QM35 : les coïncidences

principalement autour des huis clos et autres petits GN, mais aussi pour le plaisir de flooder.
Avatar du membre
lucieXperience
Murder 9851,12
Messages : 1489
Enregistré le : mar. 8 févr. 2011 17:12
Contact :

QM35 : les coïncidences

Message par lucieXperience » mer. 27 juin 2012 20:31

Je ne crois pas qu'on ait déjà posé cette question :
Est-ce que les coïncidences trop grosses vous dérangent en jeu ?
le site internet d'eXperience et son livre d'or qui ne demande qu'à être rempli !

Fredou
Amiral du Fair-play
Messages : 730
Enregistré le : mer. 11 janv. 2012 15:49

Re: QM35 : les coïncidences

Message par Fredou » mer. 27 juin 2012 21:31

Le "trop" dépendra de chacun. Cela m'a dérangé une ou deux fois dans des cas vraiment extrêmes ; tout était coïncidences alors qu'au contraire le background laissait entrevoir une conspiration rondement menée, finalement illusoire. Mais c'était réellement trompeur, puisque tout le jeu invitait à chercher pour rien, en vain, sans rien offrir d'autre.

Les coïncidences, même grosses, ne me dérangent pas dès lors qu'elles ne sont pas de simples pirouettes mais qu'elles servent l'histoire, l'intrigue, le jeu. De grosses coïncidences sont même souvent propres à une thématique, actions de la Providence ou de la Fatalité, et constitutives d'une forme de merveilleux.

Avatar du membre
fenriss
Expert de miches
Messages : 544
Enregistré le : jeu. 22 mars 2012 21:09
Contact :

Re: QM35 : les coïncidences

Message par fenriss » mer. 27 juin 2012 23:25

pas mieux que frédou, out est affaire d'équilibre. Dans beaucoup de GN, le simple fait que tout les personnages soient réuni est le fruit de hasard ou coïncidence. C'est un fait qu'on accepte assez facilement. Mais plus ces coïncidences seront nombreuses et grossières plus ce sera dur d'y croire.

Avatar du membre
Beus
Expert de miches
Messages : 525
Enregistré le : dim. 23 janv. 2011 22:31
Localisation : Paris XXème

Re: QM35 : les coïncidences

Message par Beus » mer. 27 juin 2012 23:28

Je n'aime pas les coïncidences dans les scénarios de GN.
J'arrive pas forcément à bien expliquer cela, j'ai juste l'impression de ne plus faire partie du tout d'une histoire lorsque je découvre que ce qui est l'essence de mon personnage est le fait d'une coïncidence.
En général lorsque je découvre cela en jeu, cela me fait plus ou moins abruptement sortir de l'univers mental que je me suis construit pour interpréter mon personnage.

Après je comprends parfaitement la thématique de la Fatalité et de la Providence mais pour être honnête même en littérature je ne suis pas super adepte de cela et c'est la principale raison (honte à moi) pour laquelle je n'ai jamais fini le Comte de Montecristo...
Mister June !

Bross
Expert de manches
Messages : 238
Enregistré le : mer. 4 janv. 2012 19:08

Re: QM35 : les coïncidences

Message par Bross » jeu. 28 juin 2012 10:13

Je distingue plusieurs grilles de lecture de la coïncidence, qui ne sont pas incompatibles.

A priori, la grosse coïncidence est typiquement le truc qui me fait sortir du jeu, de la même manière et pour les mêmes raisons que Beus.

Mais comme Fredou, dans la mesure où la coïncidence sert le jeu et son développement dramatique, même une grosse coïncidence ne me dérange pas. Quand un jeu est bon, quand l'immersion fonctionne bien, je suis complètement naïf, au sens littéraire du terme. Donc je ne vois même plus la coïncidence, même quand elle est énorme.

Plus largement, la coïncidence est un recours qui appartient à un référentiel littéraire vaste, mais aussi spécifique : le romanesque (dont, je pense, le théâtre classique constitue le volet le plus évident). La coïncidence fait partie, génétiquement, des occurences dramatiques associées à ce champ romanesque, comme d'autres recours : quiproquo, usurpation d'identité, correspondances échangées ou égarées, etc...

Certains styles de jeux ou certaines ambiances, voire certaines thématiques, certains enjeux, qui se situent dans même champ référentiel littéraire romanesque "tolèrent" facilement l'usage de la coïncidence. On a déjà cité la Providence et la Fatalité, je pense qu'on peut y ajouter la tragédie, les situations d'ironie dramatique, entre autres.

