QM 183 : les GNistes sont-ils des gros cons ?

principalement autour des huis clos et autres petits GN, mais aussi pour le plaisir de flooder.
Répondre
Avatar du membre
Cire de Sacub
Agrégé d'iconographie Murderienne
Messages : 560
Enregistré le : sam. 8 nov. 2014 12:09

Re: QM 183 : les GNistes sont-ils des gros cons ?

Message par Cire de Sacub » jeu. 14 janv. 2016 10:31

Magali a écrit :En résumé, ce que je comprends de ton message c'est que les orgas de Labo GN sont élitistes parce qu'ils annoncent publiquement qu'ils ne souhaitent pas de comportement irrespectueux pendant la semaine.
Absolument pas.

Il semble que je m'exprime très mal. Je reprends une dernière fois mon propos.

"Labo-GN est le lieu où la communauté du GN de demain va se dessiner : Autonome, ouverte, féministe, inclusive, proactive, ambitieuse, créative, amoureuse."

Oui, chacun des mots est apparemment positif.
Mon propos est proche de celui d'Olivier qui s'est exprimé avec clarté : en faisant le choix de certaines thématiques morales, on oriente l'évènement. Le féminisme est-il plus important que la lutte contre le racisme, l'antisémitisme, l'ostracisation du handicap, la pollution, les inégalités sociales, le libéralisme, la vente d'arme, les violences sur les enfants et la pédophilie, l'homophobie, les régimes dictatoriaux, l'intégrisme ? Pourquoi un tel choix ?!
Quel lien entre ce choix en particulier et le GN ? Quelles sont les associations que cela suggère ? Les jeux basés sur des sociétés patriarcales et médiévales doivent-ils être proscrits ?

Au delà de cet aspect, je dois bien avouer qu'il y a des concepts qui me dépassent : c'est quoi une communauté amoureuse ? Amoureuse de qui, de quoi ? Y a-t-il des messages implicites ? Autonome ? Par rapport à qui, à quoi ? Les gens ne doivent ils pas aussi avoir besoin les uns des autres, surtout quand on organise un GN ? Proactive ? Mais à quel niveau ? Dans le cadre du féminisme ou du GN ?
Bref cette présentation m'interroge et me donne parfois le sentiment qu'on s'éloigne du cœur de la démarche : le GN sous toutes ses formes.

Ce n'est que l'aspect communication. Je le redis : Labo GN c'est bien. J'ai eu vos arguments. Ils ne m'ont pas convaincus. Ai-je le droit de ne pas avoir été convaincu ? Je considère pour ma part que ce type de communication est une forme de dérive et, d'une certaine manière (là je vais vraiment vous rendre furieux et m'en excuse), une forme d'instrumentalisation d'un loisir artistique. Même si c'est une instrumentalisation qui se veut positive, tolérante, ouverte etc., cela reste une forme d'instrumentalisation. Voilà. Je ne cherche pas à choquer. Je donne un point de vu. Et malgré nos échanges, je n'ai pas changé d'avis sur ce sujet.

Avatar du membre
Lila
Expert de miches
Messages : 512
Enregistré le : lun. 20 mai 2013 19:24

Re: QM 183 : les GNistes sont-ils des gros cons ?

Message par Lila » jeu. 14 janv. 2016 10:58

Cire de Sacub a écrit :Le féminisme est-il plus important que la lutte contre le racisme, l'antisémitisme, l'ostracisation du handicap, la pollution, les inégalités sociales, le libéralisme, la vente d'arme, les violences sur les enfants et la pédophilie, l'homophobie, les régimes dictatoriaux, l'intégrisme ?
Le sexisme et le racisme sont les oppressions les plus systématiquement présentes dans le monde du jdr. L'antisémitisme rentre dans la lutte contre le racisme.
L'anti-validisme aussi, mais l'événement n'est pas adapté à l'accueil des handicapés, dont ça aurait été sacrément hypocrite de notre part.
Sur la pollution : nous avons servi, sur la dernière édition, beaucoup de plats végétariens à tout le monde.
Les inégalités sociales : la semaine coute 210 euros, c'est dur de défendre ce point.
Le libéralisme : je sais pas comment un événement peut intégrer dans son design l'antiliberalisme, je suis curieuse.
La vente d'arme : heu, dans le milieu du GN ?
Les violences sur les enfants et la pédophilie : j'ai l'impression que c'est pas un combat à mener dans le milieu du GN, je me trompe peut-être.
L'homophobie : ça c'est vrai. C'est très présent dans l'organisation, et dans les thèmes de l'événement (pas exemple, la première conférence l'an dernier était sur ça), mais on le précise pas clairement.
Les régimes dictatoriaux : pareil, je vois pas le rapport avec le GN. Même si dans notre organisation, on est plutôt dans l'horizontalité, du coup l'opposé de la dictature.
L'intégrisme : pareil, sur le GN je vois pas trop le rapport.
Au delà de cet aspect, je dois bien avouer qu'il y a des concepts qui me dépassent : c'est quoi une communauté amoureuse ? Amoureuse de qui, de quoi ? Y a-t-il des messages implicites ? Autonome ? Par rapport à qui, à quoi ? Les gens ne doivent ils pas aussi avoir besoin les uns des autres, surtout quand on organise un GN ? Proactive ? Mais à quel niveau ? Dans le cadre du féminisme ou du GN ?


Amoureuse, ça veut dire que l'idée c'est la curiosité bienveillante, le rapprochement des gens, voire des rencontres.

Autonome, c'est lié au fait qu'il n'y a pas les orgas qui font tout, et les participants qui consomment. Chaque participant est bénévole sur l'événement, et aide pendant la semaine pour un peu tout (sauf la cuisine).

