La communauté GNiste française : imprenable forteresse ?

principalement autour des huis clos et autres petits GN, mais aussi pour le plaisir de flooder.
vincent
Expert de manches
Messages : 204
Enregistré le : dim. 23 janv. 2011 23:10

Re: La communauté GNiste française : imprénable forteresse ?

Message par vincent » ven. 7 avr. 2017 15:01

Steve_J a écrit :Je me rattache au sujet mais la diffusion d'informations sur les jeux permet au débutant de s'y repérer et lui offre des outils/sources d'informations permettant très rapidement de se lancer dans l'organisation. C'est évidemment plus simple pour certaines formes de jeu (murder, GN-minimaliste,...) et c'est peut-être une mauvaise idée de commencer le GN en organisation un mass-larp réunissant 300 personnes, mais on gagnerait des organisateurs en restreignant le champ de ce qu'on ne peut pas "dire publiquement".
Salut, je partage tout à fait ton analyse et je comprends très largement ta stupéfaction.
Je pense qu'il faut aussi recontextualiser parce que tu parles d'un article qui a plus de 5 ans et le monde du GN a bien changé depuis. Je pense notamment qu'il y a justement plus d'informations rendues publiques, et même si ce n'est pas encore la panacée il y a eu du progrès. :P

Avatar du membre
Lila
Expert de miches
Messages : 512
Enregistré le : lun. 20 mai 2013 19:24

Re: La communauté GNiste française : imprenable forteresse ?

Message par Lila » ven. 7 avr. 2017 15:18

Fredou a écrit :Je doute fortement que cela soit la seule raison.
C'est pas la seule raison, c'est vrai. Je pense néanmoins que c'est une situation assez répandue. En tout cas c'est mon ressenti.

Je développe : j'ai exagéré en disant "les copines de l'orga", mais je pense néanmoins que la plupart des femmes présentes dans le milieu du GN y sont grâce à des mecs, ce qui est normal vu que l'activité est historiquement masculine.

Fredou
Amiral du Fair-play
Messages : 730
Enregistré le : mer. 11 janv. 2012 15:49

Re: La communauté GNiste française : imprenable forteresse ?

Message par Fredou » ven. 7 avr. 2017 16:58

Je développe : j'ai exagéré en disant "les copines de l'orga", mais je pense néanmoins que la plupart des femmes présentes dans le milieu du GN y sont grâce à des mecs, ce qui est normal vu que l'activité est historiquement masculine.
Pour peu qu'elles soient là depuis un certain temps, c'est sûrement une majorité. Mais depuis j'en doute un peu plus. Il y a des filles célibataires, d'autres dont le conjoint n'est pas Gniste (ou n'était pas, parce que c'est souvent source de problèmes), d'autres dont le conjoint Gniste n'est pas intéressé par les mêmes thèmes/formats. J'en ai une base pleine.

Avatar du membre
Lila
Expert de miches
Messages : 512
Enregistré le : lun. 20 mai 2013 19:24

Re: La communauté GNiste française : imprenable forteresse ?

Message par Lila » ven. 7 avr. 2017 19:05

Oui, maintenant qu'il y a plus de filles, elles invitent plus de filles ;)

MoZ
Dénoueur de multi-intrigues
Messages : 155
Enregistré le : mar. 6 mai 2014 18:38

Re: La communauté GNiste française : imprenable forteresse ?

Message par MoZ » ven. 7 avr. 2017 20:20

La joueuse "copine de", c'était en partie vrai il y a vingt ans. Et je dirais que parmi celles-ci, initiées au GN quelquefois sans trop d'envie, nombreuses sont celles qui ont abandonné. Du coup la joueuse qui accompagne ou a accompagné son copain existe toujours, mais globalement autant que l'inverse.

Par contre j'ai constaté quelque chose de vraiment étonnant : quand on prend des préinscriptions sur la France entière, on peut très facilement arriver à la parité parfaite (pour peu que le jeu ne soit pas trop bourrin). Par contre, cette parité globale cache de gros déséquilibres géographiques : en région parisienne on attire significativement plus de filles que de garçons, et logiquement, l'inverse en province...

Avatar du membre
Thomas B.
Initiateur de roleplay
Messages : 437
Enregistré le : lun. 19 déc. 2011 13:58

Re: La communauté GNiste française : imprenable forteresse ?

Message par Thomas B. » sam. 8 avr. 2017 08:55

Je triple-cite Lila:
Lila a écrit :Le jeu peut changer le monde, mais il faut que tout le monde joue.
Lila a écrit :Oui, maintenant qu'il y a plus de filles, elles invitent plus de filles ;)
On a vu ça en Suisse avec les cosplayers: dans la communauté GN locale ils avaient une image de jeunes cons qui font des costumes en plastoc flashy et sont incapables d'improviser quoi que ce soit d'original. Maintenant que les premiers cosplayers aventureux ont tenté le GN, ont été traités comme des GNistes à part entière (perso équivalents, pas de vannes sur leur loisir) et ont kiffé, ils ramènent un gigantesque sang neuf. Et nous apprennent des technique de bricole qu'on avait pas du tout avant, notamment le worbla. Et on a appris plein de trucs sur le cosplay. Avant quand on voyait un costume de GN un peu trop synthétique et criard, on disait "ça fait cosplay", maintenant on dit "ça fait mauvais cosplay" :)
Lila a écrit :Et bien il faut que les copains noirs, les amis gays, et les potes trans organisent.


