La communauté du GN ou une histoire de pression sociale

principalement autour des huis clos et autres petits GN, mais aussi pour le plaisir de flooder.
Avatar du membre
Thanos
Expert du d'avance
Messages : 801
Enregistré le : mer. 25 mai 2011 08:55
Localisation : Saint Joseph
Contact :

Re: La communauté du GN ou une histoire de pression sociale

Message par Thanos » jeu. 23 mars 2017 11:02

Lila a écrit :A mon avis on a beaucoup à apprendre des sociologues qui ont travaillé sur les communautés. Je pense notamment à la notion de Missing stair ("marche manquante") qui a été mentionnée au Knutepunkt cette année. L'idée que des prédateurs sexuels sont couverts par la communauté, poussant les victimes à se taire parce que "c'est un orga connu" ou "il est tellement respecté" ou encore "il a fait tellement pour le GN". ça peut aller jusque là, et il faut en avoir conscience.
Ce sont des choses qui ont déjà été remarqué ou tu pointes juste une dérive possible du coté communautaire ? Parce que s'il y a des prédateurs sexuels qui agissent en toute impunité sous couvert d'être connu ou respecté, c'est grave quand même.

Steve_J
Maître des PNJs
Messages : 39
Enregistré le : jeu. 15 sept. 2016 14:34

Re: La communauté du GN ou une histoire de pression sociale

Message par Steve_J » jeu. 23 mars 2017 11:26

lucieXperience a écrit :Ben non, je persiste à ne pas être d'accord avec toi en fait ^^. S'il n'y avait aucune description des jeux proposés à Studio-GN, oui, ce serait vrai, mais là tu as exactement la liste de tout et tu peux dire ce que tu as envie de jouer et de ne pas jouer. Et si rien ne te branche, ben tu t'inscris pas quoi, normal en somme.
Je crois me souvenir que tu ne pouvais que citer 3 jeux auxquels tu ne souhaitais pas jouer (sur une liste de plus d'une dizaine d'orga possibles). Je n'ai plus accès aux formulaires d'inscription pour vérifier cependant...

Sinon, même si j'apprécie le principe de note d'intention, je la trouve très insuffisante pour se faire un avis sur un jeu.
Concrètement la plupart des éléments qui vont me gêner sur un jeu ne sont pas présents by design, entre une murder bien ficelée et une murder mal écrite qui va m'amener à passer des heures d'ennui et d'isolement social il est probable que les notes d'intention soient assez similaires.

Avatar du membre
Lila
Expert de miches
Messages : 512
Enregistré le : lun. 20 mai 2013 19:24

Re: La communauté du GN ou une histoire de pression sociale

Message par Lila » jeu. 23 mars 2017 13:53

@Stan :
J'ai un peu forcé le trait, bien sûr, mais oui, j'ai déjà entendu ce genre de discours identitaires, qu'ils soient relatifs à une asso ou à un type de GN, ou encore à la communauté GNistique dans son ensemble. Et bien sûr que c'est "à charge", vu qu'il s'agit ici de s'interroger sur la pression sociale dans le GN, donc des dynamiques sociales de groupe, de communauté et de dérives communautaires. Logique ;)

La nuance entre le rugby et le jeu de rôle, c'est le personnage, qui est la première interface d'interaction avec l'autre. Peut-être qu'on peut considérer qu'un joueur de rugby, étant donné qu'il a un "costume" et un rôle à jouer sur le terrain, est lui aussi dans un rôle, mais je ne crois pas qu'il ait la même implication émotionnelle dans une partie de Rugby et une partie de jeu de rôle.

Autre facteur de communautarisme : la marginalité du groupe GNiste. Pratique peu connue, dont il est parfois encore peu facile de parler à ses collègues. Je pense que ça joue.
Ce sont des choses qui ont déjà été remarqué ou tu pointes juste une dérive possible du coté communautaire ? Parce que s'il y a des prédateurs sexuels qui agissent en toute impunité sous couvert d'être connu ou respecté, c'est grave quand même.
Oui, c'est très grave.

Stan
Murder 2000
Messages : 14
Enregistré le : lun. 20 mars 2017 14:17

Re: La communauté du GN ou une histoire de pression sociale

Message par Stan » jeu. 23 mars 2017 15:46

mais je ne crois pas qu'il ait la même implication émotionnelle dans une partie de Rugby et une partie de jeu de rôle.
Détrompe toi, tu peux vivre des moments très très fort dans des sport d'équipes qui sont pour le coup scène d’émotion véritable avec beaucoup d'implication (j'ai pus avoir des vraie phases de dépression suite à une défaite avant de relativiser, comme en GN en fait), le spectre des émotions est peut être moins larges (quoi que tomber amoureux d'un partenaire de jeu je pense que c'est possible). Mon exemple fonctionne avec une troupe de théâtre, un club de danse, de lecture et pleins d'autres...

Du coup, Lila, au delà du schéma théorique que tu décris, c'est quoi les dérives "profondément dangereuses" que tu constates sur notre communauté gnistique?

