QM 181 l'argent c'est sale

principalement autour des huis clos et autres petits GN, mais aussi pour le plaisir de flooder.
Avatar du membre
hoog
Général En-Jeu
Messages : 259
Enregistré le : sam. 10 mai 2014 23:59
Contact :

Re: QM 181 l'argent c'est sale

Message par hoog » jeu. 8 oct. 2015 09:27

Concernant le travail de bénévoles dans un événement professionnel à but lucratif, je ne vois pas le problème. Ces gens sont bénévoles. Personne ne les oblige à venir. Ils participent parce qu'ils en ont envie, en toute connaissance de cause. Il y a ça dans le cinéma aussi par exemple.

Il y a surement des trucs dans le code du travail à respecter pour éviter les dérives. Mais là on parle bien de vrais bénévoles, pas d'un moyen de contourner le droit. Après, il y a tout le débat sur la réglementation du travail et le libéralisme, mais ce n'est pas le sujet :)

Avatar du membre
Saki
Général En-Jeu
Messages : 294
Enregistré le : jeu. 29 août 2013 20:32
Localisation : Bruxelles

Re: QM 181 l'argent c'est sale

Message par Saki » jeu. 8 oct. 2015 10:16

Le mix salariés et bénévoles me gênent aussi, surtout parce que j'en ai vu les dérives.

En théorie tant que tout le monde est d'accord pas de souci, en pratique, à moins que ce ne soit dans le cadre d'un stage d'une durée limitée pour lequel le stagiaire y gagne (acquis de connaissances -et pas juste se taper les corvées-, dans le cadre d'un diplôme, qui lui permet d'enrichir son CV....).
Ok aussi pour les associations Dont le but est social, comme les resto du coeur ou encore faire tourner la MJC de quartier qui sans cela n'existerait pas

Dans le milieu du spectacle professionnel, je trouve que c'est la plaie : on attend de toi une contribution professionnelle, avec le sourire, en remerciant pour cette superbe opportunité, le tout sous-prétexte que c'est une passion. Parfois ça marche, quand les porteurs de projet ont consicence de tout cela et mettent un point d'honneur à respecter chaque contributeur et faire en sorte qu'ils en retirent toujours quelque chose, mais trop souvent ça devient de l'exploitation.

Exemple récent : l'une de mes amies qui est scénariste pro. C'est son vrai métier.
Une réalisatrice/amie fait appel à elle pour un projet très motivant, elle accepte de bosser bénévolement car il n'y a pas d'argent. La réalisatice sait qu'elle est fauchée, mais jure qu'elle ne peut pas débloquer un centime.
Le scénario fini, la réalisatrice gagne un prix grâce à son précédent film : une grosse aide financière qui doit être upinvestie dans la réalisation du film en cours. Mon amie demande donc à être rétribuée puisque maintenant le budget est dispo. Réponse : non, tu as fini sur le scénario, cet argent va servir à payer ceux dont j'ai besoin à partir de maintenant. Evidemment, la réalisatrice s'est elle aussi versé un salaire.
C'est un incroyable manque de considération. Ok, la réalisatrice a le droit d'agir ainsi, Camille avait accepté de bosser pour rien, mais humainement c'est moisi.
Des exemples comme celui-ci, j'en ai des tonnes.

De manière générale, quelqu'un qui monte son projet pro en partant du principe qu'il pourra se payer grâce au travail bénévole des autres est un exploiteur. Le fait qu'en face il y ait toujours des gens pour mordre à l'appât n'est pas une excuse, soit parce qu'ils sont trop bons, soit parce qu'ils pensent réellement que faire bénévolement le même travail qu'un salarié est une chance (pour des raisons très variées, que ce soit l'enthousiame, l'envie de faire son trou dans le milieu ou une grande méconnaissance de la valeur de son travail).

Autre point très négatif : en acceptant de bosser bénévolement, on pique le boulot d'un salarié. En bradant son travail on fait baisser la valeur du travail des autres (ex : une couturière amateur qui réalise un costume à prix coûtant, sans les charges evidemment.... Forcément en face les costumières pro qui demandent un vrai salaire semblent beaucoup trop chères et se voient demander de baisser leurs prix).
"La vie est un naufrage, n'oublions pas de chanter dans les canots de sauvetage."

Fredou
Amiral du Fair-play
Messages : 730
Enregistré le : mer. 11 janv. 2012 15:49

Re: QM 181 l'argent c'est sale

Message par Fredou » jeu. 8 oct. 2015 10:21

Oui, c'est là qu'est le problème, c'est que tu parles de "sans charge".
Je crois que même sans charge, c'est déjà largement un problème. :)

Avatar du membre
Cire de Sacub
Agrégé d'iconographie Murderienne
Messages : 560
Enregistré le : sam. 8 nov. 2014 12:09

Re: QM 181 l'argent c'est sale

Message par Cire de Sacub » jeu. 8 oct. 2015 13:03

100% d'accord avec Saki. Dans certains milieux (musique, cinéma, art...) ce type de phénomène est abusif. J'ai également un nombre considérable d'exemples équivalents. De nombreux professionnels profitent, mettent en avant leur manque de budget pour mieux exploiter des bénévoles. Je serais mal à l'aise d'utiliser des bénévoles tout en étant salarié. Pas simple à gérer...

Je suis impatient de voir des professionnels tenter de proposer, à un prix abordable, des GN de la qualité recherchée (exigée ?) par les joueurs. Mais je n'y crois pas.

Avatar du membre
hoog
Général En-Jeu
Messages : 259
Enregistré le : sam. 10 mai 2014 23:59
Contact :

Re: QM 181 l'argent c'est sale

Message par hoog » ven. 9 oct. 2015 11:41

Je réitère : si tu participes, c'est que tu acceptes les conditions du bénévolat. Absolument rien ni personne ne t'y oblige.

