GN airsoft

principalement autour des huis clos et autres petits GN, mais aussi pour le plaisir de flooder.
Avatar du membre
hoog
Général En-Jeu
Messages : 259
Enregistré le : sam. 10 mai 2014 23:59
Contact :

GN airsoft

Message par hoog » sam. 14 mars 2015 11:07

Je travaille à un GN airsoft. Je suis donc preneur de vos retours d'expérience sur le mélange GN/airsoft, et sur vos expériences d'airsoft plus généralement (j'y connais rien).

Preneur également d'un prêt de fusils airsoft sur Paris pour un test le 4 avril (et pour le jeu plus tard). Je paierai pour le gaz et les billes naturellement.

Merci d'avance !

Avatar du membre
Marc
Expert européen de la murder party
Messages : 9
Enregistré le : ven. 8 janv. 2016 22:20

Re: GN airsoft

Message par Marc » ven. 8 janv. 2016 23:40

C'est peut-être un peu tard pour répondre et je sais que déterrer des posts, c'est mal, mais je me lance quand même !
J'ai participé à 2 GN avec support airsoft, j'en ai organisé un et un autre est en préparation.
L'apport des répliques dans un GN est génial : Les répliques sont très impressionnantes. Leur aspect, leur poids, leur fonctionnement... se faire braquer, ou braquer quelqu'un procure beaucoup d'émotion et de plaisir (ou de flippe ;) )
C'est en faisant une partie d'airsoft par hasard que j'ai "découvert" ça et j'ai immédiatement vu le potentiel que l'airsoft pouvait avoir en GN ou Murder....
Mais ça a un prix et intégrer de l'airsoft dans ses parties, c'est vraiment compliqué... Je vais essayé de développer :

SECURITE
Les répliques sont potentiellement dangereuses. Un bille mal placée, ça crève un œil, et ça casse une dent. Il faut donc des protections faciales en permanence ce qui est inconfortable, et peut gêner le rôle play. En outre, il faut prévoir des zones hors jeu, et des zones de sécurité en jeu pour que les joueurs puissent retirer leurs protections pour boire et manger. Scénariser ces zones n'est pas facile : demander aux joueurs de poser leurs armes à l'entrée de l'auberge, c'est vraiment limite au niveau de la cohérence et de l’immersion.
Au final, seuls les scénario post appo, avec une atmosphère toxique semble donner un cadre cohérent.
En outre le terrain doit être spécifique, et garanti sans promeneur. Il doit être isolé des vues car un gars se baladant avec une kalash, ça a tendance a stresser la passant. (et les forces de l'ordre)
Enfin, les répliques tirent 10 billes à la seconde. à bout portant, c'est vraiment très douloureux (bleu au sang à travers un vêtement simple) Du coup, il faut des règles strictes de sécurité pour éviter de tirer à bout portant ce qui une fois de plus nuit à la cohérence et à l’immersion. Les PNJ jouant des zombies ou autres monstres "de base" sont souvent victimes de joueur ne maitrisant pas leur stress. Je n'ai malheureusement pas vécu de partie n'ayant eu un incident (toujours léger) à cause de tirs trop prés et trop nombreux.


PRIX

Les répliques coutent cher. Il faut plusieurs centaines d'euros pour s'équiper d'une réplique automatique et d'un pistolet. Il faut en outre beaucoup d'accessoires (lunettes, masque, radios, tenue..). 500 à 600€ mini à mon avis
Les joueurs jouent avec leurs propres répliques. Il n'est donc pas possible de prendre la réplique d'un ennemi. Cela peut nuire à la cohérence une fois de plus.

JOUEURS
La majorité des airsofteurs ne sont pas intéressés par l'aspect rôle. Ils se concentrent sur l'action pure (prise de drapeau, ou même simplement bataille avec respawn. D'autres sont intéressés par l'aspect militaire et jouent à la guerre, en mode paramilitaire, voir milice, voir pire... Il y a à boire et à manger dans la grande communauté des airsofteurs. :?
Pour ce qui nous concerne, Il y a peu de GNistes équipés. C'est à dire que pour remplir un GN, il faut souvent faire appel à des "teams" d'airsofteurs dont l'aspect rôle ne les intéressent pas du tout. Il viennent faire une partie améliorée. Il y a des risques de déception des deux côtés.
Vouloir organiser un "vrai" GN avec des rôles, des intrigues, du rôle play et avec support airsoft est à mon avis difficile à remplir, surtout si les organisateurs n'ont pas de répliques à prêter. Il faut prévoir une vraie formation pour joueurs n'ayant jamais touché une réplique.
Il y a peu de GNistes pratiquant également l'airsoft.