Voir surgir une grosse coïncidence dans un tel contexte, n'est pas un bris des codes en vigueur dans le contexte. Ce n'est pas de nature à briser l'immersion, donc à déranger. Si tant est que les codes spécifiques du contexte sont connus ou au moins perçus par le joueur.

Enfin, même à l'intérieur du cadre romanesque, la coïncidence ne devrait jamais être la raison finale d'une intrigue. La coïncidence est à mon sens bien plus porteuse de sens comme élément déclencheur, étape, obstacle, rebondissement d'une intrigue, que comme sa résolution ultime. Dans ce dernier cas, le joueur peut légitimement être déçu, c'est un peu un TGCUC balancé dans sa face. (Ta Gueule, C'est Une Coïncidence).

Par corollaire, des contextes de jeu éloignés du romanesque devraient sans doute bannir le recours à la coïncidence. Parce que les autres genres ne s'intéressent pas aux même enjeux que le romanesque, servent d'autres propos, ils devraient également utiliser des recours dramatiques et narratifs différents, pour bien situer leurs propres codes et ne pas briser l'immersion.

Typiquement, les codes du genre anticipation n'ont rien à voir avec ceux du romanesque. Prenez l'intrigue de Blade Runner, ajoutez que Rachel apprend qu'elle est une réplicante en recevant par erreur un e-mail mal adressé de Tyrell et se jette dans les bras de Roy après l'avoir confondu avec Deckard, et ça devient juste n'importe quoi.

vincent
Expert de manches
Messages : 204
Enregistré le : dim. 23 janv. 2011 23:10

Re: QM35 : les coïncidences

Message par vincent » jeu. 28 juin 2012 11:03

Tiens, ça faisait longtemps. :)
Je ne vais pas re-développer mon opinion à ce sujet qui est expliquée ici : http://www.electro-gn.com/article-hasar ... 87237.html" onclick="window.open(this.href);return false;
Mais je peux résumer. Je pense que les coïncidences sont à circonscrire à quelques cas précis (entre autres citées par les posteurs au-dessus de moi), et dans tous les cas à ne jamais prendre à la légère, car les spécificités du GN par rapport à d’autres médias imposent selon moi une discipline beaucoup plus stricte à ce sujet que dans un récit classique.

Avatar du membre
lucieXperience
Murder 9851,12
Messages : 1489
Enregistré le : mar. 8 févr. 2011 17:12
Contact :

Re: QM35 : les coïncidences

Message par lucieXperience » jeu. 28 juin 2012 15:22

fenriss a écrit :Dans beaucoup de GN, le simple fait que tout les personnages soient réuni est le fruit de hasard ou coïncidence. C'est un fait qu'on accepte assez facilement.
Moi franchement j'ai du mal à pas trouver ça débile, et je trouve un peu dommage qu'on l'accepte aussi facilement en GN. À force de se dire que c'est normal j'ai l'impression que du coup les auteurs de GN ne cherchent pas vraiment à faire différemment. Comme c'est comme ça dans tous les jeux, c'est presque un code et on ne se pose même pas de question sur la réunion coïncidentale de personnages, on suit le mouvement. C'est quand même franchement dommage.
le site internet d'eXperience et son livre d'or qui ne demande qu'à être rempli !

Avatar du membre
Baptiste
Expert du d'avance
Messages : 823
Enregistré le : sam. 26 févr. 2011 14:02

Re: QM35 : les coïncidences

Message par Baptiste » ven. 29 juin 2012 08:40

Du coup ce poste me donne envie de parler de la raison qui sert à rassembler les personnages au début d'un GN. Au début j'avais écrit "du prétexte qui sert à rassembler".

Parce que c'est vrai que j'y suis sensible et que les organisateurs ne s’embarrassent pas toujours à trouver une vraie raison crédible à la réunion.

Avatar du membre
fenriss
Expert de miches
Messages : 544
Enregistré le : jeu. 22 mars 2012 21:09
Contact :

Re: QM35 : les coïncidences

Message par fenriss » ven. 29 juin 2012 09:16

Baptiste a écrit :Parce que c'est vrai que j'y suis sensible et que les organisateurs ne s’embarrassent pas toujours à trouver une vraie raison crédible à la réunion.
Bah, j'avoue que ça, pour moi, ça ne me dérange pas car je l'intègre dans les codes du GN.

vincent
Expert de manches
Messages : 204
Enregistré le : dim. 23 janv. 2011 23:10

Re: QM35 : les coïncidences

Message par vincent » ven. 29 juin 2012 11:47

Moi c'est justement parce que c'est un code du GN que ça me dérange. :mrgreen:

Répondre