Après, si les gens trahissent ta confiance, c'est malheureux, et c'est vrai que certains bénévoles se font arnaquer, mais ça arrive tout aussi souvent aux employés rémunérés. Et ça n'empêche en rien tout un tas de bénévoles de trouver leur compte dans le bénévolat (y compris dans le milieu artistique, que je connais très bien, étant artiste depuis des années).

Avatar du membre
Cire de Sacub
Agrégé d'iconographie Murderienne
Messages : 560
Enregistré le : sam. 8 nov. 2014 12:09

Re: QM 181 l'argent c'est sale

Message par Cire de Sacub » ven. 9 oct. 2015 12:41

Certes personne ne les y oblige... mais la vie est si complexe. Combien de femmes battues restent avec leur conjoint même si rien ne les y oblige ? La nature humaine est plus complexe que cela, je trouve ton approche parfaitement logique mais un peu simpliste quand on connait la complexité de la nature humaine.
Car comme l'énonce Saki, derrière ce bénévolat, ce don de temps, se cache des motivations plus ou moins consciemment avouées : se construire un réseau pour faire son "trou" et espérer décrocher un jour le Graal (un emploi dans un milieu si difficile), faire plaisir à des personnes par le truchement complexe des réseaux amicaux, par enthousiasme ou incapacité de dire non, par naïveté et mauvaise connaissance des enjeux professionnels etc.
Moi aussi je réitère : je ne me vois pas salarié d'une structure qui vit (ou survit...) grâce au bénévolat. Je peux le comprendre, l'admettre, mais je ne peux me projeter dans une telle configuration, je serais bien trop mal à l'aise et incapable d'assumer une telle position.

Avatar du membre
Valérian
Murder 2000
Messages : 14
Enregistré le : ven. 13 mars 2015 15:28

Re: QM 181 l'argent c'est sale

Message par Valérian » mar. 27 oct. 2015 14:01

Après, même si c'est pas le cas de tous les formats de GNs, je pense que les huis clos (les murders notamment) peuvent plus facilement l'être. Certains scénarios durent 3-4h avec un seul orga, donc surtout si ils sont fait "à la chaîne", ça peut s'envisager. Mais il faut aussi que le scénario soit facilement accessible à tous les niveaux, et il me semble surtout très difficile de transmettre correctement des infos primordiales aux joueurs (telle que l'importance énorme de bien connaître sa fiche de perso, et de ne pas en parler avant), car si les gens paient pour jouer une murder, difficile de rattraper le coup du joueur débile qui commence la partie par "ptain, jouer le coupable, c'est chaud!". Ne riez pas, dès qu'on passe d'un jeu entre passionné à un jeu plus à la chaîne, je suis certain que ce genre de cas peuvent arriver!

Cela dit, il y a des boites qui le font, genre mortelle soirée (jamais testé, mais beaucoup entendu parlé). Ils font des soirées enquêtes avec les joueurs d'un côté et les PNJs de l'autre, ce qui me semble plus facile à mettre en place, mais aussi des murders, j'entends par là des GNs avec les joueurs qui sont aussi personnages. J'ignore comment ils le font, mais ils existent depuis des années donc ça doit être économiquement viable...

Avatar du membre
Olivier
Connaisseur en points d'action
Messages : 63
Enregistré le : sam. 12 févr. 2011 17:36

Re: QM 181 l'argent c'est sale

Message par Olivier » mer. 28 oct. 2015 13:51

Des bricoles :
- on voit souvent des tensions quand des bénévoles avec une activité demandant une compétence (ex : cuisine, photo, décors,…) s’aperçoivent qu’à côté d’eux il y a des gens payés pour une autre compétence, voir pour la même
- il est parfois compliqué à un orga de GN qui demande à un copain artiste (ex : acteur) de faire du bénévolat de comprendre qu’il lui demande de faire gratuitement son métier
- les cas classiques mais exceptionnels de problèmes légaux avec les bénévoles sont ceux qui perdent leurs droit aux Assedic (ils ne sont pas tout à leur recherche d’emploi) ou ceux qui se blessent gravement et mettent l’organisateur dans un cas d’accident du travail sans assurance
- les stages sont maintenant légalement indemnisés à plus de 500 € par mois à partir de 2 mois

Avatar du membre
hoog
Général En-Jeu
Messages : 259
Enregistré le : sam. 10 mai 2014 23:59
Contact :

Re: QM 181 l'argent c'est sale

Message par hoog » jeu. 29 oct. 2015 08:24

Concernant ton premier point, Olivier, il arrive aussi à des employés rémunérés de se rendre compte qu'un collègue faisant le même boulot est payé plus qu'eux (voire beaucoup plus).

Avatar du membre
kilourh
Expert emptoire
Messages : 985
Enregistré le : lun. 21 févr. 2011 21:56
Localisation : Saint Etienne

Re: QM 181 l'argent c'est sale

Message par kilourh » jeu. 29 oct. 2015 12:26

hoog a écrit :Concernant ton premier point, Olivier, il arrive aussi à des employés rémunérés de se rendre compte qu'un collègue faisant le même boulot est payé plus qu'eux (voire beaucoup plus).
Oui, enfin entre ne pas avoir le même salaire (ce qui est très souvent le cas, avec les promotions, l'ancienneté etc. ) et ne pas être payé pour "rendre service" et voir que d'autres le sont. Car dans le second cas, on a surtout l'impression d'être pris pour une grosse truffe !
Jérome

Comptes de fées en ligne sur ce site...

Répondre