CONCLUSION

Le tableau que je viens de dressé est bien noir, mais les points que j'ai évoqués peuvent être pris en compte et gérés pour l’expérience GN + Airsoft soit une réussite. La preuve : je continue d'y croire et je l’investi dans ce genre de projets !
Si vous voulez essayer l'airsoft, mon asso organise une partie le dimanche 17 janvier à 1H15 de Paris (dans le Vexin) et on prête même du matos !

Avatar du membre
Cire de Sacub
Agrégé d'iconographie Murderienne
Messages : 560
Enregistré le : sam. 8 nov. 2014 12:09

Re: GN airsoft

Message par Cire de Sacub » sam. 9 janv. 2016 10:40

Retour très intéressant que je confirme même si je ne suis pas un spécialiste.

Difficile sur le plan immersif de rôle player avec des lunettes en plexiglass. Sauf en effet pour un post apo ou un steampunk (à condition dans ce cas que les lunettes soient parfaitement customisées).

Il est possible de limiter les effets négatifs (zones de sécurité, pas de protection faciale sauf pour les yeux) en limitant la puissance des armes. Car il y a airsoft et airsoft. A gaz ou à co2 (la seconde étant, j'ai cru comprendre, beaucoup plus puissante). Les armes ont des niveaux de puissance (fps), certains jeux peuvent limiter cette puissance. Par exemple je vais jouer à un Deadland qui limite à 300fps.

Oui, il y a des joueurs qui ne font que du airsoft. Ils ne sont pas toujours très rôle play sauf pour l'action. Il y a aussi des joueurs faisant du GN sans et avec airsoft, ces derniers étant plus dans le rôle play.

Mais je connais mal le milieu. D'autres infos ?

Avatar du membre
hoog
Général En-Jeu
Messages : 259
Enregistré le : sam. 10 mai 2014 23:59
Contact :

Re: GN airsoft

Message par hoog » lun. 11 janv. 2016 10:26

Merci pour ton retour, Marc. Depuis mon post, j'ai organisé deux sessions de mon GN avec airsoft, et je retrouve bien les éléments que tu cites : ambiance, sécurité, etc.. Comme ça s'est bien passé, je vais réitérer cet été 8)

Je suis d'ailleurs à la recherche d'un site "airsoft compatible" avec deux grands bâtiments. Des idées ?

Avatar du membre
Cire de Sacub
Agrégé d'iconographie Murderienne
Messages : 560
Enregistré le : sam. 8 nov. 2014 12:09

Re: GN airsoft

Message par Cire de Sacub » lun. 11 janv. 2016 11:08

Et pour ton GN, tu as limité la puissance des armes ?

Pink
Murder 6000
Messages : 324
Enregistré le : jeu. 23 août 2012 08:33

Re: GN airsoft

Message par Pink » lun. 11 janv. 2016 13:59

Je trouve l'outil intéressant pour ce qu'il est. Les armes baignent dans notre culture, notre quotidien, notre imaginaire collectif, sans pour autant être (souvent) totalement dans nos vies. C'est encore plus vraie sur la question de l'affrontement et du combat. On peut véhiculer des choses très fortes grâce à ça.

Si je faisais un GN airsoft, je le ferais prioritairement avec des non-airsofteurs, qui ont eu eux maintes fois l'occasion de déconstruire leurs relations aux armes.

Cependant je considère que cela devrait rester anecdotique aux jeux qui prennent cette orientation là (exemple du GN de Hoog), car je trouve la logistique compliquée s'il ne s'agit que d'un sujet anecdotique du GN (beaucoup de sécu, beaucoup de contrôle, une position d'intransigeance à maintenir en temps qu'orga, etc.).

