QM 56 : La confiance

principalement autour des huis clos et autres petits GN, mais aussi pour le plaisir de flooder.
Avatar du membre
Baptiste
Expert du d'avance
Messages : 823
Enregistré le : sam. 26 févr. 2011 14:02

QM 56 : La confiance

Message par Baptiste » lun. 19 nov. 2012 18:07

Je vois souvent des règles de GN qui nécessitent la validation d'un orga.
Je persiste à penser que certains donnent 10 intrigues à chaque personnage de peur que le joueur s'ennuie avec une seule ou ne sache pas créer du jeu.
Les castings sur invitation sont monnaie courante.
Doit on voir une raison unique à ces trois constats ?
Peut on faire confiance aux joueurs ?

Avatar du membre
Pascal
Amiral du Fair-play
Messages : 712
Enregistré le : dim. 23 janv. 2011 21:06
Localisation : Château Gratry, Halluin, Nord
Contact :

Re: QM 56 : La confiance

Message par Pascal » lun. 19 nov. 2012 18:58

Ma première réaction en lisant ça serait de dire qu'on devrait faire confiance aux joueurs. Mais je réalise que ça nécessite quelques explications.

On écrit des règles qui doivent être validées parce qu'on sait, pour en avoir vu la démonstration, que hors de tout contrôle le joueur va faire des erreurs ou abuser. Ne peut-on pourtant pas supposer qu'en écrivant des jeux et des systèmes de règles gamistes, où la finalité est de winner le GN, on ne crée pas nous-même des mauvais joueurs et des situations ingérables de façon autonome ? N'est-il pas envisageable qu'un jeu où on aura donné au joueur une finalité exploratoire ou émotionnelle, dépourvue de compétition, où le but ultime sera seulement de vivre à fond l'expérience proposée, il se montrera capable de prendre les bonnes décisions le concernant ?

On écrit dix intrigues par personnage pour éviter les moments d'ennui, pour s'assurer que le joueur est occupé de bout en bout. N'est-il pas plausible pourtant qu'une histoire tienne sur une seule intrigue, pour peu qu'elle soit bien construite, prenante, riche, et qu'on lâche un peu la bride au joueur, qu'on l'incite à prendre en main le devenir de son personnage ? Ne sera-t'il pas alors tout aussi capable que l'orga de décider de la façon dont son histoire évolue et surtout parfaitement capable de remplir les blancs ?

Les castings sur invitation sont monnaie courante parce que les orgas veulent s'assurer que leurs joueurs sont en parfaite adéquation avec leur jeu et les personnages. Bien sûr, ça ne trompe personne sur l'autre facette de cette tendance, qui est le pouvoir que cela donne, mais n'en parlons pas, ce n'est pas le sujet. Ne serait-il pas infiniment plus gratifiant pour l'auteur de pouvoir se dire que son jeu est tellement bien conçu, tellement bordé, tellement puissant, qu'il est capable de révéler la beauté qui sommeille en des joueurs méconnus ? N'est-ce pas sous-estimer les joueurs expérimentés que de croire qu'ils ne suffiront pas, par leur seule présence et la qualité de leur implication, à insuffler l'âme du jeu aux profanes ? N'est-ce pas se fermer à de merveilleuses surprises que de jouer toujours avec les mêmes personnes, dans les mêmes rôles ?
Modifié en dernier par Pascal le lun. 19 nov. 2012 22:50, modifié 1 fois.
Mister May !

Le Wargs, c'est ici : www.wargs.org

Fredou
Amiral du Fair-play
Messages : 730
Enregistré le : mer. 11 janv. 2012 15:49

Re: QM 56 : La confiance

Message par Fredou » lun. 19 nov. 2012 22:10

Je suis étonné qu'il faille le rappeler mais le principe électif qui consiste pour l'orga à choisir les joueurs n'est en rien incompatible avec la découverte de nouvelles têtes, tout au contraire, il permet de le faire dans les meilleures conditions, en le sachant, en le voulant et en en maitrisant les risques.
Il y a par ailleurs de très jeunes joueurs que j'invite avec des risques que je considère comme extrêmement faibles, comme il y a de vieux joueurs que j'invite en prenant de plus gros risques, voir que je n'invite pas.

Le fonctionnement de tout GN repose sur un contrat entre ses participants, qui contraint les comportements. Il nécessite donc à minima des individus capables d'en respecter les termes. Aucun GN n'est à l'épreuve des joueurs. A qui dirait le contraire en de belles envolées, j'ai quelques beaux champions à proposer. :)

Concernant la petite phrase sur le pouvoir, toute personne a le pouvoir d'offrir son amour, son amitié, ses efforts, à qui il voudra bien et il n'y a rien de malsain à cela. Epicure en fait dans son jardin, une des plus belles philosophies. Ce qui est bien plus problématique est d'attendre après cette volonté d'autrui. C'est désirer et le désir est une souffrance. Faudrait-il alors cacher les objets de désir derrière une burqua ? Je ne crois pas. Je pense que savoir gérer ses désirs, c'est à dire ses plaisirs et ses frustrations est nécessaire à tout bonheur humain. Je suis toujours désolé pour les gens à qui je ne vais pas offrir de plaisir, je comprends leur déception mais je ne peux absolument rien pour eux. Ils sont seuls artisans de ce qu'ils en font. Si c'est de la jalousie, de l'aigreur, de l'agressivité, alors de désolé, je deviens juste totalement indifférent.

