra plus clair quand pascal aura regroupé toutes les questions de merdes sur un même post.

Avatar du membre
fenriss
Expert de miches
Messages : 544
Enregistré le : jeu. 22 mars 2012 21:09
Contact :

Re: QM68 : GN et genre (#2)

Message par fenriss » jeu. 31 janv. 2013 16:04

Allez hop, coup de pied dans la fourmilière.
Personnellement, sauf cas exceptionnelle je trouve que dire qu'un home est une femme et inversement en GN est une mauvaise chose. ça nuit forcément à l'immersion et l'immersion est un point crucial pour moi.
Faire des personnages polyvalent (pouvant être joué la fois par un homme et une femme), même si je comprend l'intérêt pour plus facilement remplir un jeu et également une erreur à mon sens car le personnage patie de cette caractérisation molle. Où, on verra clairement en lisant le perso qu'il s'agissait d'un perso d'un certain sexe et ça peut-être bloquant, où on ne le sent pas du tout tout simplement parce que le personnage n'aura que peu d'identité. Sur mes premiers jeux, je prévoyais toujours quelques personnages polyvalent, j'ai arrêté.

"Dans le cas du 14-18, on s'était dit qu'on ferait une session où les femmes jouent des hommes, pour être sur de n'avoir pas une ou deux femmes déguisées, toutes seules, qui risqueraient d'être traitées différemment. "

ça me semble une meilleure idée, le fait que tout le monde soit sur un même point d'égalité devrait moins gêner. Après, ça nuira forcément à l'ambiance générale mais si la concession permet à toute une catégorie de joueur de profiter d'un jeu auquel il n'aurait pas accès autrement, ça vaut le coup.

"Dans le cas d'un western où on déciderait de féminiser des archétypes, j'ai envie de dire "pourquoi pas?" Mais il y a des cas où on ne veut pas sacrifier la plausabilité à la jouabilité. Ou alors juste un peu. Ce qui laissera la place à une femme shérif au détriment de la femme patronne de saloon."
je vois pas trop la difficulté de rendre des rôles de femme décalé plausibles dans du western. Une patronne de bar, je ne vois pas ce que ç a de choquant, ça a déjà été utilisé en fiction, il suffit de bien motiver le personnage et de l'intégrer à l'histoire. Pareil pour une femme shérif, des femmes comme Calamity Jane ont pu devenir des légendes à la force du poignet, pourquoi une femme n'aurait pas pu devenir shérif (la législation était quand même freestyle dans le grand ouest)

Répondre