De la définition du "mauvais joueur"

principalement autour des huis clos et autres petits GN, mais aussi pour le plaisir de flooder.
Avatar du membre
Beus
Expert de miches
Messages : 525
Enregistré le : dim. 23 janv. 2011 22:31
Localisation : Paris XXème

Re: De la définition du "mauvais joueur"

Message par Beus » ven. 8 janv. 2016 14:37

hoog a écrit :Elle t'a appelé par le nom de ton perso, non ? Et ce sans aucune mention hors-jeu. Ca signifie qu'elle a fait une démonstration explicite d'adhésion au monde imaginaire partagé mentalement. C'est pas fou, mais c'est du roleplay :)
Gamiste ne veut pas dire faire du roleplay de merde :)
Mister June !

Avatar du membre
kilourh
Expert emptoire
Messages : 985
Enregistré le : lun. 21 févr. 2011 21:56
Localisation : Saint Etienne

Re: De la définition du "mauvais joueur"

Message par kilourh » ven. 8 janv. 2016 14:39

Beus a écrit : Gamiste ne veut pas dire faire du roleplay de merde :)
Toutes mes connaissances tombent à l'eau après cette révélation :P
Jérome

Comptes de fées en ligne sur ce site...

Pink
Murder 6000
Messages : 324
Enregistré le : jeu. 23 août 2012 08:33

Re: De la définition du "mauvais joueur"

Message par Pink » ven. 8 janv. 2016 15:45

Cire de Sacub a écrit : Car je n'ai jamais vu de jeux "torpillés" par un seul joueur
Je suis absolument d'accord sur les gros jeux (50+). Un peu plus sceptique sur les petits formats.

Avatar du membre
Cire de Sacub
Agrégé d'iconographie Murderienne
Messages : 560
Enregistré le : sam. 8 nov. 2014 12:09

Re: De la définition du "mauvais joueur"

Message par Cire de Sacub » ven. 8 janv. 2016 16:04

Beus a écrit :Gamiste ne veut pas dire faire du roleplay de merde
Un mauvais rôle-playeur est-il forcément un mauvais joueur ?
Pink a écrit :Je suis absolument d'accord sur les gros jeux (50+). Un peu plus sceptique sur les petits formats.
Je n'ai jamais croisé de connard assez brillant pour y parvenir même sur un petit format.

Avatar du membre
Lila
Expert de miches
Messages : 512
Enregistré le : lun. 20 mai 2013 19:24

Re: De la définition du "mauvais joueur"

Message par Lila » ven. 8 janv. 2016 20:49

Pink a écrit :Je suis absolument d'accord sur les gros jeux (50+). Un peu plus sceptique sur les petits formats.
La vérité.

Je peux vous jurer qu'un Plan Social avec un mauvais joueur...

Avatar du membre
Thanos
Expert du d'avance
Messages : 801
Enregistré le : mer. 25 mai 2011 08:55
Localisation : Saint Joseph
Contact :

Re: De la définition du "mauvais joueur"

Message par Thanos » lun. 11 janv. 2016 09:39

Cire de Sacub a écrit :
Pink a écrit :Je suis absolument d'accord sur les gros jeux (50+). Un peu plus sceptique sur les petits formats.
Je n'ai jamais croisé de connard assez brillant pour y parvenir même sur un petit format.
Il peut au moins torpiller le jeu des personnages gravitant autour du sien. Un joueur qui va s'en foutre totalement de son personnage et qui va passer son jeu à faire des filtres d'amour et les distribuer au hasard juste parce que c'est fun, ça peut en faire du dégât...

Avatar du membre
Cire de Sacub
Agrégé d'iconographie Murderienne
Messages : 560
Enregistré le : sam. 8 nov. 2014 12:09

Re: De la définition du "mauvais joueur"

Message par Cire de Sacub » lun. 11 janv. 2016 11:12

Oui, il peut en faire des dégâts, c'est certain.

Mais cette question me turlupine : chez un joueur, un mauvais jeu d'acteur, d'interprétation, de rôle play (la chose a plusieurs niveaux, c'est si complexe) fait-il de lui forcément un mauvais joueur ?

Avatar du membre
Thanos
Expert du d'avance
Messages : 801
Enregistré le : mer. 25 mai 2011 08:55
Localisation : Saint Joseph
Contact :

Re: De la définition du "mauvais joueur"

Message par Thanos » mar. 12 janv. 2016 12:18

Cire de Sacub a écrit :Mais cette question me turlupine : chez un joueur, un mauvais jeu d'acteur, d'interprétation, de rôle play (la chose a plusieurs niveaux, c'est si complexe) fait-il de lui forcément un mauvais joueur ?
Ca dépent. Est-ce que le fait de dire "je m'en fou de ce que vont me donner les orga, de toute façon, je ne ferai que des filtres d'amour pour foutre le bordel" (c'est du vécu) rentre dans tes cases "un mauvais jeu d'acteur, d'interprétation, de rôle play" ? Ou est-ce que c'est encore autre chose ?

Avatar du membre
Cire de Sacub
Agrégé d'iconographie Murderienne
Messages : 560
Enregistré le : sam. 8 nov. 2014 12:09

Re: De la définition du "mauvais joueur"

Message par Cire de Sacub » mar. 12 janv. 2016 13:59

Pour moi c'est carrément autre chose, on est là dans un problème de démarche et d'adaptabilité à un concept de jeu.
Ce dont je parle est la qualité du jeu pur : la capacité à faire vivre verbalement ou gestuellement un personnage. Voir même au delà : cette capacité à se mettre en phase vibratoire avec son avatar.

Avatar du membre
Thanos
Expert du d'avance
Messages : 801
Enregistré le : mer. 25 mai 2011 08:55
Localisation : Saint Joseph
Contact :

Re: De la définition du "mauvais joueur"

Message par Thanos » mar. 12 janv. 2016 14:44

Dans ce cas, pour ma part, je dirais non. Parce qu'on est loin d'être tous des acteurs (d'ailleurs, j'ai l'impression qu'il y a une façon de parler quand on est en GN, qui n'est pas très naturelle et qui se retrouve dans une majorité des joueurs). Ou alors, on est une majorité de mauvais joueurs.
Si je parle de quelqu'un en disant que c'est un mauvais joueur au point de ne pas le prendre, c'est plus parce qu'il triche pour winner, qu'il n'en fait qu'à sa tête en se fichant des autres joueurs, sans tenir compte du cadre qui est donné par les orgas, qui va faire constamment du gros hors-jeu qui tache ("ah tiens, ça me rappelle Bambi" au milieu d'une scène super émouvante dans un GN 18XX), ... ce genre de personne peut gâcher un jeu sur un petit format, ou le jeu de plusieurs personnes sur un gros format. Mais je pense pas un joueur qui a un mauvais jeu d'acteur. Elle peut surement avoir un impact négatif, mais sur moins de personne, éventuellement sur la personne qui serait son antagoniste si elle a du mal avec la confrontation, ou la personne avec qui elle est censée avoir une relation amoureuse si elle est coincée de ce coté là et doit jouer /un grand séducteur/une grande séductrice. Mais pour ces personnes là, il faut savoir dans quoi le caster (ou surtout, dans quoi ne pas les caster) et ça ne pose pas de problème. Et il faut qu'elles connaissent leur limite pour le dire aux orgas lors des inscriptions.

Répondre