Proactive, je te renvoie à ce que je disais sur l'horizontalité. Personne n'est consommateur passif de LABOGN, dans l'idéal tout le monde propose des ateliers, des tables rondes, tout le monde débat, tout le monde joue, tout le monde peut organiser des soirées... ce n'est pas une semaine consommable.

EDIT : En gros, on parle forcément plus des causes qui nous touchent. ça ne veut pas dire que les autres sont exclues. Au contraire. Je trouve que condamner la comm de LaboGN parce qu'il y'a le mot féministe dedans, c'est complément absurde. ça ne veut pas dire qu'il y a pas d'autres causes qu'on défend.

Quand tu dis que t'aimes le chocolat, ça veut pas dire que t'aimes pas le beurre de cacahuète. ça veut même pas dire que t'aimes plus le chocolat que le beurre de cacahuètes.

Avatar du membre
Cire de Sacub
Agrégé d'iconographie Murderienne
Messages : 560
Enregistré le : sam. 8 nov. 2014 12:09

Re: QM 183 : les GNistes sont-ils des gros cons ?

Message par Cire de Sacub » jeu. 14 janv. 2016 11:07

C'est bien d'avoir des réponses à ces questions.

Je pourrais reprendre chaque point (comme par exemple les armes : quand on voit l'omniprésence des armes en GN, je crois qu'on doit aussi s'interroger sur de tels thèmes) mais mon propos n'est pas là.
Pour moi une communication ne doit pas générer autant de questions qui sont autant de quiproquos potentiels. Mais j'en conviens, c'est peut-être moi qui suis tordu...

Joaquim
Expert de manches
Messages : 210
Enregistré le : mer. 26 sept. 2012 10:53

Re: QM 183 : les GNistes sont-ils des gros cons ?

Message par Joaquim » jeu. 14 janv. 2016 11:53

Sauf qu'avec ta façon de penser ("vous citez des trucs mais pas tout, ça crée des questionnements"), on peut critiquer toute communication autre que "venez on va parler de GN".

Pour reprendre une autre de tes critiques, les principes affichés ne sont pas absolument pas détachés de la pratique du GN : en GN, être inclusif, à l'écoute, égalitaire, ouvert, tolérant, attentif... aide à passer un bon moment et à faire passer un bon moment. Clairement, et je pense que n'importe quel participant à Labo-GN te le dira, l'ambiance générale et les principes qu'on respecte dans la vie courante impactent la façon de jouer, en bien.
Du coup je ne comprends pas du tout la critique sur "l'instrumentalisation" (qui fait partie de ces mots-clés bien pratiques qu'il suffit d'accoler à une pratique pour la critiquer sans avoir besoin de développer de véritable argument). Aucun principe, aucune philosophie, aucune pensée, ne doit jamais interférer avec une pratique artistique ? Ça me semble absurde.

Avatar du membre
Gilles_BE
Connaisseur en points d'action
Messages : 61
Enregistré le : jeu. 28 août 2014 08:58
Localisation : Bruxelles
Contact :

Re: QM 183 : les GNistes sont-ils des gros cons ?

Message par Gilles_BE » jeu. 14 janv. 2016 16:01

Me trompe-je si je dis qu'un thème sur "Comment avilir la condition féminine avec justesse, force et haine dans un GN traitant de ce propos ?" serait un thème de discussion accepté ?

Si c'est le cas, ce n'est donc pas une orientation des thèmes que la présentation de LaboGN propose, mais bien celle des gens qui y participent. C'est le contexte dans lequel les intervenants devraient traiter du GN, pas les thèmes dont ils devraient traiter.

En tout cas, c'est la première lecture que j'en ai.
Gilles Cruyplants
- Vieux con belge -

MoZ
Dénoueur de multi-intrigues
Messages : 155
Enregistré le : mar. 6 mai 2014 18:38

Re: QM 183 : les GNistes sont-ils des gros cons ?

Message par MoZ » jeu. 14 janv. 2016 18:59

[Modéré par Beus]

Avatar du membre
Lila
Expert de miches
Messages : 512
Enregistré le : lun. 20 mai 2013 19:24

Re: QM 183 : les GNistes sont-ils des gros cons ?

Message par Lila » ven. 15 janv. 2016 11:52

Me trompe-je si je dis qu'un thème sur "Comment avilir la condition féminine avec justesse, force et haine dans un GN traitant de ce propos ?" serait un thème de discussion accepté ?.
Oui je pense.
On peut écrire des GN sur à peu près ce qu'on veut, donc un GN où les femmes sont oppressées (et où c'est assumé), je pense que les mécanismes intéressent. Encore une fois, ce n'est pas le thème et les discussions autour du game design qui sont proscrits, c'est les insultes, les comportements et les discours oppressifs.

Faire un atelier "Comment créer un GN oppressif pour les femmes" ok.
Faire un atelier premier degré "Pourquoi il faut interdire aux femmes de jouer des GN" pas ok

On a eu une table ronde sur les meilleurs moyens de torturer en GN à la dernière édition.

Avatar du membre
Gilles_BE
Connaisseur en points d'action
Messages : 61
Enregistré le : jeu. 28 août 2014 08:58
Localisation : Bruxelles
Contact :

Re: QM 183 : les GNistes sont-ils des gros cons ?

Message par Gilles_BE » ven. 15 janv. 2016 12:01

Du coup, le contexte de LaboGN m'apparaît juste propice à l'échange respectueux au sujet de notre pratique et pas à une orientation du contenu (pas plus qu'ailleurs, légalement parlant). D'ailleurs ce serait bien sur ce forum aussi qu'il y ait échange respectueux, non ? ;)
Gilles Cruyplants
- Vieux con belge -

Répondre