Avatar du membre
Marc
Expert européen de la murder party
Messages : 9
Enregistré le : ven. 8 janv. 2016 22:20

Re: GN airsoft

Message par Marc » lun. 11 janv. 2016 21:04

Effectivement c'est très lourd pour l'organisation.
L'airsoft, c'est bien... sans les airsofteurs ! On parle de Gn/murder bien entendu ;-)

Sinon, il est possible d'intégrer de l'airsoft de façon limité dans le temps sur une murder : uniquement une scène particulière ou les répliques sont armées et ou les protections sont obligatoires. ...
Quelques exemples de pitchs de murders avec "un peu" d'airsoft :

- Une murder une Nuit en Enfer, ou, tout commence normalement et au cours de la soirée, tout bascule et part en sucette avec des vampires.
- une murder Braquage qui tourne mal, mais la scène d'intro est vraiment jouée avec affrontement avec les forces de l'ordre. Puis une fois le groupe de PJ braqueur/otage, les répliques sont neutralisées et on repart sur des règles classiques de simulation
- Une murder Zombies ou tout se passe en huis clos dans un bunker, et la murder se termine par une sortie avec des répliques
- ...

Bref, je pense qu'il y a moyen de mettre une touche d'airsoft, sans pour autant faire un truc énorme et compliqué.

Pour la gestion des puissances, là, pour le coup c'est compliqué : il n'y a pas de "molette" pour gérer la puissance des répliques. Il faut changer des pièces internes (ressorts par exemple) et parfois ce n'est même pas possible (pour les pistolets au CO2). Les airsofteurs sont très rétissants à le faire car moins la réplique est puissante et moins les billes vont loin et droit.
La limite des 300fps est proche des limites légales pour le classement des répliques comme répliques et non comme des armes.
Pour plus d'infos :
fps = feet per second = pieds par secondes ce qui correspond à la vitesse des billes à la sortie du canon à laquelle il faut multiplier le poids de la bille (en général 0,20g) pour obtenir la puissance de la réplique exprimée en joules. En France, c'est la puissance en Joule qui est limité : 2 joules max.

Tout ca pour dire que ce n'est pas évident. Il y a du légal, du technique et des frais et que quoiqu'il arrive, même à faible une puissance, une bille blesse un oeil... définitivement !

Sinon, je n'ai pas vu de Topic sur les Nerfs ? c'est une bonne alternative. j'ai fait jouer un StarTeck avec les touts petits Nerfs comme équipement pour les joueurs. ca a drôlement bien marché...

Avatar du membre
hoog
Général En-Jeu
Messages : 259
Enregistré le : sam. 10 mai 2014 23:59
Contact :

Re: GN airsoft

Message par hoog » mar. 12 janv. 2016 11:49

Pour ma part, j'ai utilisé deux mesures de sécurité :
- le port permanent et obligatoire de lunettes de protection
- une distance minimale de tir de 10m (en-dessous on ne tire pas et on gueule "blam")

Ca marche bien dans une optique non-gamiste (en cas de doute, c'est la cible qui décide si elle est touchée).

La distance de tir minimale pourrait être diminuée à 5m si on utilisait des répliques courtes plutôt que des longues, mais pour une univers militaire les répliques longues sont plus immersives.

Avatar du membre
Thanos
Expert du d'avance
Messages : 801
Enregistré le : mer. 25 mai 2011 08:55
Localisation : Saint Joseph
Contact :

Re: GN airsoft

Message par Thanos » mar. 12 janv. 2016 12:16

Sur le Resident Evil que j'ai fais, je crois que la distance min était de 5m. En dessous de 5m, seules les armes de corps à corps en latex étaient autorisées. Ca donnait des scène assez surréaliste où quand les zombies étaient un peu trop près, les airsofteurs (militaires, ...) se cachaient derrières les civiles qui avaient des couteaux, poêle, ... :p Bon, ça avait aussi l'avantage que quand les militaires partaient en mission, ils prenaient des civiles avec eux au lieu de les confiner dans le fort (certains airsofteurs prenaient les ordres un peu trop au pied de la lettre et empêchaient parfois un peu trop les civiles de faire ce qu'ils voulaient, façon militaire un peu bas du frond, ce qui est bien pour l'immersion, pas top quand ça empêchaient de jouer).

Je ne sais plus comment était gérée la limite de puissance des armes par contre, comme je n'en avais pas.

Avatar du membre
hoog
Général En-Jeu
Messages : 259
Enregistré le : sam. 10 mai 2014 23:59
Contact :

Re: GN airsoft

Message par hoog » mar. 12 janv. 2016 12:58

@ Thanos :
La limite de 5m était diégétique ? Parce que sinon j'ai juste l'impression que c'était un GN pourri :)

Répondre