C'est ça qui fera réellement la différence. Des nombreuses scènes GNistiques (dont la romanescoparisienne et la Knutepunktesque) ont tendance à accorder un statut supérieur aux auteur.e.s par rapport aux autres participant.e.s J'aillais dire "aux orgas" mais vu qu'apparemment dans certaines assos les PNJ et l'équipe cuisine n'ont même pas le droit au titre d' "orga", on va se concentrer sur les auteur.e.s et "orgas en chef".

Les jours où des groupes sous-représentés commencent à acquérir ce pouvoir, déjà ils pourront l'utiliser pour faciliter l'accès au GN aux membres de ces groupes sous-représentés, et la perception de leur groupe changera, par la pratique, à la place des beaux discours.

Avatar du membre
Saki
Général En-Jeu
Messages : 294
Enregistré le : jeu. 29 août 2013 20:32
Localisation : Bruxelles

Re: La communauté GNiste française : imprénable forteresse ?

Message par Saki » dim. 9 avr. 2017 11:54

Olivier a écrit :La présence d'un rendez vous mensuel à Paris est un grand facilitateur pour les nouveaux venus (qui passent par Paris à une bonne date).
C'est drôle que tu dises cela parce que ce n'est pas mon ressenti.
Je trouve extra que ça existe, c'est un grand facilitateur SI on peut y aller assez régulièrement. Mais j'ai entendu un paquet de fois des provinciaux/étrangers pester car justement ils avaient l'impression que le fait de ne pouvoir s'y rendre était un handicap. Pour eux au contraire cela entretient le déséquilibre.

Les pots gnistes permettent de se faire de potes de gens qu normalement on ne croise qu'en gn et on n'a pas le temps de connaître vraiment. Et on fait plus facilement jouer les potes, tout comme ils sont plus vite au courant de ce qui se fait.

Idem pour Facebook en fait : j y suis principalement pour ne pas rater les infos et discussions sur le gn. Ceux que je connais qui sont anti-FB se tiennent au courant par mon biais et ratent des trucs (je ne peux pas les tenir au courant de ce qui se passe dans les groupes secrets des jeux qu ils ont joués et pas moi, comme par exemple les liens pour télécharger des photos qui souvent ne sont plus envoyés par mail).

Les deux sont pratiques et permettent de souder la communauté, de faire passer vite et bien les infos.... Mais causent une forme d'exclusion. Pour FB on peut argumenter que les gens qui ne s'y inscrivent pas s'excluent eux-mêmes mais cela me semble réducteur. FB est hautement critiquable, ne pas vouloir en faire partie est légitime.
"La vie est un naufrage, n'oublions pas de chanter dans les canots de sauvetage."

Avatar du membre
Thomas B.
Initiateur de roleplay
Messages : 437
Enregistré le : lun. 19 déc. 2011 13:58

Re: La communauté GNiste française : imprénable forteresse ?

Message par Thomas B. » dim. 9 avr. 2017 14:38

C'est là où pas mal de scènes françaises et suisses manquent de fêtes post-jeu bien prévues. Des moments pensés à l'avance pour se rencontrer hors-jeu, parler game design et sans la tête dans la cul ou le stress du "vite vite il faut ranger et repartir dans sa caisse".

Fredou
Amiral du Fair-play
Messages : 730
Enregistré le : mer. 11 janv. 2012 15:49

Re: La communauté GNiste française : imprenable forteresse ?

Message par Fredou » lun. 10 avr. 2017 08:31

Les deux sont pratiques et permettent de souder la communauté, de faire passer vite et bien les infos.... Mais causent une forme d'exclusion.
C'est le verre à moitié vide et à moitié plein. Si on trouve un moyen qui facilite pour certains, ça exclura fatalement ceux qui ne l'utilise pas (volontairement ou non). Le nombre de places étant fini et restreint de toute façon, ce qui permettra à l'un de jouer sera au détriment d'un autre.

Avatar du membre
Saki
Général En-Jeu
Messages : 294
Enregistré le : jeu. 29 août 2013 20:32
Localisation : Bruxelles

Re: La communauté GNiste française : imprenable forteresse ?

Message par Saki » lun. 10 avr. 2017 12:00

Une nouvelle preuve du fait que rien n'est parfait.

Mais Thomas B soulevé un point intéressant : organiser des fêtes post-jeu permet de socialiser irl. La question c'est comment faire pour que, encore une fois, certains ne soient pas lésés. Les fêtes organisées quelques temps après le jeu ne permettent pas au tous de participer (question de planning, de distance). L'idéal c'est un moment commun inclus dans le déroulement du gn.

Pour Vivre Vite par exemple, c'est très bien vu de la part des organisateurs d'imposer une arrivée le vendredi soir alors que le jeu ne commence que le samedi, de ne pas remplir la dite soirée de vendredi avec briefing et ateliers prenants et de mettre les prénoms des joueurs sur le trombinoscope. En arrivant assez tôt on peut prendre le temps de faire connaissance et passer une très chouette soirée. Idem on peut envisager une fête post-gn le samedi soir en finissant le jeu assez tôt....
"La vie est un naufrage, n'oublions pas de chanter dans les canots de sauvetage."

Répondre