Avatar du membre
Cire de Sacub
Agrégé d'iconographie Murderienne
Messages : 560
Enregistré le : sam. 8 nov. 2014 12:09

Re: La communauté du GN ou une histoire de pression sociale

Message par Cire de Sacub » jeu. 23 mars 2017 16:46

(Petite parenthèse : je prends beaucoup de plaisir à vous lire, beaucoup de choses intéressantes ont été dites et n'ai pas grand chose d'enrichissant à apporter de plus, mais je dois dire que l'arrivée de sang neuf sur ce forum est une excellente chose. Pourvu qu'ça dure et n'hésitez pas à jouer aux nécromanciens en remettant sur la table des débats du passé !)

Avatar du membre
Lila
Expert de miches
Messages : 512
Enregistré le : lun. 20 mai 2013 19:24

Re: La communauté du GN ou une histoire de pression sociale

Message par Lila » jeu. 23 mars 2017 17:59

Ok pour le rugby, de toutes façons j'ai bien dit "contrairement à certaines pratiques culturelles solitaires", donc j'imagine que toute pratique culturelle collective peut connaître ce danger :)
Stan a écrit :Du coup, Lila, au delà du schéma théorique que tu décris, c'est quoi les dérives "profondément dangereuses" que tu constates sur notre communauté gnistique?
Beh la protection des prédateurs sexuels, dont je parlais plus haut, est un exemple. Je pense qu'il y en a d'autres, comme l'incitation à tel comportement, l'exclusion ou le harcèlement d'une personne. L'effet de groupe, quoi. Franchement je ne parle pas du tout du haut d'un piédestal, j'essaie d'analyser des dynamiques avec les outils que j'ai, j'imagine bien que cette analyse doit comporter des biais et je suis très disposée à en discuter.

Je ne dis pas que c'est différent d'un autre groupe, hein, mais néanmoins insistons sur cette notion de marginalité. Le jeu de rôle étant une pratique culturelle peu connue, avec un passé plus ou moins sulfureux, il n'est pas absurde d'imaginer que dénoncer tel ou tel comportement pourrait déclencher des réactions du genre "mais on a déjà une mauvaise image !". C'était une des réactions que Mar Lar avait rencontrées quand elle avait pointé le sexisme de sa communauté (jeu vidéo) d'ailleurs il me semble.

Stan
Murder 2000
Messages : 14
Enregistré le : lun. 20 mars 2017 14:17

Re: La communauté du GN ou une histoire de pression sociale

Message par Stan » jeu. 23 mars 2017 18:18

En fait j'arrive pas trop te suivre, tu es dans la pur projection théorique des "effets de groupes"? ou tu veux dénoncer des travers existant avérés, que tu as constaté dans le monde du gn aujourd'hui?

Comme je l'ai dit un peu plus haut, j'ai lu pas mal de choses sur les comportements sociaux de communauté Gnistique parisienne que je considère tenir pour partie du "fantasme" et de l'image tout en étant conscient de ma subjectivité, on parle de la même chose ? ou tu essaye juste de voir comment le modèle théorique des groupes sociaux se transpose au GN?

Avatar du membre
Lila
Expert de miches
Messages : 512
Enregistré le : lun. 20 mai 2013 19:24

Re: La communauté du GN ou une histoire de pression sociale

Message par Lila » jeu. 23 mars 2017 18:30

C'était plus une réflexion sur la communauté dans son ensemble. Mais ce sont des dynamiques que j'ai pu observer personnellement dans les communautés que j'ai fréquentées (dont la "parisienne", qui est loin d'être homogène). :)

C'est pas pour rien que des groupes comme Larp Women Unite existent (d'ailleurs, femmes et afab (assignées femmes) qui me lisez, vous êtes les bienvenu-es ;) )

Stan
Murder 2000
Messages : 14
Enregistré le : lun. 20 mars 2017 14:17

Re: La communauté du GN ou une histoire de pression sociale

Message par Stan » jeu. 23 mars 2017 18:38

Ok je comprends mieux, du coup tu considères que le caractère marginale ainsi que l'identification à cette passion sont des facteurs aggravants dans la création de ces mécaniques de dynamique groupes pouvant amené au phénomène que tu dénonces?

La toxicité/ le risque que tu présente serait intrinsèquement liée au phénomène qui a crée cette communauté?

Avatar du membre
Lila
Expert de miches
Messages : 512
Enregistré le : lun. 20 mai 2013 19:24

Re: La communauté du GN ou une histoire de pression sociale

Message par Lila » jeu. 23 mars 2017 18:42

Yep, ça plus l'aspect "alibi", et aussi la réorganisation sociale du statut. Par exemple, un chômeur ou précaire peut être l'orga le plus respecté de France. Y'a un aspect "ma vie dans le mileu GN est plus gratifiante que ma vie pro", qui je pense peut jouer aussi. Bref, plein de facteurs, qui engendre des problèmes liés à la reconnaissance sociale, mais aussi des rapports de pouvoirs spécifiques à cette communauté uniquement.
La toxicité/ le risque que tu présente serait intrinsèquement liée au phénomène qui a crée cette communauté?
Nope je pense pas. Je pense qu'on peut observer ce genre de dérives dans d'autres communautés, mais disons que la nôtre cumule les facteurs à risque, je trouve.

Répondre