Avatar du membre
Pascal
Amiral du Fair-play
Messages : 712
Enregistré le : dim. 23 janv. 2011 21:06
Localisation : Château Gratry, Halluin, Nord
Contact :

Re: QM 56 : La confiance

Message par Pascal » lun. 19 nov. 2012 22:44

Ah mais Frédou, tu n'es pas à ce point au cœur de mes pensées. Je ne faisais pas référence à toi en particulier. Il se trouve que mon avis sur le système des invitations était forgé bien avant que tu en fasses ton mode opératoire.

Quant aux deux reproches que je fais à ce système, le manque d'ouverture aux nouveaux joueurs et le pouvoir qu'il donne à l'organisateur, il faut croire qu'ils ont résisté à tes arguments. Le dernier dont je me souvienne était : "si tu es si convaincu qu'il faut s'ouvrir aux nouveaux joueurs, je vais donner ta place à un nouveau.". S'ensuivait un smiley bien sûr, c'était humoristique, mais néanmoins peu convaincant du coup. :)

Il n'y a pas forcement d'aigreur chez les gens à qui ce système déplait et en l'occurrence il n'y en a pas chez moi, pas pour ça du moins. Bon, ce n'est pas non plus exactement ce que tu disais, mais je voulais éclaircir ce point, juste au cas où. Il n'y a pas forcement d'aigreur disais-je, non, il peut y avoir un vrai raisonnement et aussi un choix philosophique.
Mister May !

Le Wargs, c'est ici : www.wargs.org

Avatar du membre
Baptiste
Expert du d'avance
Messages : 823
Enregistré le : sam. 26 févr. 2011 14:02

Re: QM 56 : La confiance

Message par Baptiste » lun. 19 nov. 2012 23:06

putain y'a un pascal et un frédou sur mon post !

Fredou
Amiral du Fair-play
Messages : 730
Enregistré le : mer. 11 janv. 2012 15:49

Re: QM 56 : La confiance

Message par Fredou » mar. 20 nov. 2012 00:03

Ne t'inquiète pas Baptiste, je ne reste pas, et sur ces arguments datés, j'ai dit ce que j'avais à dire.

Avatar du membre
Baptiste
Expert du d'avance
Messages : 823
Enregistré le : sam. 26 févr. 2011 14:02

Re: QM 56 : La confiance

Message par Baptiste » mar. 20 nov. 2012 00:08

mais du coup... Peut on faire confiance aux joueurs ?

Avatar du membre
kilourh
Expert emptoire
Messages : 986
Enregistré le : lun. 21 févr. 2011 21:56
Localisation : Saint Etienne

Re: QM 56 : La confiance

Message par kilourh » mar. 20 nov. 2012 09:38

non, c'est tous des connards ! :D

Sinon, bon je ne vais pas revenir sur le mode de fonctionnement sur invitation (d'ailleurs, est-ce que le casting est considéré comme sur invitation ?).

Pour les intrigues, c'est plus un manque de confiance en soit et en son scénario non ?

Pour les règles où il faut l'intervention d'un orga, c'est peut-être aussi que la mise en place de cette règle demande l'intervention de l'orga. Imaginons qu'un groupe veulent faire un rituel, l'orga est là pour voir comment est réalisé ce rituel et du coup pour expliquer les effets/ou encore mettre en place directement l'effet ...
Jérome

Comptes de fées en ligne sur ce site...

Avatar du membre
fenriss
Expert de miches
Messages : 544
Enregistré le : jeu. 22 mars 2012 21:09
Contact :

Re: QM 56 : La confiance

Message par fenriss » mar. 20 nov. 2012 10:21

Alors, je vais donner mon avis, mais il ne concerne que moi et je ne souhaite pas particulièrement qu'il se généralise.
1) primo, j'organise avant tout pour mes potes. Ce qui me plaît dans l'organisation, c'est de faire plaisir aux gens que j'apprécie. Faire plaisir aux gens que je ne connais pas, c'est bien aussi mais ça me touche moins. (et après bien sur, il y a le côté pratique de connaître ces gens et donc de pouvoir les gérer plus facilement)
2) je suis paranoïaque, donc je n'ai confiance en personne et surtout pas dans les joueurs. Alors oui, je préfére planter un cadre précis pour éviter que ça tourne à l'eau de boudin.

Fredou
Amiral du Fair-play
Messages : 730
Enregistré le : mer. 11 janv. 2012 15:49

Re: QM 56 : La confiance

Message par Fredou » mar. 20 nov. 2012 11:14

Pour répondre quand même personnellement à la question posée.

Confiance dans les joueurs

1 - Je crois qu'un bon jeu ne peut véritablement bien fonctionner qu'avec une confiance absolue dans ses joueurs. Tout ce qui serait fait pendant le jeu, sur le jeu, sur les joueurs par manque de confiance en eux tirera quasi-inévitablement le jeu vers le bas (règles, police, dirigisme...).

2 - Tout le monde n'est pas digne de confiance. Faire confiance à n'importe qui est toujours une prise de risque. Communiquer sur les intentions du jeu, sur les comportements attendus et choisir ses joueurs minimisent fortement ces risques.

Confiance dans l'organisateur

Je crois qu'un joueur doit toujours faire preuve d'une confiance absolue dans l'organisateur, même si celui-ci semble commettre des erreurs, même s'il n'en approuve pas la logique, même si le jeu déçoit.

Confiance en son propre jeu

Un organisateur doit avoir confiance en son propre jeu, ce qui ne veut jamais dire se fiche la tête dans le sable et jeter les dés, mais bel et bien se donner les moyens d'acquérir cette confiance en travaillant pour assumer ses choix, justement en ne cachant rien sous le tapis.

Répondre